Petite parenthèse

mercredi 3 février 2010 Ingrid | Mémorables oublis 18 Comments


J'aime les gens qui disent en avoir rien à foutre de moi mais qui prennent quand même la peine de s'amuser à fouiller sur le net pour me retrouver, à décortiquer mes articles et à déformer leur contenu. Faut vraiment qu'ils s'emmerdent, eux qui jugent ma vie si merdique et inintéressante.

Je sais pas vous mais moi, quand quelqu'un ne m'apporte rien, je ne perds pas mon temps à savoir ce qu'il fait, écrit etc...

Cherchez l'erreur.

Quoiqu'il en soit, mes chers, je vous souhaite une bonne lecture et au plaisir de vous occuper ^^

18 commentaires :

  1. Ohhh tu crois qu'ils font partis d'un club tous, non parce que j'en ai un paquet aussi de ce coté là !! Et en plus moi ils me copient parfois XDDD
    Bisous à toi

    RépondreSupprimer
  2. je crois qu'on en a tous, des parasites du genre...

    RépondreSupprimer
  3. oh tu sais c'est des gens qui s'enmerdent toute la journée et qui ont rien d'autres à faire...tu sais quoi le meilleur remede contre ces parasites la c'est de les ignorer, à force de pas leur faire attention ils se lasseront e t'enbeter, leur faire un article (prend pas mal hein) c'est leur donner de l'importance, et ils t'enbeteront que d'avanatage!

    RépondreSupprimer
  4. ils me font rire ces gens-là... surtout quand ils disent qu'avoir un blog c'est pour les gens qui n'ont rien d'autre dans leur vie.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour les amis,

    Permettez moi d'intervenir un instant et d'essayer d'éclairer vos lanternes ...
    (Et en admettant que notre belle Ingrid vous laisse lire ce que j'ai à dire ! ce dont je doute)
    Tout d'abord, je suis Edith, la tante (paternelle) d'Ingrid.
    Avant de se faire une opinion sur un sujet, il faut connaitre les faits des 2 parties :
    Ingrid vous raconte que nous passons notre vie sur Internet car nos vies sont misérables et n'avons rien d'autre à faire que de les critiquer, elle, son frère et sa mère.
    Figurez vous que :
    1) Aucun d'entre nous (mes frères et soeur) ne tenons un blog car n'en n'aurions pas le temps
    2) Nous avons tous et toutes une famille
    3) Nous avons tous plein d'amis
    4) Nous avons du boulot
    5) Nous avons des loisirs
    ... Et donc plus beaucoup de temps pour le reste .
    Oui, nous reconnaissons avoir cherché et fouillé depuis 48H sur le Net pour retrouver Ingrid, suite à un mail qu'elle a envoyé à mon frère alors qu'Ingrid s'est, toute seule, coupée de nous depuis 10 ans comme elle vous le dit si bien, et n'avait plus jamais donné signe de vie depuis tout ce temps.
    Nous sommes stupéfaits de voir que tout tourne autour de sa rancoeur pour nous et de voir à quel point elle nous hait.
    Donc je ne sais pas qui, d'elle ou de nous, a la vie la plus misérable pour avoir depuis toutes ces années, passé autant de temps sur le Net à écrire sur nous ...
    Quand à nous, nous sommes bien trop occupés à VIVRE !!!

    Tous autant que vous êtes, ne vous êtes vous jamais demandés un instant pourquoi cette famille vivait en vase clos, sans plus personne autour, que ce soit la famille ou les amis ??? repliés sur eux mêmes ??? Tiens au juste ? Ingrid vous parle-t'elle de la famille de sa maman ??? bizarrement, ils ne se fréquentent plus ! cela ne vous interpelle pas non plus ? Il y aurait un complot planétaire contre eux ??? pensez vous sincèrement que si nous avions fait du mal à Ingrid et/ou à sa mère, son père et ou mari aurait continué à nous côtoyer ??? que tout cela n'aurait pas fini par un divorce ??? tout cela n'a aucun sens.

    Puisque Ingrid aime bien les définitions (a suggéré à mon frère de chercher celle du respect), amusez vous à chercher celle de la PARANOÏA ... Je peux vous garantir que c'est exactement ce dont souffre Ingrid (pour ceux qui n'aurait pas le temps de chercher : "Sans détérioration intellectuelle, la paranoïa se révèle essentiellement par un discours argumenté, d'apparence logique, mais cependant délirant, puisque étayé par un réseau d'illusions"
    Ingrid est MALADE ... et ce depuis de nombreuses années ... (d'ailleurs, en lisant vos commentaires, je constate que certains d'entre vous lui ont déjà conseillé de se voir un psy ... c'est rassurant de voir que nous ne sommes pas seuls dans notre délire !)
    Je profite de ce post pour, une fois de plus, lui tendre la main et promets de faire tout ce qu'il me sera possible de faire pour l'aider à s'en sortir ... mais encore faut-il qu'elle le veuille ... Essayez, de votre côté de la persuader vous aurez peut-être plus de chance que moi.

    Pour finir, je voudrais parler de la grand-mère d'Ingrid, ma mère ... vous n'imaginez pas à quel point cette dernière aimait sa petite fille ... et l'aime toujours autant ... Elle s'est torturée le cerveau pendant des semaines, des mois, des années pour essayer de savoir ce qu'elle avait bien pu faire et/ou dire pour que les choses en arrivent là .... et moi pendant tout ce temps là je me disais "ma pauvre maman, si tu savais ce que ta petite fille pense de toi ..."

    Voilà, je vous laisse seuls juges de tout ceci et je réitère ma proposition à Ingrid de l'aider à se soigner car elle est en train de gâcher les plus belles années de sa vie ... et il n'est pas trop tard

    Edith

    RépondreSupprimer
  6. EDITH // La personne qui a le plus besoin d'aide, c'est mon père. Ma paranoïa se porte très bien et ma famille maternelle également car malgré ce que tu peux dire, on la fréquente et nous avons des amis.

    Une fois de plus, vous déformez mes propos. J'ai pas dis que vous aviez une vie de merde. La mienne l'étant, je prends même pas la peine de m'occuper de la votre tellement j'en ai rien à foutre ! Mais vous prenez plaisir à faire chier votre monde et celui de ceux qui ne demandent rien et ce, depuis plus de 15 ans.

    Tu plains ta mère ? Je plains mon père. Chacun son truc. Quand on se fait insulter, rabaisser, j'vois pas l'intérêt de continuer à fréquenter des gens comme vous. Une famille d'hypocrite qui passe son temps à se gueuler dessus.

    Tu veux m'offrir ton aide ? Foutez-nous la paix. Car si moi j'ai de la haine, j'ose imaginez ce que vous avez envers nous pour avoir un tel acharnement. Sur un frère qui ne vous a jamais rien fait, sur une belle-soeur et une nièce qui l'ont toujours fermé face à une telle méchanceté.

    Et tant mieux si vous êtes heureux, avec un boulot, des passions, des amis. Je préfère être seule et sans boulot mais avoir de belles et vraies valeurs, MOI !

    RépondreSupprimer
  7. Je n'attendais rien d'autre de toi ... le propre des paranoïaques étant justement de ne pas reconnaitre qu'ils sont malades.
    j'ai juste espéré un instant ... mais je me suis trompée.
    Sur ce, ma proposition restera toujours ouverte pour le jour où tu viendrais à avoir un déclic quelconque.
    Nous sommes tous prêts à vous aider si vous en exprimez le besoin.
    Sur ce, je ne viendrai plus sur ce blog, tu sais où me trouver si tu as besoin de moi.
    Edith

    RépondreSupprimer
  8. Et le propre des cons qui ne veulent pas reconnaitre que le frère/fils est malade, c'est quoi ? ^^

    Et ce n'est pas parce qu'on a décidé de couper les ponts avec vous qu'on est forcément bons à se faire interner. Merci

    RépondreSupprimer
  9. Je ne vois pas non plus ce blog comme un cri de haine. Certes elle y parle de ses états d’âme, après tout cela est dans l’air du temps, mais elle y parle de multiples autres choses : musiques, amour, amitié, photographie, poésie…
    Votre colère/ déception vous fait focaliser sur les articles qui vous concernent (encore que nous lecteurs ne pouvons pas vous reconnaître), ce qui est compréhensible, toutefois d’un œil extérieur ce blog me paraît bien loin d’un « plaignez moi, personne ne m’aime » comme vous semblez le suggérer en prétendant qu’elle veut nous faire croire à un complot !
    De même je vous remercie de votre sollicitude quant à nous fournir la définition de paranoïa, mais pour moi elle n’en relève pas du tout (votre référence au psy est d’ailleurs erronée, le commentaire en question le suggérant parce qu’elle parlait de déprime). Qui n’a jamais eu un coup de blues, envie de pousser un coup de gueule ? Qui peut se dire totalement objectif sur sa propre situation ?
    Un blog n’est qu’un exutoire et chacun sait qu’il est très sain d’en avoir un, d’exutoire, que ce soit l’écriture, la peinture ou le sport.

    J’ai l’impression que ce qui vous fait sortir de vos gonds (votre commentaire n’est pas qu’amour malgré vos « mains tendues ») c’est en réalité les commentaires des lecteurs.
    Vous nous prenez donc à parti et nous demandez, comme preuve de sa paranoïa, s’il peut nous paraître logique qu’elle et/ ou sa mère puisse ne pas s’entendre avec vous sans que son père/ mari coupe les ponts avec vous ou divorce. Je vous réponds donc d’un ferme oui tout cela est possible. Il suffit que son père vous aime parce que vous êtes sa soeur au même titre qu’il aime sa femme et sa fille. Les membres d’une même famille, d’autant plus si le lien n’est que l’alliance, peuvent ne pas s’entendre sans que celui qui fait le lien ait forcément à choisir!

    Pour finir à la question de savoir si l’on se demande pourquoi cette famille vit en « vase clos » je répondrais que non je ne me m’interroge pas, même après votre « éclaircissement » à ce sujet, parce que je n’ai pas cette sensation et que ce n’est pas l’objet de ce blog (elle parle tellement de choses gaies aussi, que l’on peut tout autant retenir). Enfin sachant que son père a la maladie d’alzheimer et ayant moi-même un membre de ma famille dans le même cas je sais combien cela est occupant et préoccupant si bien que l’on peut rapidement ne plus prendre de temps pour le reste. Seul le malade compte. Et je sais aussi combien cela peut être épuisant et combien les gens ne comprennent pas parce qu’ils ne le vivent pas au quotidien. Tout cela est naturel.

    En espérant ne pas vous avoir froissé, ce blog n’étant qu’un espace d’échange de point de vue, je vous souhaite une bonne soirée.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Madame,

    Je me permets d’intervenir à mon tour puisque vous nous donnez l’occasion d’avoir votre version pour mieux « juger » (je déteste ce terme mais admettons…). Je vous prie de m’excuser de la longueur je suis d’ailleurs obligée de scinder ce message en deux.

    Pour commencer vous dites qu’Ingrid vous dépeint comme « des personnes qui ont une vie si misérable qu’elles n’ont rien d’autre à faire que de passer leur vie sur Internet pour les critiquer elle et sa famille». Or, pardonnez moi, mais je ne vois pas bien où ? La seule chose formulée a été que vous auriez « fouillé » sur le net pour la retrouver et vous l’admettez vous-même quelques lignes plus loin. Elle n’a donc, pour ce que j’en lis, pas dit que vous y passiez tout votre temps. Elle ne précise pas même qu’il s’agit de vous puisqu’elle dit « les gens, eux »… Nous n’avions aucun moyen de faire la relation avec vous avant votre intervention.
    Vous précisez que vous avez cherché Ingrid suite à un mail. Je suppose (mais peut être je me trompe) que c’était pour répondre à ce dit mail. Or pourquoi chercher pendant 48h sur Internet alors qu’il suffisait de cliquer sur « répondre » ? D’ailleurs je ne sais pas comment vous avez réussi étant donné qu’il n’y a pas de noms, de villes etc..

    Vous continuez, pêle-mêle, par le fait que vous n’avez pas le temps pour un blog, que vous avez une vie bien remplie bref que vous vivez. Avec toutes les précautions d’usage, il me semble que vous sous-entendez par là qu’Ingrid ne sait pas vivre voire qu’elle n’a pas de vie et au contraire du temps à perdre sur un blog. Pour ma part je ne crois pas qu’elle y passe tout son temps et quand bien même ce serait le cas je ne vois pas trop le mal, il y en a pour qui c’est même un métier (aaah le progrès…).

    RépondreSupprimer
  11. Olala alors la c'est du grand n'importe quoi Tante de Ingrid, aller laver votre linge sale ailleur. Un blog c'est intime et libre, ingrid a le droit de se defouler sur le blog et parler de sa famille si ça la chante..; c'est vraiment d'un tres bas niveau avoir fouillé sur le net et venir foutre la zizanie sur son espace privé

    RépondreSupprimer
  12. ANONYME // Merci beaucoup pour ton message. Tu as mis en valeur ses incohérences... Et en la relisant, je me rends compte qu'il n'y a pas que moi qui ai de la haine (si haine j'en ai).

    ELISE // Merci pour ta dernière phrase ^^

    RépondreSupprimer
  13. malheureusement on ne choisi pas sa famille, cette dernière est les clous de ton cercueil.

    RépondreSupprimer
  14. Chère Madame,

    Je me permets d'intervenir non pas pour défendre Ingrid qui sait très bien le faire toute seule, mais simplement pour vous montrer vos incohérences, car incohérence il y a. Je ne suis pas crédule et je sais que mon message aura peu d'influence sur votre jugement, mais je garde espoir.

    Votre message prouve tout d'abord que vous ne connaissez pas Ingrid. Son blog n'est que son exutoire mais elle respecte les autres. Ingrid écrit, mais reste discrète: elle ne divulgue pas le nom des personnes. J'en déduis donc que le seul but de ce message est de la blesser. Je m'explique: vous étalez en public vos états d'âme, vous posez de nombreuses questions sur des choses qui ne regardent que vous et elle en essayant de la prendre à défaut. Vous souhaitez en plus prendre les lecteurs et lectrices que nous sommes à parti.

    Ensuite votre texte est simplement comme mettre une claque à un enfant. La claque soulage l'adulte; votre message vous soulage sûrement. En effet quel est l'intérêt pour vous de répondre à son mail en public? Pourquoi ne pas lui répondre uniquement à elle? Votre décision de la chercher sur la toile et de lui répondre sur son blog montre l'image et le respect que vous avez pour votre (je vous cite) "belle Ingrid": aucun respect.

    De plus votre message est paradoxal. Pour vous donner une bonne image, vous acceptez de "tendre la main" et de "l'aider". Ne vous est-il jamais venu à l'idée d'écouter ce qu'elle souhaite? Vous proposez et avez peut-être du mal à accepter que ce soit refusé, mais a-t-elle besoin de votre aide?

    Je vais terminer par ce qui me semble en la lisant le plus la préoccuper: Son papa. La maladie de son papa que vous ne mentionnez pas dans votre message la travaille. Cette maladie n'est pas uniquement destructive pour la personne concernée; de propre expérience elle l'est aussi pour les proches.

    N'ouvrez pas uniquement vos bras, ouvrez vos yeux!

    Cordialement,

    RépondreSupprimer
  15. Ah, je reconnais là une mésaventure qui a vallu le déménagement de mon blog il y a quelques mois. Pas pour une version privée mais depuis je suis plus vigilante tout de même. On a beau se blinder, ce sont les commentaires des gens qui nous connaissent "vraiment" qui font le plus mal. mais je suis comme toi, que celui qui n'aime pas passe son chemin ...

    RépondreSupprimer
  16. Je vais ajouter quelque chose: Etes-vous médecin? Avez vous la capacité de déclarer haut et fort un diagnostic d'une personne avec qui vous ne parler plus depuis 10 ans? Et si comme vous le dites, vous êtes "prête à l'aider", pourquoi avoir attendu 10 années pour réagir? Je pense que le mieux, c'est de la laisser tranquille, là, vous l'aiderez vraiment. Et comme vous pouvez le constater, Ingrid aussi à des amis, malgré ce que vous pensez :)

    Bonne après midi

    RépondreSupprimer