Je me demande comment je peux être hétéro

mardi 27 juillet 2010 Ingrid | Mémorables oublis 5 Comments


C'est ce que j'ai écris sur Facebook la semaine dernière. Bien entendu, à ne pas prendre au 1er degré mais je ne l'avais pas non plus écrit avec humour. Plutôt avec exaspération... Les hommes sont cons. Certains ont oublié d'avoir un cerveau. Heureusement, de bons hommes sortent du lot et sont, du coup, de très bons amis. Mais les autres, franchement, j'ai du mal... Le "J'me la pète trop grave avec ma caisse tunée" qui passe, musique à fond et qui se permet un joli freinage à proximité de Bout'chou pour repartir, hilarant de voir le chien sursauté et sa maitresse le rassurer. Ah ah ah, que je me marre dis donc. Sans oublier le petit cake qui veut jouer son rebelle alors qu'il n'a pas encore un poil sur sa knacki en me sortant un charmant "Depuis quand un thon promène un chien ?". Là encore, je n'ai pas relevé. Et quand ils n'ont pas de cerveau, ils n'ont aucune éducation. Lorsque je vois que je vais croiser une poussette, ou quelqu'un en vélo ou des enfants en bas âge, je les contourne ou marche sur la route, laisse courte. Tout comme lorsque j'emprunte les escaliers du pont avec Bout'chou. Je fais en sorte qu'il n'y ait personne sinon j'attends mon tour. La moindre des politesses et je ne suis pas encore morte. Or, une fois, j'empruntais les escaliers et des petits merdeux (de plus de 20 ans, je préfère préciser) ont débarqué entre-temps. Plutôt que d'attendre que j'arrive en bas des marches, ils ont commencé à grimper. Forcément, Bout'chou ne pouvait plus être à côté de moi alors je l'ai laissé passer devant, toujours en laisse. Et plutôt que de faire de même, eh bah non : ils étaient l'un à côté de l'autre, prenant toute la mini-largeur des escaliers. Aucun a voulu se pousser. C'est quand même aberrant un tel niveau de connerie...

Bref, je pourrais continuer encore avec quelques autres anecdotes mais ce n'est pas le sujet de cet article. Les hommes sont lourds. A toujours vouloir faire chier leur monde et celui des autres. En presque 3 ans que je promène Bout'chou, je n'ai, à ce jour, eu aucun souci avec une femme. Elles te foutent la paix. Et attention, je ne parle pas que des ados ! Il y en a de tous les âges.

Alors non, je ne compte pas devenir lesbienne ou entrer dans les ordres. J'assume ce que je suis, je ne le regrette pas. Mais les gars, faudrait songer à grandir un peu et arrêter de jouer les pseudo-rebelles. Ca ne vous apportera rien. Ni à vous, ni aux autres. Et après, vous allez pleurer d'être seul avec pour seuls amis, vos sites porno et votre chaussette. Bah oui mais en vous comportant comme des cons, vous confirmez l'envie qu'ont les femmes de rester seules.

5 commentaires :

  1. Y'a des cons partout. Et encore, tu ne parles pas des mecs avec qui on sort, de qui on tombe amoureuse et qui nous en font voir de toutes les couleurs. Merci du cadeau ! :D

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui moi aussi des cons comme ça, j'en vois partout... le pire c'est qu'ils plaisent à certaines nanas. Donc, en plus d'avoir des cons, on a des connes qui vont avec... haaaaaaaaaa!

    RépondreSupprimer
  3. Selon moi, le type de connerie que tu décris ne s'apparente pas seulement aux hommes. C'est universel, partout dans le monde, hommes ou femmes, jeunes ou vieux, riches ou pauvres, ....il y a vraiment des cons partout. J'en suis fatiguée!

    RépondreSupprimer
  4. Je vois très bien le genre de personnes dont tu parles, et je suis d'accord avec Caro, il y a également des femmes comme ça. Ce sont des gens qui manquent complètement d'éducation et de politesse...

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Je confirme, je me demande encore pourquoi les femmes ne sont pas toutes lesbiennes ...

    Ed

    RépondreSupprimer