Journée de quoi ? J'ai oublié...

mardi 21 septembre 2010 Ingrid | Mémorables oublis 8 Comments


Je vais faire quelque chose de pas bien : critiquer sans savoir...

Aujourd'hui, c'est la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer. Qu'ils choisissent une date du calendrier, je m'en fous. Je ne savais même pas que cette maladie avait sa journée pour tout vous dire. Et ce depuis 17 ans. Non, ce que je vais critiquer, c'est le contenu. Je ne suis pas au courant de ce que propose cette 17ème édition mais quelques articles et documentaires lus et vus hier et ce matin, me suffisent amplement pour me faire une idée.

Alzheimer est associé à la vieillesse. On nous pond des reportages sur des petits vieux aux cheveux blancs qui peinent à marcher. Et quand ce n'est pas d'eux que l'on parle, on à droit à la plus jeune atteinte de cette maladie qui a, je crois, 33 ans. Ils veulent pas l'inscrire dans le Guiness Book non plus ?

Et les gens qui sont entre ces deux âges ? On en fait quoi ? Oui, je l'avoue. Ça m'interpelle car mon père fait partie de ces oubliés (jeu de mots involontaire). Le gouvernement a mis une plomb pour prendre conscience que cette maladie touche de plus en plus jeune. Alors c'est bien joli d'en parler (et encore, quand ce n'est pas des vieux et de la jeunette). C'est bien joli également de construire des centres adaptés. Mais la sécu dans tout ça ? Mon père est reconnu à 100% comme atteint d'Alzheimer mais il n'est pas dans la catégorie des vieux pour obtenir des aides. Il lui faut attendre encore 4 ans pour que la Sécu veuille bien nous "fournir" une assistance à domicile. Sinon, c'est de notre poche et bien entendu, les moyens ne suivront pas. Tout ça parce que Papa a eu le malheur de choper une maladie qui ne correspond pas à l'âge fixé sur leur joli tableau des aides à recevoir... Je ne me plains pas. Je critique le système. Je pense que c'est différent.

En attendant, je me demande comment ça aurait été hier si je n'avais pas été là. Papa a chauffé sa tasse de café directement sur la gazinière. Il ne se souvenait plus qu'on fait le café avec une cafetière et qu'on le boit dans une tasse. Résultat : tasse qui a éclaté avec le café dedans. Et un père honteux de son incapacité à faire un geste quotidien pourtant si simple...

8 commentaires :

  1. c'est typique des gouvernements, quels qu'ils soient, des effets d'annonce, de grands discours bien relayés par des medias qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, mais aucun moyen derrière, et beaucoup de cases que si tu rentres pas dedans, ben demmerde toi ...
    bon courage à toi (et à ta famille), c'est surement pas facile tous les jours

    RépondreSupprimer
  2. Les maladies sont généralement mal connues par les gens qui ne les vivent pas au quotidien. Que ce soit parce qu'ils en sont atteint ou au travers d'un proche. Je crois qu'à la base, cette journée est un soucis de bien faire. Mais ceux qui en ont eu l'idée auraient du se renseigner un peu plus avant sur la population que cette maladie touche. Ils devraient aller au delà des préjugés sur la maladie lors de cette journée afin de montrer aux gens que justement, il existe des gens comme ton papa, qui ne sont pas des personnes âgées, mais qui sont quand même touchés par cette maladie.

    RépondreSupprimer
  3. Il reste encore beaucoup de maladies associées à la vieillesse... mais maintenant, l'âge n'a plus rien à voir avec tout ça! On a bien des gens qui font des infarctus à 20 ans! Il faudrait qu'ils pensent à revoir leurs critères... les gens ont besoin d'être aidés et tout le monde ne peut pas se permettre de mettre la main à la poche...

    RépondreSupprimer
  4. L'art de divulguer que des informations au compte goutte. C'est une nouvelle forme de censure, n'est-ce pas merveilleux ?
    De toute façon, le gouvernement ne s'intéresse que à ce qui peut le maintenir (les charts et tout) et après, le reste, ce qui est trop compliqué et qui sort de la "normalité", on oublie. Parce que c'est plus simple comme ça. =/

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement, c'est scandaleux que ton père ne puisse bénéficier d'une aide à domicile ou de soins adaptés pris en charge car le pauvre ne rentre pas dans une case... Moi je fais de l'hypertension à 24 ans, et à chaque fois que je vais dans une autre pharmacie que celle habituelle, on me demande si c'est pour moi, s'il n'y a pas d'erreur (!), tout ça parce que ce n'est pas très commun.

    Bref tout ça pour dire qu'il faut cesser de penser par catégories et créer des journées de telle ou telle maladie, ça perd totalement son sens lorsque tous les malades en question ne sont pas tous pris en compte.

    RépondreSupprimer
  6. Bah justement je pensais à ça tout à l'heure, je suis tombée sur une émission en zappant à la télé. C'était bien des petits vieux que l'on voyait en train de faire des tests pour la maladie...

    Je suis un peu comme toi, je trouve ça fou de ne pas avoir les mêmes droits, surtout pour une différence d'age... Mais c'est le système français qui est comme ça...

    Bon courage en tout cas :)

    RépondreSupprimer
  7. Juste un petit mot de soutien, et te dire que je comprends ta révolte.
    Pour connaitre les tarifs des aide à domicile, c'est monstrueux.

    RépondreSupprimer
  8. TOUT LE MONDE // Merci pour vos pensées ^^

    MISS JULIE // Et quand ce ne sont pas les tarifs, c'est l'incompétence et je m'en foustime des aide-soignantes (la grand-mère d'une amie en fait les frais depuis des années).

    RépondreSupprimer