Souvenir de ce jour

mardi 6 octobre 2009 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments

Avant que Papa ne tombe malade, on disait que je tenais de lui : j'ai une très bonne mémoire. Je retiens des dates, des lieux, des noms, des numéros, des instants, qui n'ont pas toujours un rapport direct avec moi... Certains voient ça comme une qualité. J'y vois parfois un défaut... Autant je me nourris de souvenirs que je cherche à préserver jusqu'à la fin de mes jours, autant il m'est impossible d'oublier certaines choses du passé. J'aimerai oublier ce 06 octobre lié à la saint Bruno (et comme par hasard, cet article est publié ce jour-là). Tout comme j'aimerai oublier l'anniversaire de mes ex ou celui d'une ancienne amie. J'aimerai aussi oublié ce 31 décembre 2000 qui fait de chacun de mes réveillons de Nouvel an depuis 9 ans, un douloureux passage alors que ça devrait être rempli de joie, de fête, d'amis. J'aimerai oublier ce 16 janvier 1992 quand j'ai vu Maman partir en larmes, apprenant le décès de mon Tonton. J'aimerai oublier cette gare de l'Est à Paris qui me rappelle des adieux mais je ne peux plus depuis qu'elle possède des au revoir. J'aimerai oublier ma première fois car elle ne fut pas des plus glorieuses, loin de là. J'aimerai oublier mais je ne peux pas. C'est mon passé, ce sont mes souvenirs. C'est avec eux que je construis ma vie. Avec les bons et les mauvais moments. Avec les sourires et les pleurs. Avec les personnes que l'on a aimé puis détesté. Avec ces dates qui ne font parler que moi... Je ne peux pas oublier. Et pourtant, j'aimerai parfois pouvoir le faire. Ne garder que le meilleur. Comme mon premier baiser ce 26 mars 1994. Ou bien le 12 juin 1996 quand nous avons fait 100km pour aller chercher ma Minouche qui nous aura apporté plein de bonheur durant 13 années. Le 18 décembre 2005, je rencontrais enfin ma Pucca à la gare de Luxembourg. J'ai fais la connaissance de Choops et Prisci le 12 novembre 2008 sur le blog de Lychen. Puis le 11 février et 09 mars de l'année suivante, c'était au tour de Pierrick et Chris sans oublier ma Louloute le 04 avril à ce fameux Saint Isidore (private joke). Bref, je pourrais énumérer durant des heures. Là, je me contente des grandes lignes mais chaque moment est différent. Chaque moment est cher à mon coeur. C'est avec ceux-là que j'avance et fais en sorte que d'autres dates, d'autres rencontres, d'autres instants s'inscrivent dans les pages de mes souvenirs. Ils sont mes repères et influencent mon destin. Ils façonnent ma sensibilité et forgent mon caractère. Ces souvenirs, ce sont mes réservoirs de bonheur.

10 commentaires :

  1. Je fais partie des grandes lignes *__* *émue* :D hihi
    Ah oui, la mémoire des dates... je l'ai aussi ^^
    C'est toujours moi qu'on vient trouver pour savoir une date d'anniversaire par exemple :)
    En ce qui concerne les mauvais moments... les zappé de ta vie complétement, tu ne sauras pas malheureusement. Mais comme tu dis il font partie de toi, ils t'ont construite aussi bien que les bons souvenirs. Bien sur que parfois on y repense... le tout est de ne pas y penser constament, voir le bon coté des choses, positivé ^^ et avec le temps, ils restent mais il se rangent dans une petite partie de tes souvenirs, comme un livre fermé sur une immense étagère. Oui, tu le réouvre de temps en temps, mais c'est quand même mieux de toujours laisser ouvert sur la table le livres des bons moments :D

    RépondreSupprimer
  2. JU // Bon allez, moi aussi mais c'est bien parce que c'est toi hein :p

    PUCCA // Eh oui, tu en fais partie même si on s'est beaucoup éloignées l'une de l'autre depuis que tu as ton Nono. Tu restes quand même une bonne amie, avec nos longues heures de délires sur MSN. Et c'est beau ce que tu viens de dire, et vrai... Michiii !

    JULIEN // N'est-ce pas :p En l'écrivant, je me suis dis "Bon, il devrait être content, il va pas faire son chipoteur là" ^^

    RépondreSupprimer
  3. C'est tout à fait vrai... Bons comme mauvais les souvenirs font de nous ce que nous sommes aujourd'hui ;) On a tous vécus des mauvais moments qu'on aimerait oublier, mais finalement je crois que ça nous permet d'apprécier encore plus les bons moments quand ils se présentent.
    Joli article en tout cas ;)

    RépondreSupprimer
  4. C'est touchant merci pour cette belle leçon de vie !

    RépondreSupprimer
  5. ANNOUCHKA // Merci beaucoup et oui, tu as raison également : de vivre de mauvaises périodes nous permet de savourer encore mieux chaque bonheur que la vie nous offre ;)

    WAFFA // Merci à toi !

    RépondreSupprimer
  6. _ Tout d'abord, merci pour le commentaire que tu as laissé sur mon dernier texte, il m'a fait réellement chaud au coeur. Je viens de lire ton texte à toi, et je me reconnais beaucoup en toi. J'ai une vraie mémoire d'éléphant, qui me fait parfois réellement défaut, mais surtout qui me rend extrêmement nostalgique du temps passé . . .

    RépondreSupprimer
  7. _ Ah, et encore un commentaire pour te dire que j'ai ajouté ton blog dans mes sites préférés sur mon site, côté droite dans la catégorie « SUR LA T0ILE » ♥.

    RépondreSupprimer
  8. J'aime ce trop plein de souvenir ! IMPORTANT : l'adresse de mon nouveau blog http://downtown-81.blogspot.com/

    RépondreSupprimer