L'ombre du vent

lundi 5 juillet 2010 Ingrid | Mémorables oublis 8 Comments


Il est écrit sur la couverture du livre :

"Si vous avez le malheur de lire les trois premières pages de ce roman, vous n'avez plus aucune chance de lui échapper"

Et c'est exact. La semaine dernière, je recevais ce livre suite à un concours lancé sur le blog de Lini's Choice. Je l'ai prévenu de sa bonne réception mais ayant déjà un roman en cours, je le commencerai plus tard. Sauf que, le lendemain, ce fut plus fort que moi, je me lançais déjà dans la lecture de ce roman signé Carlos Ruiz Zafon. Publié en 2001, il sera traduit en 36 langues et vendu à plus de 10 millions d'exemplaires, faisant de lui, un best-seller mondial et récompensé une douzaine de fois. 

Je ne vais pas vous retranscrire le résumé de ce livre mais si vous êtes passionnés de lecture, ce roman pourrait fort bien vous intéresser, mélangeant suspense, amour et littérature. C'est un rituel qui se transmet au fil des générations. Adopter un livre parmi des milliers. C'est ce que fera le petit Daniel lorsque son père aura jugé qu'il a l'âge. Mais Daniel ne va pas se contenter de choisir un livre au hasard, de le lire et le remettre à sa place. Non. Daniel va être intrigué par son auteur et va chercher à en savoir plus sur lui. Chose compliquée car il ne reste plus aucune trace de cet homme hormis ce livre.

637 pages que j'ai dévoré en moins d'une semaine. Plus on avance et moins on a envie de s'arrêter. Mes nuits furent courtes. Elles auraient même pu être blanches. Il faut attendre les 20 dernières pages pour connaitre le dénouement de l'histoire. Une bonne façon pour accrocher le lecteur. On a pas le temps de s'ennuyer, il y a toujours des rebondissements.

Si vous avez l'occasion de vous le procurer ou si vous ne savez pas quoi lire durant cet été, je vous le conseille vivement !


Je vous laisse avec 2 extraits du livre à méditer :
Le fou a-t-il conscience d'être fou ? Ou les fous sont-ils les autres, ceux qui s'acharnent à le convaincre de son égarement pour sauvegarder leur propre existence chimérique ?
Les raisons de dire la vérité sont limitées, mais le nombre de celles qui poussent à mentir est infini.

8 commentaires :

  1. rhhhoooo je suis super contente que le livre t'aies plu !!!!!!!!!!
    Alors cours vite te procurer "Le Jeu de l'Ange", si tu as aimé "L'ombre du vent", je n'imagine même pas pour celui ci !

    en tout cas, heureuse de t'avoir procuré des nuits presque blanches ; )

    RépondreSupprimer
  2. J'ai découvert ce livre par hasard, en vacances chez ma meilleure amie. Je l'ai pris pour m'occuper au début pour l'attendre quand elle était sous la douche. Au bout d'un chapitre, j'étais carrément accro !... ce livre est simplement magnifique, magique, merveilleux !

    RépondreSupprimer
  3. bon ......... un de plus dans la colonne "à acheter" .......
    merci pour cette mise en bouche !

    RépondreSupprimer
  4. moi aussi j'ai gagné ce livre mais je n'ai pas encore commencé..ce sera pour mes vacances...je vais le dévorer à la plage !!

    RépondreSupprimer
  5. ça m'a l'air intéressant ton truc ! je note la référence ! merci :-)

    RépondreSupprimer
  6. Je crois, que ça va être mon prochain achat alors : -)

    RépondreSupprimer
  7. Ah, moi j'ai pas aimé "Le Jeu de L'Ange", alors que j'ai adoré "L'ombre du vent", on verra ce que tu en penses toi :)
    Bisous!!

    RépondreSupprimer