Une famille formidable

vendredi 8 janvier 2010 Ingrid | Mémorables oublis 5 Comments


C'est ironique hein

Lors des fêtes de Noël, j'ai pu découvrir à travers divers blogs à quel point les problèmes familiaux étaient nombreux. C'est con ce que je vais dire mais ça me rassure de savoir que je suis loin d'être la seule dans ce cas-là. Bien entendu, je savais que je n'étais pas l'unique au monde à avoir une famille de merde mais je n'avais pas vraiment conscience que ces problèmes étaient si répandus... Ça me pousse encore plus à ne pas fonder une famille. Ma famille. Déjà que je suis incapable de me trouver un homme bien donc officialiser par un mariage puis un gosse, non merci. Les liens familiaux (ou de sang, c'est pareil) me répugnent de plus en plus au fil du temps qui passe. Je suis tout simplement dégoutée par la méchanceté qui les habite. A croire qu'ils sont venus sur Terre pour emmerder le monde. Je ne comprends pas. Il n'y a rien à comprendre, je sais. Mais j'aimerai savoir qu'est-ce qui peut bien pousser autant de personnes à déverser autant de méchanceté. Je sais que la plupart du temps, c'est pour des conneries. Je ne sais pas pour vous mais moi la raison principale qui a poussé ma famille paternelle à ne pas aimer et accepter ma mère, c'est parce que c'est une fille de divorcés et que ce n'est pas écrit dans la Bible (oui, riez mes jeunes amis). Du coup, étant également une fille, forcément, je ne peux être qu'une mauvaise personne qui ne fera pas les choses dictées dans ce bouquin (désolée si j'en choque certains). Je pense que ce sont des personnes malheureuses dans leur vie. Pour y remédier, elles emmerdent quelqu'un. Ça leur permet d'oublier leur vie si misérable. Et elles ont encore plus de satisfaction quand elles voient leur victime ne pas broncher. C'en est finit cette époque où j'ai été insultée, humiliée des pires choses. C'en est finit de culpabiliser car quand on est jeune, il est très facile de penser que tout est de notre faute. Pendant des années, j'ai été très malheureuse. J'ai gâché mes plus belles années (scolaires, amicales, amoureuses, sportives, sociales) tellement je m'en voulais de les avoir poussé à me traiter de la sorte. Mais je n'ai rien fait ! Cela fait seulement 2/3 ans que j'ai compris que je n'ai absolument rien fait. De toute façon, quoi que je faisais, c'était toujours mal. Aujourd'hui, ma conscience se porte comme un charme. Certes j'ai mes coups de blues en période de fêtes mais ça ne dure jamais. J'ai vite à me rappeler qu'il vaut mieux être seule que mal accompagné. La seule chose que j'ai du mal à encaisser, c'est que cette famille se moque ouvertement de mon père et de sa maladie. C'est honteux mais je ne peux rien y faire. Il est soumis à ces personnes et je ne peux pas l'empêcher de les fréquenter. Mais un jour, je monterai et ça fera mal. Très mal...

5 commentaires :

  1. Effectivement il y a beaucoup de gens qui n'aiment pas cette période de fin d'année et qui ne fêtent pas Noël avec leur famille. Pour des problèmes en tout genre. J'en ai 3 autour de moi dont mon conjoint. On s'en fout des autres. Marre des autres et de ces gens qui ont un mauvais fond. Le principal c'est de se retrouver avec des gens vrais, généreux et qu'on aime donc Noël on peut le faire avec des amis et la famille qu'on aime. Mais peut être est ce que tu as fait ?

    RépondreSupprimer
  2. Malheureusement on ne choisit pas sa famille, c'est dommage que ça t'ait gâché toutes ces années mais finalement tu as retenu le plus important : vivre pour soi et ceux qui le méritent vraiment :)

    RépondreSupprimer
  3. anouchka a piqué m'a réplique ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je crois que dans toutes les familles, il y a des membres qu'on aimerait zapper...

    RépondreSupprimer
  5. TOUT LE MONDE // Oui, on ne choisit pas sa famille et oui je suis mieux sans elle mais malheureusement, j'aurai aimé être entourée, connaître les joies des grands repas de famille, dans la bonne humeur plutôt que d'être seule dans des moments de fêtes...

    RépondreSupprimer