Moi, rancunière ?

mardi 17 novembre 2009 Ingrid | Mémorables oublis 15 Comments

L'affaire Véronique m'a fait quelque peu réfléchir. Je me demande si je n'aurai pas tendance à devenir rancunière. Elle (ou quelqu'un d'autre) m'aurait fait ce coup il y a quelques années, j'aurai culpabilisé. A cette époque, je me rendais responsable de tout même si je savais au fond de moi, que je n'étais pas toujours fautive. J'ai trop pardonné. A tort ou à raison. A tort car je voulais éviter les embrouilles. A raison car je sais reconnaître les personnes sincères dans leurs excuses. Aujourd'hui, je m'en fiche comme de l'an 40. Je ne culpabilise pas car je prend la peine de réfléchir sur mes actes et sur ceux des autres. Du coup, ne plus accepter automatiquement les erreurs des autres m'amène en quelque sorte à devenir rancunière. Et je n'aime pas ce nouveau moi. Car justement, ce n'est pas moi. Je ne le veux pas en tout cas. Ça ne me ressemble pas. Et pourtant, je sais que plus le temps passe et moins je laisserai couler les choses. Avant, j'aurai bataillé pour me rabibocher avec Véro. Aujourd'hui, je fais ma vie. Si elle venait à revenir vers moi, chose qu'elle ne fera jamais car Madame est trop fière, j'écouterai ses explications, ses excuses mais je doute les accepter. Depuis quelques années, j'ai l'impression que le pardon a perdu de sa valeur. Il suffit de s'excuser pour étouffer l'affaire. Je ne veux plus que ça se passe ainsi. Quitte à perdre une personne qui m'est chère, je ne vais pas fermer les yeux sur un comportement ou une parole qui m'a affecté. Je ne cherche pas non plus à le faire payer mais je suis parfois fatiguée. Fatiguée de devoir encaisser sans broncher les conneries des autres. Je perds du coup de ma personnalité. J'en arrive à me dire que la vie est courte. L'amitié me gâte depuis seulement un an. Je n'ai plus envie de perdre mon temps avec des gens qui agissent mal avec moi sans me donner les raisons. Attention, je suis loin d'être parfaite. Mais même si j'agis toujours avant de réfléchir, il y a toujours une raison à mon comportement. Maintenant, je prends le temps de réfléchir si je dois m'excuser ou si c'est à l'autre de le faire. Si ce n'est pas à moi de m'excuser, je n'irai pas ramper vers les autres alors qu'ils ont fauté. La vie est assez compliquée et douloureuse pour devoir subir les conneries des gens, trop fières pour prendre conscience de leurs erreurs. Il suffit pourtant de pas grand chose pour éviter un tel gâchis. Mais il faut malheureusement en passer par là pour se rendre compte de la véritable importance que l'on a aux yeux des autres.

15 commentaires :

  1. "Mais même si j'agis toujours avant de réfléchir, il y a toujours une raison à mon comportement." Je crois que tout le monde pense ainsi ;)

    Et des fois les personnes ne sont pas fières pour ne pas le reconnaître, elles ne le voient tout simplement pas.

    Pour finir, tu es comme tu es. Quand tu es née tu ne savais ni marcher ni parler, tu as appris et maintenant tu marches et parles.
    C'est pareil pour les excuses et les pardons. Avant tu pardonnais et t'excusais à tout bout de champs. Tu as noté que cela ne servait à rien (t'excuser pour les fautes des autres les amènent à recommencer) donc tu ne les excuses plus. Tu leur en veux cependant de ne pas s'excuser eux.

    Tout ca est un apprentissage. Un jour tu verras que de dépenser autant d'énergie dans la rancune n'amène rien sauf de t'épuiser. Il est donc possible que tu ne sois plus rancunière.

    Enjoy your life Gridounette!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis très très très rancunier, je comprend absoluemment... ^^

    RépondreSupprimer
  3. JULIEN // Je pense qu'en fait, je ne le suis pas. C'est juste que j'ai décidé d'être gentille mais de ne plus être bonne poire car comme tu dis, de tout pardonner pousse les gens à recommencer. Bonne journée mon cher !

    ALAN // De l'être à ce point n'est pas une bonne chose dans ta vie de tous les jours ;)

    RépondreSupprimer
  4. même si tu es quelqu'un de foncièrement gentil (chose dont je ne doute pas en ce qui te concerne) je pense que la vie fait qu'on devient tous un peu pourri sur les bords. Les gentils sont toujours ceux qui se font avoir.
    Tu ne deviens pas méchante, tu retiens juste certaines leçons et c'est très bien comme ça. Non mais.
    PS; vous pourriez tout de même mettre à jour vos liens jeune fille...

    RépondreSupprimer
  5. AUDREY // C'est exactement ça. Tu as su dire ce que je pense. Et j'ai mis à jour votre URL ma chère ^^

    RépondreSupprimer
  6. Tu m'en vois ravie. J'ai tout de même testé..
    mon but étant de supprimer audrey and co, tu me retardais vois-tu. sale gosse.

    RépondreSupprimer
  7. Moi non plus je n'aime pas les pardons et hop on oublie tout! Trop facile cocotte. Moi aussi j'ai une copine que je ne revois plus pour des raisons qui nexistent même pas, mais je ne vais pas lui courrir après, comme ça a toujours été le cas.

    Bref moi je passe ma route.

    RépondreSupprimer
  8. Comment tu te défoules dans les com' maintenant que tu dois faire ta sage petite fille modèle sur FB :p

    RépondreSupprimer
  9. je comprends ce que tu veux dire. pardonner c'est une chose, il faut savoir pardonner, mais au bout d'un moment trop c'est trop et quand la relation vire au sens unique ça ne sert plus à rien. comme ils disent "always forgive, never forget".

    RépondreSupprimer
  10. STOUF // Je deviens toi ^^

    ANNICK // J'en aurai mis du temps à le comprendre. J'en ai marre d'être la bonne poire.

    RépondreSupprimer
  11. Et ben moi je vais faire ma chieuse sémantique parce que c'est pas comme si je cherchais toute occupation sauf mon taf:
    "trop fières pour prendre conscience de leur erreur" là c'est de l'orgueil.
    La fierté c'est se reconnaitre une valeur dans le sens ne pas accepter qu'on nous rabaisse alors que l'orgueil c'est se sentir supérieur. En clair l'un pète plus haut que... Hein voilà.. et l'autre non.

    La distinction est mince, certes, mais je crois qu'il fallait le dire! (comment ça non?!)

    En parlant de mots j'ai un ptit jeu pour toi!

    Quoi? "va bosser feignasse, ah elle est belle la justice" ??! .... pff ;)

    ps: Vive le ménage d'hiver!

    RépondreSupprimer
  12. C'est fou, tu as exprimé vraiment ce que je ressentais à cette période de ma vie.
    Je ne m'écraserai plus comme j'ai pu le faire dans le passé, je ne lui courirai pas après, ni m'excuserai. C'est malheureux, mais si le prix à payer est celui d'une longue amitié, alors ça finira comme ça.
    J'assumerais mes actes jusqu'au bout, je n'ai plus rien à faire de ce qu'ils peuvent en penser.

    RépondreSupprimer
  13. PRISCI // On dirait Julien avec un vagin :p

    JEREMY // Ouais mais faudrait pas qu'ils jouent leur zizanie avec ceux qui veulent la pais ^^

    PASSEUSE // Je suis passée à l'acte hier concernant l'amitié, malheureusement...

    RépondreSupprimer
  14. Par moment j'aimerai l'être aussi, rancunière!

    Moi lorsque j'aime j'ai une capacité à occulter ce qui va pas, à masquer les mauvais côtés...

    Je n'arrive pas à en vouloir au gens, je pardonne vite!

    RépondreSupprimer