[18] La brève spéciale du samedi

samedi 24 avril 2010 Ingrid | Mémorables oublis 3 Comments


Elle est venue. On a ri. On s'est baladées. On a profité. Puis elle est partie. Le départ, signe d'un au revoir, sur le quai d'une gare où j'ai réussi à contenir mes larmes. Elle est partie mais on se reverra. Quand ? On ne sait pas. Le fait est que je garde en mémoire cette journée passée avec elle et Maman. Ça m'a fait un bien fou de la revoir. C'était programmé à la dernière minute. J'avais hâte d'y être. On est souvent pendues au téléphone et malgré tout ça, elle me manquait. Alors elle est venue, avec beaucoup de soleil et de sourire. Elle est venue. Une journée car elle ne pouvait pas plus. Mais elle était là. 10h35 au quai de la gare de Nancy. Pour y être à nouveau 8h plus tard. J'ai profité. De sa présence et ses conneries (faut l'dire). La date de sa venue est un hasard. Mais elle tombait bien. Cette journée est en quelque sorte mon cadeau d'anniversaire. Bien plus beau qu'un cadeau matériel (un livre, un CD etc...). Bien plus beau qu'une pensée (sms, carte etc...). Elle m'a offert une présence. Sa présence. Ce n'est pas pour rien qu'elle est mon exception.

Je sais que tu me lis alors encore merci et ça confirme à chaque fois que je t'adore !

PS : Les autres brèves arriveront dans la journée ou bien demain, exceptionnellement.

3 commentaires :

  1. "Mais elle tombait bien. Cette journée est en quelque sorte mon cadeau d'anniversaire. Bien plus beau qu'un cadeau matériel (un livre"

    Ca c'est fait ^ ^

    RépondreSupprimer
  2. Ah ben si tu avais pleuré j'aurai pleuré aussi, on aurai été belles tiens!

    En tout cas tu as une famille adorable (comme toi!), merci de m'avoir si bien accueillie.J'ai vraiment bien profité aussi, j'ai pu recharger mes batteries ;)

    Anonyme: hé oui elle est parfaite ma poulette, elle a de vraies valeurs et sait se satisfaire d'un rien (parce que bon on peut pas dire que j'ai fait grand chose).
    " Il en faut peuuuu pour être heureux" *se dandine*

    RépondreSupprimer
  3. PRISCI // Un poulpe, ça pleure (autre que de rire, je l'avais remarqué). Anonyme, c'est mon frère (qui sera content de lire le livre après moi d'ailleurs). Je me doutais que c'était lui, il me l'a confirmé XD. M'enfin note que je suis super intéressée par le livre hein mais tu serais venue les mains vides, j'aurai été tout aussi heureuse. Faut sortir les gambettes maintenant (sauf si tu t'obstines à chanter :p)

    RépondreSupprimer