Tel maitre, tel chien

mercredi 7 octobre 2009 Ingrid | Mémorables oublis 3 Comments

Attention : Ce message s'adresse à toutes personnes entrain de manger ou venant de finir son repas. En effet, l'article du jour concerne les déjections canines (ça devient beaucoup moins intéressant tout à coup hein ^^). Non, je ne vais pas vraiment parler de ça mais plutôt du comportement des maîtres... En bas de ma rue, il y a une famille qui s'est installée au début de l'été. Des cas sociaux. Elle possède 3 jeunes bambins et 1 gros chien. Chien que je n'ai jamais vu depuis des mois mais dont les déjections sont omniprésentes sur la route depuis leur emménagement. Ah je vous dis pas les jolies traces. Je m'en fous, ce n'est pas mon chien, je l'éduque. Je l'interdis même à pisser sur les poubelles car j'ai du respect pour les éboueurs qui ramassent nos ordures quotidiennes. J'ai juste à faire attention où je mets les pieds. Mais depuis quelques temps, mon voisin me demande de respecter la nature, d'aller chercher des sachets gratuits à la Mairie, que certains commencent à être agacés par mon comportement et surtout celui de mon chien. Ah bah oui, on ne voit que Bout'chou dehors et comme c'est le seul gros chien visible de la rue, forcément, la déduction est facile. Mais allez-y pour leur prouver que ce n'est pas Bout'. Déjà ce chien est génial : il ne fait pas dans la pelouse et encore moins sur le bitume. Puis entre nous : pourquoi changerais-je brutalement son comportement au bout d'un an et demi ? Bref ! J'avais ma petite idée sur le propriétaire mais je voulais en avoir la certitude et mettre un mot dans sa boîte aux lettres, ce n'est pas mon genre. Mais ce matin, quelle chance ! Je m'en vais faire la promenade matinale quand je vois un homme sortir son Golden Retriever. Et vas-y qu'il fasse en plein milieu de la route. J'ai interpellé ce charmant jeune homme (spa vrai, il est obèse, moche, pas rasé, le cheveux gras, pour ce qui lui en reste, et donc, loin d'être charmant), le même qui gare sa voiture sans permis, sur la route (car le trottoir à 10m, ça fait trop loin pour lui à marcher apparemment), juste devant son entrée et que la police, durant sa ronde, ne fait rien ! Je m'égare... Reprenons. Je disais donc : j'ai interpellé cet homme. Avec mon joli sourire, ma voix la plus sensuelle et les formules de politesse qui vont avec, je lui dis qu'il serait bien pour lui de faire faire son chien autre que sur la route et les trottoirs. Il n'a pas attendu pour me sortir la phrase que je redoutais, agressivité en plus "Ca ne vous regarde pas !". Eh bah si mon chti père ! Ca me regarde ! Car à partir du moment où l'on soupçonne mon chien et moi et qu'il ne faut pas grand chose pour me mettre la rue à dos, ça me regarde. Du coup, j'ai joué moi aussi la carte de l'agressivité : s'il ne changeait pas ses habitudes, j'en parlerai à l'association canine et par la même occasion, je porterai plainte pour stationnement gênant. Sachant que la route est étroite, limite pour deux voitures et que ce passage est emprunté par des enfants qui vont et reviennent de l'école primaire. C'est incroyable ce genre de personnes ! Il a quoi ? 100m à faire et il se retrouve le long de la rivière où son chien pourra faire à sa guise sans qu'on lui dise quoi que ce soit. Pourquoi prendre un chien si on ne s'en occupe pas ? Il n'est jamais sorti. Il a juste 5 mètres pour faire sa crotte et il rentre. C'est honteux. Je déteste ces gens qui prennent un animal comme peluche. Oui bon OK, j'en ai aimé un comme ça. J'me tais. Bon sinon, rien à voir mais à 17h20, je vais passer un contrôle de mes petites quenottes. J'ai toujours eu de la chance mais je sais pas pourquoi cette fois-ci, je la sens mal, très mal même.

3 commentaires :

  1. je suis d'accord avec toi, c'est un gros con...

    RépondreSupprimer
  2. Tiens ça me fait penser à vendredi dernier. J'etais au travail (en face de chez moi), et j'ai entenud hurler. Je me suis donc depeché d'aller voir: c'était dans ma rue, mon voisin (un vieux de 60 balais) qui se disputait violemment avec une fille de 30 ans qui promnenait son chien. Le chien en question venait de chier devant chez mon voisin, et celui ci est sortit de chez lui pour dire a la fille de ramasser.
    Au final ils se sont tapé dessus, le vieux autant que la fille se sont insulté de ts les noms pendant que je tentais de faire l'arbitre.

    A un moment, alors que le vieux rentrait chez lui avec sa femme en larmes, un jeune homme surgit de nulle part (le frere de la fille en fait) et mis un enorme coup de poing ds la tete du vieux.

    Le vieux est tombé par terre, inconscient.

    J'ai du faire mon infirmiere jusqu'a l'arrivee des pompiers (et gendarmes).

    SUPER

    RépondreSupprimer
  3. ANNICK // Et celui d'en face aussi qui, même s'il fait pas faire son chien sur la route, je ne sais pas quand est-ce qu'ils le sortent...

    STOUF // Sérieux ? Tin mais ils sont malades les gens hein. Voilà pourquoi j'ai plus tendance à la fermer qu'à l'ouvrir. Les gens sont de plus en plus impulsifs. Et le papy, il va mieux ? Au moins, tu as son estime maintenant :p

    RépondreSupprimer