Quand une tuile tombe

lundi 10 août 2009 Ingrid | Mémorables oublis 0 Comments

En général, le toit vient avec... J'en ai marre. Ni plus ni moins. Un ras-le-bol que je connais si bien. Un ras-le-bol qui me fatigue un peu plus chaque jour. A chaque fois que je commence à sourire à la vie, quelque chose me tombe dessus. Après on va s'étonner que je suis défaitiste, que je ne suis pas une battante, qu'il faut me bouger le derrière. A force, tu te demandes pourquoi essayer de changer les choses si un malheur arrive toujours à briser ce rose qui commençait à colorier ta vie. Ma vie se résume ainsi depuis des années. Toujours le même schéma. Je finis vraiment par craindre/repousser le bonheur puisque je sais qu'il est à chaque fois précédé de très près d'un malheur. Je sais qu'il y a bien plus à plaindre que moi mais là n'est pas la question. Quand vous avez les moyens de vous en sortir mais qu'on vous colle des bâtons dans les roues et que ça dure depuis des mois, il y a de quoi abandonner. Et là, je ne vous parle que du côté professionnel car si on ajoute le reste... Parlons-en du reste d'ailleurs... Je prends conscience de certaines choses et personnes autour de moi. Des amis qui s'affirment, des affinités qui se forment, d'autres qui s'essoufflent. Ajoutez à cela des sentiments qui ne sont pas partagés de la façon dont vous voudriez avec une personne en particulier. C'est pas facile à gérer mais on se contente du peu mais déjà bien que cette personne peut/veut vous offrir. S'en suivent des soucis de santé qui débarquent dans votre vie du jour au lendemain. Une angoisse supplémentaire durant mes journées et mes nuits déjà bien agitées par un sommeil qui aime faire son difficile... Des contacts avec vos amis à distance qui vous font le plus grand bien mais qui, malgré tout, pèsent beaucoup. Les sourires, les voix, les regards, les rires autour d'un café me manquent un peu plus chaque jour... Je m'acharne sur ces 15 derniers kilos à perdre, en vain, depuis 10 mois maintenant. Je sais que je serai bien mieux dans ma tête et mon corps même si ça ne résoudra pas mes soucis cités plus haut. Mais là aussi, je suis pleine de motivation et rien ne bouge. Qu'on vienne pas me parler de stagnation, de stress ou encore de muscles hein. Bref, rien ne va alors que je demande si peu, des choses si simples dans une vie... Merde !

0 mémorables oublis :