Dans les moindres recoins

mardi 27 avril 2010 Ingrid | Mémorables oublis 8 Comments


Le rituel a débuté. Comme chaque année. Lorsque les températures commencent à grimper. Cela dure des mois. Plusieurs fois par jour. C'est plus fréquent en fin de journée. A la tombée de la nuit. Ce n'est pas une partie de plaisir. C'est assez pesant à vrai dire. Certains trouvent ça amusant. Mais pas moi. Je m'en passerais volontiers. Si je pouvais. Mais voilà, je ne peux pas. Je n'ai pas le choix. Enfin si. Mais c'est totalement au dessus de mes moyens. Je prends sur moi. Je dois vivre avec. Mais ce n'est pas facile. Ça me ronge de l'intérieur. Ça me pourrit parfois. Mais la vie a voulu que ça soit fait ainsi. Je m'y suis habituée. Autant je me réjouis des beaux jours, autant je les appréhende. Pour ce rituel annuel, quotidien. Je ne peux m'empêcher de vérifier dans chaque recoin d'une pièce, avant d'y entrer. Et à chaque fois, je retiens mon souffle. Le cœur qui bat. Cette peur incontrôlable d'y trouver une araignée.

Si je connaissais le con qui a inventé les phobies hein... Chaque année je me dis que je vais consulter un hypnotiseur. Il parait que ça fonctionne. On ne me fera pas copiner avec ces bestioles mais j'accepterai leur présence. Ça peut faire sourire d'en arriver à ce point-là. Sincèrement, je ne l'assume pas. Ce corps paralysé, ce cri lorsqu'il veut bien sortir, ces tremblements incontrolables et cette peur qui me poursuit durant les mois de chaleur. Quant aux pièces que je vérifie, ce sont surtout celles d'eau. Principalement la nuit, lorsqu'on a rouvert la fenêtre après mon passage. Pour la chambre, pas de rituel. Le passé m'a prouvée qu'elles débarquaient de partout sans prévenir... Ça me fait sourire lorsque j'entends quelqu'un dire avoir peur des serpents. Moi aussi je ne suis pas rassurée lorsque je croise un simple orvet mais il y a une différence entre le vivre et l'imaginer. Par contre, voir des araignées dans un bocal, ça ne me fait absolument pas peur. Car j'ai conscience qu'il y a une vitre. Et je trouve les mygales très belles. Mais les araignées noires/brunes velues aux grandes pattes, rhaaaa, qu'on me les extermine beurdel ! Rien que pour ça, je tire un trait sur tous les pays à risque (genre l'Australie. Tu penseras à moi Caro).

Et je ne vous raconte même pas dans quel état je suis depuis que ma bombe Baygon (ma sauveuse en attendant d'avoir mieux) est vide. Heureusement aujourd'hui, je vais en courses ♥

8 commentaires :

  1. Qd j'étais petite, moi c'était les limaces, et les escargots!Ca me degoûte TROP! Je n'aime pas trop non plus les araignées mais ça va. Par contre Thom a TRES peur des serpents! Et c'est clair qu'en Australie, on va être gâté!

    RépondreSupprimer
  2. Ahah, je suis un peu pareille.

    J'ai trop trop peur des insectes, aussi bien volant que rampant. Je hurle dans tous les sens quand je vois une araignée, un ver de terre, ou un bourdon...

    Et bien sur je peux pas m'en occuper toute seule... J'ai besoin de quelqu'un...

    RépondreSupprimer
  3. c'est vraiment quand la chaleur revient que les araignées font leur apparition à l'intérieur? j'ai toujours pensé que c'était plutôt quand les températures baissaient genre en septembre qu'elles rentraient se mettre au chaud. je ne les aime pas non, sauf sur mes t-shirts :-)

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'ai la phobie des margouillats...Les voir en dessins suffit à me donner des frissons !
    La dernière fois que j'en ai croisé, je me suis mise a courir, à m'emmeler les pieds dans le tapis, m'étaler, près d'un meuble qui a chaviré sur moi !
    S'il fallait sauter par la fenetre pour y echapper, je crois que je le ferais !!!

    Je compatis !

    RépondreSupprimer
  5. CARO // Je comprends mieux pourquoi t'avais commenté en horreur ma limace. Mais encore toi, ça peut aller, t'as pas peur que ça te saute dessus ou se barre en vitesse XD. Thom' est courageux, car imaginer, c'est différent de ce qu'il risque de croiser là-bas...

    XELOU // J'en avais déjà parlé dans un article : faut que mon homme n'ait pas peur des araignées sinon c'est mort entre nous...

    ANNICK // Certains disent la chaleur, d'autres le froid. Je penche plus pour la chaleur. Elles cherchent des endroits frais (WC, sdb) durant les fortes chaleurs...

    ANONYME // Je ne connaissais pas le terme margouillats mais c'est hors de France (sauf si t'habites Madagascar). A moins que les mini-lézards de nos murettes te fassent peur également ? Je compatis également !

    RépondreSupprimer
  6. Je suis phobique des gecko (ou tarentes... non pas tarentules LOL ça ressemble à des lézards mais en plus gros, j'habite dans le sud est)
    Depuis que j'en ai retrouvé une au-dessus de mon lit, en plein hiver c'est encore pire. J'inspecte tous les murs quand je rentre dans une pièce, surtout en ce moment c'est les beaux jours, ma maison est en pierres apparentes elles adorent ça !!
    Et plus globalement de tous les reptiles. Même les tortues d'Hermann qui grouillent dans mon jardin, qui sont pourtant très mignonnes et inoffensives (et surtout elles ne vont sûrement pas se faufiler comme un gecko dans une ouverture), me mettent mal à l'aise.

    Enfin me mettaient. Je suis allée voir un kinésiologue. Ca m'a beaucoup aidé. Même si j'ai toujours peur des reptiles, je ne suis plus en tétanie :)
    Et c'est comme toi, mon homme devra au contraire être un sympathisant du reptile...^^

    RépondreSupprimer
  7. Haaaaaaaaaaaaa!Moi aussi, mais ce qui est rigolo c'est que je crains plus l'automne quand le froid revient et qu'elles rentrent...

    RépondreSupprimer
  8. MELANIE // Je ne connaissais pas le terme Gecko. Et je comprend ta peur vu là où tu vis... Les tortues, ça va, tu peux t'enfuir sans être rattrapée ^^"

    LALYDO // Bizarrement, je ne les ai vu uniquement en été. Sauf une fois en hiver quand on a remonté une bûche du garage -__-

    RépondreSupprimer