Tu mises combien de volts toi ?

jeudi 10 juin 2010 Ingrid | Mémorables oublis 5 Comments


Hier soir, je me suis décidée à regarder l'émission diffusée il y a 3/4 mois sur France 2 et qui a fait beaucoup parler d'elle : Le jeu de la mort. J'avais lu 2/3 articles à son sujet sans avoir les détails. Je pensais que c'était un jeu de télé-réalité. Mais en fait, ce fut un documentaire avant tout, avec la mise en condition d'un véritable jeu diffusé à la télévision.

Que dire ? Je suis choquée par ce que j'ai appris. Ce n'est pas possible d'être allé aussi loin dans la torture d'un homme. Et pourtant.... Alors oui, je sais. Y a eu des travaux scientifiques à ce sujet pour comprendre le comportement des questionneurs mais bon, tout de même...

Facile à dire, je reconnais, mais personnellement, je ne peux pas affliger une telle torture à un homme qui me supplie d'arrêter, même si c'était quelqu'un que je ne porte vraiment pas dans mon coeur. Quitte à perdre 1 million d'euros, à me faire passer pour une perdante devant des millions de téléspectateurs, gâcher un jeu et désobéir à l'animatrice.

Comme dit dans le documentaire, dire non ne s'improvise pas. Il s'acquiert par une éducation. Je suis très bien placée pour ne pas savoir dire non. Mais là, on parle d'un homme qu'on fait souffrir pour renflouer notre compte bancaire. Sincèrement, j'aurai été une questionneuse, rien à faire de l'animatrice, de la désobéissance et de me faire huer par le public. Là, il y a des valeurs morales que je ne pourrais pas nier.

Certains ont continué le jeu malgré le silence du pauvre candidat électrocuté. Car, comme l'a dit l'animatrice "C'est le jeu, ne vous laissez pas impressionner, continuez". Que se passe-t-il dans la tête de ces personnes qui continuent à lancer des décharges à un homme qu'ils n'entendent plus crier/pleurer/supplier d'arrêter ? Je me serai levée pour le sauver. "On assume les conséquences". Non mais franchement : France 2 assume les conséquences de la mort d'un candidat. Personne a trouvé ça anormal ? Tant mieux pour France 2 mais moi, la questionneuse, comment pourrais-je avoir une conscience après ça ? Assumer un tel acte ? Je serai tout de même responsable de la mort d'un homme, dans un jeu où on me met au défi de gagner un million d'euros au risque de tuer un innocent, un humain, un candidat comme moi. Quitte à ce que ce dernier m'empoigne à la sortie du studio car je nous ai fait perdre de l'argent.

Lorsque certains ont appris la supercherie, ils ont défini leur comportement de "bête et discipliné". Au diable d'être bien éduqué, d'obéir à ce qu'on nous ordonne etc... Comment peut-on torturer un homme sans défense ? Supporter ses cris car "c'est le jeu" ?

D'autres ont même dit "Si on avait pu partir, on l'aurait fait". Qu'est-ce qui les empêchait de le faire ?  Il était bien stipuler que le questionneur était libre d'arrêter lorsqu'il le souhaitait. Facile de dire ça après avoir découvert que c'était une mise en scène. Ils veuillent se racheter une image aux yeux des téléspectateurs en disant "Oui mais on nous a ordonné de continuer, c'est le jeu et blablabla". Je regrette : lorsqu'on a un minimum de sens moral, on en a rien à faire de ce qu'on nous ordonne de faire. Ce ne sont pas eux qui tiennent les manettes. Ce ne sont pas eux qui envoient les décharges. Ce ne sont pas eux qui auront une mort sur la conscience.

Ce jeu m'a choquée au plus haut point. Je peux même dire que je suis en rage contre ces personnes qui ont été si loin dans ce jeu car "c'est le jeu". Alors oui, ce documentaire a été fait pour montrer que la télé-réalité allait trop loin, que nous sommes de plus en plus habitués à voir de la violence, de la moquerie, de la tromperie à la télévision mais la limite, tout le monde l'a en soi. La mienne, je pense (malgré l'appât du gain), aurait été de refuser de participer à ce jeu. Je n'aurai pas pu dire, alors que ma victime était assise à côté de moi, sur ce canapé "OK je signe, y a pas de problème, ce n'est pas moi qui ait le mauvais rôle". Oui tu as le bon rôle. Celui d'arrêter lorsque ta conscience morale te demande de le faire. Mais les candidats qui ont été jusqu'au bout, ils n'ont pas à être fiers d'avoir gagné le faux pactole. Ils n'ont peut-être pas souffert physiquement mais ce jeu n'aurait pas été une supercherie, j'aurai franchement aimé voir avec quelle conscience, si conscience ils ont, ils auraient continué leur petite vie...

Et inversons les rôles, je suis certaine que les 3/4 des gens auraient refusé de jouer les torturés. La peur de souffrir. Donc soyons francs, ces questionneurs ont continué le jeu pour l'argent et non par obéissance ou pour leur image. L'appât du gain, tout simplement. Et même si un million, ça me serait d'une très grande utilité, je ne peux me résoudre (comme cette femme qui l'a dit si bien en quittant le plateau en pleurs) à aller au-delà de ma personnalité. Comme quoi, il reste encore un peu des personnes humaines, avec de belles et grandes valeurs en refusant un gros chèque pour sauver un homme de la torture...

C'est donc mon petit coup de gueule du jour. Bien entendu, je ne vise pas directement les personnes qui ont participé à ce jeu. Je parle d'une manière générale. Je suis plus révoltée par les statistiques de ce jeu que par les personnes en elle-mêmes. Je parle d'un monde qui devient n'importe quoi et ce reportage le montre bien.

5 commentaires :

  1. A noter, que le pire de l'histoire, c'est qu'au début, ils précisent bien que ce sera une émission pilote, et qu'il n'y aura pas d'argent à gagner... donc même sans récompense final, l'homme ne s'arrête pas.
    Moi ça me fait peur. Il y aurait de nouveau la guerre, quoiqu'on puisse dire "Plus jamais ça", il y aurait de nouveau les collabo, il y aurait de nouveau des morts 'parce qu'on n'a pas le choix'... Moi je sais que, comme toi, ma limite aurait été de refuser de participer au jeu.

    Par contre, je pense qu'il y a vraiment une éducation derrière. Ces gens qui sont allés jusqu'au bout, ce sont les mêmes qui sont les moutons dans la société, parce qu'on leur a dit que c'était comme ça et pas autrement.

    RépondreSupprimer
  2. Je crois qu'il faut faire attention avec ce genre de jugement... Ca me rappelle étrangement ce que j'ai appris de la Seconde Guerre Mondiale, avec ces gens qui dénonçaient les Juif... Je me pose toujours la question de savoir comment j'aurai réagi à leur place, car même si je sais avoir certaines valeurs, je ne sais pas comment je les défendrai une fois en situation ! D'ailleurs, très bon film à voir : La Vague, qui présente comment s'est très vite possible de suivre "bêtement" la foule...
    Mais heureusement que toi et d'autres se révoltent contre ce genre de comportement, car c'est ce qu'il faut ! J'espère juste qu'on sera tous capable de discerner nos valeurs le moment où on en aura besoin...

    RépondreSupprimer
  3. Comme dit Mélanie, le pire c'est qu'il est bien préciser qu'il n'y a rien a gagner et ils y vont quand même...
    C'est choquant et on se demande en voyant ça, si la bêtise humaine s'arrêtera un jour...
    J'avais un article au moment de sa diffusion : http://lalydo.wordpress.com/2010/03/19/le-jeu-de-la-mort/
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  4. Ce serait cool que tu lises mon article sur le sujet ... spa pour me faire de la pub, c'est parce que c'est un sujet que je trouve important et j'y dis des choses que je n'ai pas lues ailleurs : http://ninasottefille.squarespace.com/blog/zone-extreme-lemission-qui-choque.html

    Sinon faut savoir que la télé a fait une sélection, les gens qui ont participé à l'émission étaient à l'avance au courant qu'ils aillaient envoyer des décharges à un humain, ce sont donc QUE des gens qui acceptaient ce principe dès le départ qu'on voit dans cette émission ... ca explique l'énorme taux de gens qui sont allés jusqu'au bout. (mais ça ne rassure pas vraiment malgré tout)

    RépondreSupprimer
  5. La question que l'on se pose: comment aurions-nous agi???

    RépondreSupprimer