Week-end à Nancy

mardi 24 août 2010 Ingrid | Mémorables oublis 9 Comments

Le plus dur lorsqu'on doit raconter un séjour avec des amis, c'est de ne rien oublier mais surtout, de ne pas rendre le récit trop private joke afin que les autres puissent comprendre. J'ai cherché différents moyens de mettre noir sur blanc ces 2 jours à Nancy, en compagnie de Pucca et Titia. Il y en a tellement à raconter que je ne sais même pas par où commencer et si je vais trop détailler ou pas. Bref, c'est déjà la prise de tête.

Samedi, les filles débarquent chez moi, sous le soleil, à 20h15. Surprise de voir Titia en mouvement et de l'entendre. Bah oui, après 3 ans où je ne l'ai vu qu'en photos, ça fait bizarre de la voir en chair et en os et que des mots sortent de sa bouche. Et j'ai retrouvé ma Pucca. Ca ne présageait que du bon pour ce week-end tant attendu. J'ai eu le plaisir de recevoir un panier garni de soins. C'est là que je regrette de ne plus avoir de baignoire... Après une bonne demi-heure à papoter avec Maman, nous voilà enfin parties pour Nancy, à 45km de chez moi. On arrive à l'hôtel sans difficulté. Ô joie, les chambres sont communicantes (je les avais appelé pour qu'ils nous mettent côte à côte). A peine installées qu'elles déballent l'apéro (bacardi, pecket à la violette, sprite (pour le bacardi hein)) et des gâteaux salés. Sans oublier les grandes pailles qu'on aura même pas utilisé. 


2h00. Pas fatiguées, nous décidons de sortir et de nous balader dans les rues de Nancy. Occasion de découvrir (et c'est une première aussi pour ma part), la fameuse Place Stanislas. Je l'ai déjà vu de jour, depuis les travaux qui l'ont rendu piétonne. Mais alors de nuit... Un endroit magnifique. J'ai savouré, pris plein de photos pour immortaliser ce petit bijou qui a été élu il y a quelques années comme la place la plus belle du monde.


Puis, nous continuons à traverser la Place Stan' jusqu'à ce qu'un mec vienne nous accoster. Charmant d'entrée, il nous demande s'il peut nous poser une question. Originaire de Metz (enfin non, à la base de la base, il est algérien), il vient de se prendre une chambre à Nancy pour ses études. Il souhaitait connaitre le niveau de sortie des nancéens. Et au fil de nos conversations, un autre gars nous a rejoint. Place donc à Alexis muni de son béret qui nous fait du beat box et nous chante un peu de soul. Au tour d'un autre homme qui sort son violon et nous fait des airs de Louise attaque. Quelques personnes sont venus l'écouter. Et enfin, le must du must, un gars torché, bouteille d'eau rempli de jus de fraise (hem hem) qui réptait à tout va "Nancy 5-4". Sauf qu'il nous inspirait pas du tout confiance donc on ne lui répondait jamais. Ca ne l'a pas empêché de squatter, vouloir être pris en photo, nous faire écouter une musique sur son GSM etc... Bref, on est restés sur la place plus d'une heure à papoter et surtout rire. Place où il y a un trou dans le sol. Le seul. Bon ok, on a pas fait toute la place à la recherche d'autres mais il a quand même titillé l'esprit de Igas (l'étudiant de Metz venu vivre à Nancy). J'ai eu beaucoup de mal à les prendre en photo. J'ai donné mon e-mail mais toujours pas de réponse ou d'ajout Facebook...


Retour à l'hôtel à 4h et debout à 10h pour nous préparer à passer une grande journée dans Nancy. D'autant plus que la météo était de notre côté, voire même un peu trop. Nous avons eu 34° au compteur (47 en plein soleil). Nous sommes allés faire une course à la galerie commerciale St Sébastien (que tout le monde appelle "Le St Séb'") et un passage obligatoire chez Disney Store avant de nous laisser guider à travers les rues. On en a d'ailleurs vu une qui porte le prénom de Pucca : Anne. Et voilà qu'on débarque devant une cathédrale. Il fait chaud, on a du temps devant nous, pourquoi ne pas entrer ? Je ne suis pas du tout pratiquante et encore moins croyante mais se retrouver dans ce lieu énorme, vide et silencieux, c'est bizarre comme sensation.


Ensuite, nous sommes retournées sur la Place Stan'. Même de jour, avec un tel soleil et un ciel bleu éclatant, c'est magnifique. Les gens squattent déjà les terrasses de café et les appareils photo crépitent.


Direction la Pépinière, grand parc public avec quelques animaux (macaques, paons, lapins, chèvres, cygnes, gorille) et on a fait une pause "Glaces", qui étaient bien bonnes d'ailleurs.



Retour à l'hôtel pour nous rafraîchir et hop ! Nous sommes allées dans le vieux Nancy. Un soir d'été, c'est le moment idéal pour nous balader dans ses rues ornées de pavés et de façades colorées. On se sent vite en Provence. On arrive dans la "Rue Gourmande". Une rue piétonne uniquement remplie de restaurants en tout genre. Sur la petite place où prônent de grands palmiers et une fontaine, là encore, on se serait crues dans le Sud.




On a bien mangé avec, à côté de nous, des allemands (les grands-parents, les parents et leur fils de 4 ans). On est retournées ensuite sur la Place Stan' car Pucca avait lu qu'un spectacle de lumières était prévu à 22h. Nous sommes restées assises sur le monument durant 2h. C'est beau de voir le jour se coucher et la place s'assombrir de personnes. Et là, qui s’assoit à côté de nous ? Les allemands. Pucca nous avait offert un jeu à bulles (je ne sais même pas si ça porte un nom spécifique). J'ai offert le mien au petit qui s'est amusé avec. Deux autres enfants ont rejoint la partie. On a rigolé de les voir s'amuser avec si peu en attendant que la nuit tombe et que le spectacle commence. Je tairais la lourdeur de Mitch des States et de son pote qui ne se sont pas démontés pour nous draguer malgré les piques gentilles mais directes qu'on leur lançaient. 22h sonnait, la Place s'éteint. Je pensais que ça serait un jeu de lumières mais pas du tout. C'était projeté sur la façade de l'hôtel de ville. Je n'ai pas encore regardé les vidéos que j'ai prise mais mes photos sont ratées. Ca a duré 30 minutes, c'était beau, de la bonne musique et lorsque ça s'est terminé, tout le monde s'est dissipé.


On s'est dépêchées de rejoindre le bar que j'affectionne à chaque occasion que je viens à Nancy. La dernière table de libre fut pour nous. Un serveur bien aimable prend notre commande. On déconne quelques secondes jusqu'à ce que j'apprenne qu'il est originaire de la même ville que moi, qu'il connait ma cousine et que sa femme est instit' dans l'école de ma rue. Le monde est bien petit !

Après 2 cocktails chacune (que j'ai bu comme du petit lait), retour à l'hôtel. Le lendemain, dernier jour. Ils annonçaient des orages mais au final, hormis une averse à 15h, le temps était chaud et ensoleillé. Le midi, nous sommes retournées sur la place où nous avions mangé la veille pour choisir le resto d'à côté. C'est mon coup de coeur de ce week-end. Le resto était chouette, la déco était un mélange de moderne et de campagnard, le menu était écrit d'une façon originale et l'entrée que j'ai prise était exquise !

Le moment de se dire au revoir approchait. J'ai smsé Julien pour savoir s'il n'était toujours pas décidé à venir. D'autant plus que la veille de mon départ, il a appris plusieurs nouvelles à la suite pas très joyeuses. Je me suis dit que j'allais le convaincre de se changer les idées. Il m'a répondue que c'était super gentil mais qu'il n'avait vraiment pas le moral ni la motivation de sortir. Alors j'ai pris mon billet de train qui partait à la même heure que Titia et Pucca. On s'est dit au revoir avec le sourire et je suis repartie avec plein de souvenirs, de rencontres, de rires, de photos etc... Une Pucca qui fait plaisir à revoir, une Titia fidèle en vrai que sur le net (et bien plus jolie), une ville que j'ai découvert et dont je suis tombée amoureuse, des rencontres qui ne se font qu'une fois et qui ne durent qu'un instant... Bref, un grand merci pour ce week-end entre filles et à la météo qui a embellit ces instants. Ainsi qu'aux photos prisent sur le vif qui sont toujours les plus belles...



Quelques adresses des endroits cités :
L'hôtel Ibis face à la gare à 400m de la Place
Le spectacle de lumières sur la Place Stanislas
Le restaurant Le Vaudémont qui se trouve dans la rue Gourmande
Le restaurant voisin "Larrosoir", mon coup de coeur (site qui ne reflète absolument pas la réalité)
L'Opéra Café, un bar lounge, entre la Place Stan' et la Pépinière

D'autres photos à retrouver sur Flickr.

9 commentaires :

  1. je suis contente que ma ville de naissance et de réadoption te plaise autant ! les lorrains sont accueillants :) sympa comme récit, merci de l'avoir partagé avec nous !

    RépondreSupprimer
  2. Si il y avait un bouton "J'aime", je cliquerais dessus! ;o)

    RépondreSupprimer
  3. Super weekend! Merci pour la balade, je ne connais pas mais cela a l'air super joli!
    PS : question bête, mais je la pose quand même... c'est toi sur la photo? :D

    RépondreSupprimer
  4. LADY BUTTERFLY // Nos com' se sont croisés ;)

    LA VIE REVEE D'UNE FEE // A le vivre, ça l'est encore plus ^^

    CARO /*/ Tu peux toujours sur HC et FB :p

    LALYDO // Eh oui, c'est moi ^^

    RépondreSupprimer
  5. Ah Nancy, c'est ma ville d'adoption, j'y ai vécu 1 an et demi. Ca m'a fait trop bizarre de voir tes photos, ça m'a rappelé tous les bons souvenirs que j'ai dans cette ville. Suis devenue fan de la région Lorraine, les gens y sont tellement plus accueillant que sur Paris...
    C'est marrant, moi aussi j'ai dormi à l'hôtel Ibis en face de la gare, quand je devais passer mes oraux pour mon (ex) école d'ingénieurs...

    RépondreSupprimer
  6. BOULILULU // Je crois bien que l'Ibis Gare sera mon dodo à chacune de mes occas' ^^
    Et je confirme, on a été bien accueillies ;)

    RépondreSupprimer