[17] Le mystère du lundi

lundi 4 octobre 2010 Ingrid | Mémorables oublis 11 Comments

Vous êtes celles que l'on redoute le plus. Comme si nous n'avions pas assez de choses à gérer à l'adolescence, il faut encore vous supporter. Je me souviens. Je venais d'avoir 12 ans. J'ai été soulagée de la façon dont vous vous êtes présentées. On m'avait dit tellement de mal à votre sujet que je redoutais cette confrontation. Au final, plus de peur que de mal. Vous êtes restées quelques jours. J'ai appris à vous connaitre. Maman m'a même parlé de vous, elle qui avait eu l'occasion de vous rencontrer quelques années auparavant. Et même si le feeling n'est pas toujours au rendez-vous, je dois m'habituer à vos nombreuses venues. Pour certaines personnes, vous êtes la bienvenue. Pour d'autres, un calvaire. Je fais partie de ce second groupe. Vous êtes vite devenues une source d'énervements. Je ne supporte pas que l'on m'impose quelque chose ou qui que ce soit et c'est ce que vous faites : vous m'imposez votre présence. Ça ne devrait pas exister. Je n'ai rien demandé. Et votre fonction ne m'est d'aucune utilité. C'est encore plus rageant. Puis vous finissez par coûter cher. Vous n'avez que des inconvénients à mes yeux. Vous n'êtes pas toujours dans nos vies mais il faut souvent la planifier en rapport avec vous. Je parle de nos premières règles bien sûr... Je me souviens du jour où elles ont débarqué. C'était un samedi matin de printemps, en plein cours de français, au collège. J'étais assise à côté d'Emilie. Heureusement, c'était mon dernier cours mais j'ai dû attendre de rentrer à la maison pour savoir ce que j'avais. Aucune douleur et Dieu merci, mon pantalon blanc a été épargné. Je me souviens surtout du mode d'emploi de ma mère : comment mettre la serviette, combien de fois la changer etc... Ça fait 16 ans que ça dure et 16 années où j'en ai ras-le-bol. Non mais franchement, on leur impose quoi aux mecs ?! Et vous ? Vous souvenez-vous de leur arrivée ?

11 commentaires :

  1. J'avais 10 ans, c'était le 14 juillet, on venait d'aller voir les cyclistes du Tour du France qui passaient dans le village d'à côté. J'avais un peu mal au ventre et je me demandais ce qui m'arrivait.
    Moi je les vois comme une purification du corps, ça passe tout de suite mieux ^^

    RépondreSupprimer
  2. C'était l'anniversaire de mes 12 ans et j'étais allée chercher mon frère à la gare avec mes parents, il revenait de classes de neige. Au début, j'étais contente d'être une grande. Une fois à la maison, je l'ai dit à ma mère qui m'a tout expliqué et qui s'est empressée... de le dire à mon père alors que je lui avais demandé de ne pas le faire. (Bah oui, j'étais gênée quoi.)
    Pendant mon adolescente, je voyais ça comme quelque chose à subir, ça m'ennuyait.
    Puis quand j'ai été en couple, j'ai été soulagée quand elles arrivaient à la bonne date - et morte de stress le jour où j'ai eu un jour de retard.

    RépondreSupprimer
  3. j'avais 14 ans et j'avais rendez-vous chez l'orthodontiste. avant de partir je vais aux toilettes et je vois un truc brunâtre dans ma culotte, j'appelle ma mère. ah c'est ça les règles? ensuite je ne les ai pas aimées jusqu'à mes 25 ans à cause des douleurs et de leur irrégularité. et puis j'ai pris la pilule et depuis ça va mieux, je sais quand elles arrivent, je n'ai plus de douleur. par contre j'ai toujours les sautes d'humeur mais je fais avec. par contre, elles ne sont pas du tout obligatoire, tu peux prendre la pilule en continu ou te faire mettre un implant tous les 3 mois. perso, quand je les vois arriver c'est l'assurance de ne pas être enceinte, c'est toujours une bonne nouvelle (même si je sais qu'on peut encore être réglée en étant enceinte).

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'en ai plus :D

    (et j'avais deviné ^^)

    RépondreSupprimer
  5. Je devais avoir 13 ou 14 ans, c'est un peu flou dans ma mémoire. Mais j'étais à la maison qd elles sont arrivées pour la première fois. Ma mère m'avait acheté un bouquin "La sexualité pour les 12-13 ans", donc j'avais déjà toutes les infos les concernant. Je l'ai simplement dit à ma mère.

    Par contre, j'ai des longs cycles mais je ressens de très fortes douleurs à chaque fois. Bien que ça aille de mieux en mieux. Ce que je déteste par dessus tout, c'est quand elles arrivent le soir car je reste focalisé sur la douleur juste avant le coucher et ça promet tjs des nuits atroces. Je suis le genre de fille à avoir des chutes de tensions qd elles sont là. Bref, l'horreur!

    RépondreSupprimer
  6. A la deuxième ligne j'avais trouvé de quoi il s'agissait...
    Sinon, désolé mais je ne peux pas partager sur ma propre expérience! ^^

    RépondreSupprimer
  7. Ohlalala oui je m'en souviens! Dans la douleur! A 11 ans et demi en vacances... Ce n'est pas une joie dans ma vie non plu, cela a été l'occasion de pas mal de souffrance, j'ai même subit une opération!
    Je cohabite avec elle depuis 19 ans... pff... vivement la ménopause! ;)

    RépondreSupprimer
  8. je n'ai aucun souvenir de ce premier jour.. il faut dire que je fais partie du "premier groupe " :-)
    par contre, j'ai de mauvais souvenirs de mes premiers essais de pose de tampons .. hum hum.

    RépondreSupprimer
  9. 14 ans.. heureusement jour de grève sinon elle serait arrivée en pleins cours de technologie. J'étais contente car je me trouvais en retard.. Aujourd'hui elles me saoulent plus qu'autre chose..

    RépondreSupprimer
  10. Oui, je m'en souviens, à un spectacle des élèves de primaire, j'avais 14 ans. Fa a été un grand jour de soulagement car ma mère avait déclaré qu'à 15 ans, si je n'avais toujours rien, examen gynéco. Et à cet âge, c'est une hantise !

    RépondreSupprimer
  11. J'avais 11 ans et demi et j'étais en vacances aux Etats Unis. Ca s'est pas trop mal passé. Je ne les ai pas eu jusqu'en septembre, et là, c'était vraiment la galère. J'ai bien du mettre 4 ans à m'y habituer. Moi, j'ai la chance de ne pas avoir trop mal quand je les ai, mais j'ai des sautes d'humeurs, de maux de tête, et parfois des frissons. Quand j'ai quelques jours de retard, ça me rend folle, je suis donc plutôt soulagée quand je les ai. Mais j'avoue que ça me soule plus qu'autre chose =(

    RépondreSupprimer