premier béguin

vendredi 5 juin 2009 Ingrid | Mémorables oublis 9 Comments

On parle souvent du premier baiser, du premier amour, de sa première fois, sa première dispute, rupture etc... Ce sont des moments plus ou moins agréables de notre vie qui disparaitront pas de nos souvenirs... Il y en a un que je n'oublie pas : mon premier béguin... Pour moi, je ne traduis pas cette expression comme "être amoureux". Je l'explique plutôt dans le sens "être attirée par quelqu'un, émettre quelques sentiments mais où rien ne se passe"... J'ai eu le béguin pour Cyrille... Il est le fils d'un couple d'amis/collègues à mes parents. Lors des repas, on se retrouvait tous les deux à faire des cabanes dans nos salles de jeux. On est même partis tous ensemble en vacances à Royan. J'adorais passer du temps en sa compagnie, surtout un certain samedi soir où l'on échangeait notre premier baiser à tous les deux. J'avais 12 ans, lui 14... Mais le lundi, au collège, on se comportait comme des étrangers. Pour ma part, je n'osais pas aller lui parler, je m'étais mise en tête que j'étais qu'une simple compagnie lors des repas d'adultes... Puis il est parti au lycée quand je passais en 4ème... Il m'a "manqué" d'autant plus que c'est à cette même époque que nos parents se sont brouillés... Quand ce fut mon tour d'aller au lycée, je l'ai retrouvé, à attendre le bus... Chaque matin, je traversais la ville (500m à me coltiner alors que j'avais un arrêt à 100m) juste pour le plaisir de le voir. Pareil le soir où j'avais pris l'habitude de traverser 3 établissements pour prendre mon bus alors que j'en avais un devant mon lycée... J'avais hâte que sonne 17h afin de pouvoir le voir au loin et passer devant lui. Oui, car là, aussi, ni l'un ni l'autre n'a fait le premier pas... Quand j'ai obtenu mon Bac, j'ai arrêté les études. J'avais encore quelques contacts avec des amies de lycée mais personne ne connaissait Cyrille pour pouvoir me donner de ses nouvelles. Sachant que ses parents vivent à 500m de chez moi, c'était assez frustrant de ne pas oser aller sonner chez lui (oui parce que sa mère est connue pour être très autoritaire et les embrouilles, c'est elle qui les a causé). Je vous parle de tout ça, c'était en 2001. Huit années ont passé et je pensais de temps en temps à lui. Aucune idée sur ce qu'il est devenu, s'il était toujours avec l'autre pétasse (meuh na j'étais pas jalouse :p) du lycée qui était, et là, je suis entièrement objective, moins bien que moi (rhaaaa j'aurai eu des couilles, j'aurai pu être à sa place scrogneugneu !). C'est alors qu'en début d'années, je l'ai retrouvé sur Copains d'avant (et toujours avec elle... Grmpf !). Je lui ai envoyé un mail, j'ai reçu la notification comme quoi il l'avait lu mais les jours passèrent et aucune réponse... Je me suis faite une raison. Après tout, on ne se connait pas... Mercredi soir, j'avais pas envie de promener le chien. J'avais fais 18 km dans l'après-midi sous une chaleur qui annonce que l'été est enfin là ! Mais je me suis motivée à sortir quelques minutes... Sur le chemin du retour, une voiture immatriculée 55 (je vis dans le 54) s'est garée sur la place. Je me suis dis qu'on allait me demander un renseignement (depuis que j'ai le chien, j'y loupe jamais). Et là, il sort de la voiture. Quelle surprise ! Il m'a jeté son beau sourire (et putain les yeux qu'il a !). Bref, on a papoté sur la place durant ½h. J'ai appris qu'il était en vacances forcées (chômage partiel et l'autre l'a largué) et qu'il cherchait à revivre ici pour se rapprocher de ses amis (chouette !). On a parlé des choses de base quand on se retrouve : le boulot, les parents, les amis, la vie amoureuse etc... Ca m'a fait super plaisir de le revoir. Touchée qu'il ait fait demi-tour pour venir me parler... Il s'est excusé pour n'avoir pas répondu à mon mail mais Internet n'est pas son truc. Je me dis que si on avait été moins cons au lycée, on aurait pu devenir amis plutôt que de s'ignorer et faire comme si de rien était... Il m'a répété que je savais où il habitait (chez ses parents donc) et que je pouvais passer quand je voulais. Ouais mais voilà : bibi est timide, bibi veut pas être lourde, bibi veut pas lui montrer qu'elle a eu le béguin pour lui il y a une dizaine d'années etc... Bref, je ne ferai pas la premier pas et je sais pas s'il le fera. Là où j'ai merdé, c'est que j'aurai dû lui demander son numéro de GSM car même appeler chez ses parents, j'suis pas fan... Du coup, depuis mercredi soir, j'ai dans l'espoir de le croiser à nouveau en ville, pouvoir lui demander son numéro de GSM et pourquoi pas aller boire un verre ? Je vous vois venir dans les commentaires... Non, ce n'est pas l'occasion de rattraper le temps perdu. Je ne tenterai rien. Le passé est derrière moi. Même si ça m'a fait bizarre de le voir et lui parler, je n'ai plus la même envie comme au lycée d'une relation autre qu'amicale avec lui.

9 commentaires :

  1. hep coucou
    moi je te dis juste : Alors c'est bon comment de l'avoir vu s'arrêter, de papoter? Ca t'a fait du bien, et pis si le destin veut que vous vous revoyez fais lui confiance.
    Le plaisir dans l'écrit c'est lorsqu'un petit coup de déprime se fait sentir, relire ces moments de petit bonheur ca redonne le sourire.
    Passes une bonne journée! Et le chien c'est top pour se forcer à bouger! :)
    bises

    RépondreSupprimer
  2. C'était bon comment ? Euh... Les souvenirs du passé sont remontés à la surface. Donc très agréable... On s'est regardés avec le sourire comme si nous avions été très complices dans le passé. Bref, ce fut assez bizarre mais très bon. Quant au fait de le revoir, je ne vois pas d'inconvénient mais je ne ferai pas le 1er pas donc on verra si suite il y aura...

    Quant au chien, t'inquiète, j'adore promener. Je fais en moyenne 50/60km par semaine. J'étais juste crevée le soir-là, j'ai bien fait de me motiver ^^

    RépondreSupprimer
  3. C'est tellement bien décrit tout cà ... et le passage de l'ignorance au lycée j'ai connu cà avec un voisin dont je n'ai plus de contact ! (et le bus bouhou j'ai fait pareil >>)
    Quoi espéré pour toi... ben vu que là t'es bornée à rien faire peut etre passé devant chez lui l'air de rien avec le chien, mais dur dur de le croiser "par hasard" ... enfin je ne sais pas trop :/

    RépondreSupprimer
  4. Roooh le gars du bus, t'as quand même pris ton courage à 4 mains pour aller le voir (même si la suite n'était pas glorieuse)...
    Et j'suis pas bornée, j'suis timide :p
    Et comme je l'ai dis à une amie qui a pensé la même chose que toi : j'peux pas aller me balader dans sa rue, c'est un cul-de-sac donc j'ai rien à y faire... J'attends juste le hasard de se croiser une seconde fois en ville... T'façon, il a dit qu'il m'avait déjà vu 2/3 fois auparavant :p

    RépondreSupprimer
  5. TU TE POSES TROP DE QUESTIONS !!!
    fonce bordel

    Audrey

    RépondreSupprimer
  6. D'accord avec Audrey
    c'est pas quand il sera avec une nouvelle copine qu'il faudra aller le voir
    Naméoh!!
    :)

    RépondreSupprimer
  7. Ouais mais na les filles car comme je l'ai dis à la fin de l'article, j'espère rien d'autre que d'aller boire un verre. Au jour d'aujourd'hui, ça ne me dit plus rien de sortir avec ^^

    RépondreSupprimer
  8. Pourquoi ne pas lui renvoyer un message sur copain d'avant?
    Si il a lu ton message la premiere fois, il risquerait de retourner sur son compte?
    C'est facil & de plus est tu peux lui donner ton numero de portable. ?

    Bisous,
    Sandra

    RépondreSupprimer
  9. Car j'ai supprimé mon compte Copains d'Avant depuis ^^
    Je ne l'ai plus revu, ça m'est passé... D'autres visions aujourd'hui :p

    RépondreSupprimer