[15] Le mystère du lundi

lundi 20 septembre 2010 Ingrid | Mémorables oublis 7 Comments


On te redoute à chaque fois que l'on te voit. Il n'y a pas plus franche et cassante que toi. On tremble, on se retient de ne pas fuir mais c'est une étape que l'on doit passer. Psychologiquement, ça nous aide et nous motive. Quotidiennement, hebdomadairement, mensuellement ou irrégulièrement. Mais à chacune de nos rencontres, c'est l'angoisse. On craint de ne pas être à la hauteur, d'avoir fauté, que tu nous remettes en place. Puis, quand faut y aller... Alors on y va. Un pied devant l'autre. On ferme les yeux. On prie intérieurement que tu ne vas pas trop nous gronder ou te moquer des écarts que l'on aurait pu faire. Quelques secondes et le verdict se fait. Celui où l'on va s'effondrer ou avoir le sourire. Celui qui sera déterminant pour le reste de notre journée. Monter sur la balance et voir les chiffres s'afficher, espérant ce petit trait juste avant ces quelques grammes perdus, récompenses de nos efforts...

La logique veut que l'on perde avant l'été. Moi, je perds pendant. Enfin perdre étant un grand mot puisque je perds juste les 2/3 kilos que j'ai encaissé durant l'hiver. Cet été, j'ai perdu 3 kilos. Non sans efforts. Je dis adieu au pain et fromages pour laisser place aux fruits. Mes coupes-faim. Ça se voit sur la balance mais pas dans les habits, ni dans le regard des autres. C'est pourtant ce dernier qui me motive à tenir bon. Une bataille quotidienne. Je refuse de lâcher prise. Un jour, je ne sais pas quand, j'arriverai à la fin de ce calvaire qui m'obsède depuis tant d'années afin de retrouver celle que j'ai été début 2000 : bien dans mon corps et dans ma tête.

7 commentaires :

  1. C'est très joli. J'aime venir te lire ! Je commente pas toujours mais c'est un plaisir !

    Je t'ai d'ailleurs mis dans ma blog roll !

    RépondreSupprimer
  2. Courage dans cette épreuve. Pour avoir vu mon papa perdre presque 60 kg, je sais combien il est dur de vouloir maigrir et de s'y tenir. L'important est de faire le nécessaire pour que tu sois à nouveau bien dans ta tête :)

    RépondreSupprimer
  3. Le regard des autres, on croit souvent que c'est le plus difficile.. mais il ne faut pas oublier le propre regard que l'on porte sur soi qui est souvent moins indulgent que celui des autres...

    RépondreSupprimer
  4. jusqu'en 2000, j'avais un corps de bombasse, puis j'ai pris 5 kilos avec l'âge... Je l'ai très mal pris au début, puis on s'y fait : hors de question que je fasse un régime, je fais juste un peu attention à pas trop me resservir !

    RépondreSupprimer
  5. MAMZELLE DEYBOW // Le genre de com' qui fait plaisir, surtout un lundi matin. Merci !

    CAPTAIN // Tu as tout compris. Merci !

    LALYDO // C'est ça sachant que j'ai tendance à avoir le même regard quand j'avais encore mes 20 kilos en trop :(

    PAPILLOTTE // Je pourrais faire attention lorsque j'aurai perdu ces derniers kilos. Combat à vie -___-

    RépondreSupprimer
  6. Je ne me suis pas pesée depuis au moins 1 ou 2 ans. La dernière fois, c'était dans un hôtel en Thaïlande. Ces cons avaient mis une balance dans la chambre. Bêtement, je suis montée dessus. Je me suis attrapée la déprime et des complexes pour tout le reste des vacances. Depuis, j'ai décidé d'arrêter la balance.

    RépondreSupprimer
  7. CECILE // J'aimerai bien avoir ce caractère : dire merde à la balance et vivre ma vie...

    RépondreSupprimer