Ma peur spider-esque

mercredi 19 août 2009 Ingrid | Mémorables oublis 6 Comments

L'un des nombreux inconvénients d'être arachnophobe, c'est que même avec une telle chaleur (35° au thermomètre aujourd'hui), je dors les fenêtres fermées. Un vrai sauna. J'ai chaud. TRES chaud. Je n'ose même pas évaluer la température de la pièce. Sachant que le PC est constamment allumé et qu'il me faut un drap sur moi, ça n'arrange rien. Mes volets sont en bascule nuit et jour. Le soleil tape sur ma chambre à partir de 13h et jusqu'à la tombée de la nuit. Mais vous ne me changerez pas. Je crèverai de chaleur plutôt que de profiter de la fraicheur des nuits d'été. Pourtant, je sais ce que c'est. Ca fait du bien mais je me priverai de ce plaisir ne serait-ce que pour 20 minutes. Alors ne vous plaignez pas d'avoir chaud. C'est très supportable comparé à ce que j'endure. Ou bien, tentez d'imaginer la fournaise dans laquelle je vis. Vous allez me répondre que je le veux bien. Ce qui est totalement faux. Que les petites bêtes ne mangent pas les grosses. Facile à dire quand on a pas la moindre idée de ce que l'on vit. Ou vous allez me suggérer d'asperger ma chambre de répulsif. Je ne croirais jamais en leur efficacité... Je n'ai pas demandé à en faire une phobie. Pour vous dire, j'ai plaqué mon premier flirt quand j'ai appris qu'il avait également peur des araignées. Il m'est impossible de sortir avec un homme, même si c'est celui de ma vie, s'il a peur tout comme moi. Non, sérieusement, je ne peux pas. Il y a aussi l'exemple des WC : depuis que j'en ai trouvé une, il y a 5/6 ans, je ne peux pas rentrer sans scruter derrière la porte, les plinthes, sous le lavabo, dans les coins. C'est très dur à vivre. D'ailleurs, quand je l'ai vu, je ne suis plus allée aux toilettes durant 3/4 jours. Je me suis carrément mise à la diète pour éviter toute envie. Tout comme je n'ai pas remis les pieds dans la salle de bains durant une semaine (je me lavais à l'évier). Ne riez pas. Si vous n'êtes pas phobique, vous ne pouvez pas comprendre. Je sais qu'elle est morte mais l'état psychologique n'est pas encore près. Il est très lent à s'en remettre. On a une mémoire visuelle très développée dans ces moments-là... Quand l'été approche, je commence déjà à angoisser à l'idée de découvrir une araignée (celle des jardins, les grosses brunes à longues pattes) se faufiler dans ma chambre. Et là, c'est le drame. Je crie. J'ai beaucoup de mal à respirer. Je tremble. Je suis paralysée à fixer cette bête jusqu'à ce qu'on vienne la tuer. Et ça peut durer des heures (oui, je l'ai vécu, je sais de quoi je parle, je n'exagère pas. Genre 4h, debout face à un mur. Personne d'autre dans la maison. Pas de téléphone dans cette pièce pour qu'on vienne m'aider). Je la suivrai du regard. Je veux la voir mourir (pardonnez-moi Mme Bardot). Je n'utiliserai pas mon chausson car j'aurai toujours en mémoire son cadavre collé à la semelle. Je ne prendrai pas non plus l'aspirateur (note que, ça serait une super chouette excuse de ne plus le passer *à méditer*). La remettre dehors ou dans les WC, même pas en rêve. Faut qu'elle meurt pour que j'aille mieux. Et quand c'est fait, j'imagine la famille qui va venir se venger. Oui, marrez-vous. J'assume pas non plus. Pourtant c'est réellement ce que l'on croit sur le moment. J'ai même rejoins le groupe Facebook tellement cette pensée est vraie. Je songe à me faire hypnotiser. Il parait que ça marche. Je ne vais pas tomber amoureuse de ces bêtes à 8 pattes mais leur présence sera plus facile à supporter. Et là non plus je n'exagère pas en disant que ça va être un très gros soulagement dans ma vie de tous les jours. Pourtant, je trouve les velues super belles. Leur démarche me fascine. Je ne ressens aucune gêne à les regarder derrière une vitre... En attendant, je vis avec cette crainte quotidienne de voir apparaitre l'araignée 2009. Oui, j'ai toujours droit à au moins une crise de trop par an. Et cette année, elle n'est toujours pas arrivée alors qu'on est à la moitié de l'été. Avec la poisse que j'ai, il suffit que j'en fasse un article pour qu'elle se manifeste... PETASSE !

6 commentaires :

  1. waw, je n'aime pas les araignées non plus mais ce n'est pas à ce point-là. ça doit être vraiment galère à vivre... je compatis.

    RépondreSupprimer
  2. Beaucoup me dise avoir peur des araignées mais à ce point. Je vais finir par croire que je suis la seule dans cette situation ><

    RépondreSupprimer
  3. Ah ouais mince, j'ai oublié de préciser : J'ai du mal à m'endormir quand y a du bruit :p

    RépondreSupprimer
  4. Je te remercie pour ton petit commentaire sur mon site. Ca m'as fais énormément plaisir ♥. Gros Bisoux ♥.

    RépondreSupprimer