Toi qui manques tant à ma vie

jeudi 13 août 2009 Ingrid | Mémorables oublis 0 Comments


Toi, l’homme de ma plus jeune enfance
Toi, qui, présent à ma naissance
En 1992, dans ta souffrance,
Tu me quittes rejoignant le silence.
C’est à ce moment que ma vie bascule
A cette époque, j’avais 10 ans
Mais aujourd’hui, avec du recul,
Je m’en veux terriblement.
De ne pas être venue te dire adieu
Avant que tu partes vers les cieux.
Oui, c’est de toi que je parle
Toi à tout jamais mon Tonton Charles.
Même si aucun sang nous liait
Tu étais le grand-père que je voulais,
Celui qui, chaque dimanche
M’emmenait à la boulang’,
Me donnait quelques ronds
Afin de m’acheter des bonbons.
Tu m’as donné l’habitude chaque midi
De regarder l’émission « Le juste prix »
Mais sans toi, ce n’est plus pareil :
Il manque cette étincelle
Qui régnait en ta présence.
Aujourd’hui, tout est que différence
Mes pensées te sont toujours destinées,
Et rien ni personne ne m’empêchera de t’aimer.
©Ingrid


Poème écrit il y a quelques années mais ça ne modifie en rien l'absence qui m'accompagne chaque jour depuis celui où Tonton est parti... Il me manque toujours autant. C'est un combat quotidien de ne pas perdre le peu de souvenirs qu'il me reste de mon enfance à ses côtés... Il me reste quelques rares photos, des récits de ma Maman et des moments de plus en plus flous... 17 années à vivre sans lui, c'est 17 années de tristesse et de solitude. Dans une semaine, il aurait eu 88 ans.

0 mémorables oublis :