C'est simple comme un coup d'fil

vendredi 11 septembre 2009 Ingrid | Mémorables oublis 4 Comments

Vite vite vite un article ! Histoire que d'éventuels nouveaux lecteurs ne tombent pas d'entrée sur une note aussi déprimante que celle que j'ai posté hier... Il m'arrive rarement de péter un câble mais quand ça arrive, ce n'est pas à moitié. Dans ces moments-là, je suis très égoïste. Pour moi, je suis la seule au monde à être malheureuse et à qui il n'arrive que des ennuis. Heureusement, ça ne dure que quelques heures... Dès le réveil, je savais que ma journée allait être merdique. Ca n'a pas loupé... Bref, je suis ainsi, il faut me prendre avec mes sourires et mes pleurs. Je ne suis pas parfaite et j'exprime autant mes joies que mes peines... Vos commentaires me font du bien. Vous auriez pu ignorer cet article mais vous avez choisi de le lire et d'y répondre. Preuve en est que vous vouliez me redonner un peu de punch alors que l'on ne se connait qu'à travers nos blogs... Mais c'est seulement hier soir que j'ai retrouvé le sourire. On m'a appelé alors que la personne n'avait même pas eu vent de mon état. Ca m'a mis du baume au coeur, surtout qu'elle est très forte pour te remettre sur le droit chemin (même si je ne vais pas échapper à un 43 au derrière). Puis, pour finir ma balade avec le chien, j'ai appelé 3 amies. J'ai mis de côté mon coup d'blues pour laisser place au sourire, à mon rire si communicatif... A chaque fois que je ne vais pas bien, il suffit que j'appelle quelqu'un. Non, je ne me sers pas de vous uniquement quand je n'ai pas le moral, ce serait faux et vous le savez très bien. Mais je sais qui appeler pour me faire oublier ma déprime... Ca ne compense pas une épaule, une sortie mais ça aide pas mal... Ce matin, je me suis levée avec le sourire, en souvenir de la soirée passée. Que vous soyez virtuels ou non, je ne suis pas seule. La distance est très difficile à accepter, surtout dans ces moments-là mais peu importe les affinités et les kilomètres, vous êtes là et c'est ce dont j'ai besoin pour continuer tant bien que mal ce travail sur moi-même...

4 commentaires :

  1. aaaah, ça fait plaisir à lire! écrire ses états d'âmes sur un blog déjà ça soulage et puis ça évite de gonfler les amis réels avec nos soucis. y a pas de "honte" à être égoïste, ce n'est pas parce que d'autres souffrent plus qu'on n'a pas le droit de souffrir aussi et de se plaindre.

    RépondreSupprimer
  2. On peut pas toujours être au top ! On est que de simples humains ^^ avec des sentiments , des émotions plus ou moins bonnes selon les jours qui passent !
    En espérant que tout aille mieux qd même car c'est jamais bien drôle !

    gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour vos messages. Oui, ça fait du bien de mettre par écrit nos colères, nos déprimes, mais encore faut-il assumer son comportement... Je vais un peu mieux, il me fallait gueuler un bon coup et quelques coups d'fil ;)

    RépondreSupprimer