[37] Brèves du samedi

samedi 2 octobre 2010 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments


Samedi dernier, je vous avais parlé d'offres d'emploi auxquelles j'avais postulé. J'ai reçu une réponse négative le lundi matin me disant que je n'étais pas retenue mais que mes compétences et mes expériences n'étaient pas remises en cause. Bah alors ? Pourquoi ne pas être passé à l'entretien Ducon ?! Je mise mes espoirs sur une autre offre. Un magasin qui ouvre prochainement donc plusieurs postes à pourvoir et j'aimerais bien avoir au moins l'opportunité d'être contactée pour être reçue à un entretien ! Ce n'est pas le bout du monde quand même... Marre de devoir me contenter de l'écrit pour me vendre. Certes, je ne parle pas des atouts physiques que je n'ai pas mais voir la personne qui postule (et qui possède les compétences recherchées), c'est tout de même une sacrée belle occasion pour savoir si elle sera embauchée ou non... J'en ai marre !


Marre aussi de ce temps. Je sans qu'il ne va pas se passer une brève durant les 6 prochains mois où je ne vais pas pester sur la météo. Je déteste le froid, je déteste la pluie, je déteste voir ma frange bouclée dans les 20 secondes que je pointe mon nez dehors alors que j'ai passé 5 minutes à la lisser et laquer. Et je déteste mon chien qui ne peut pas se sortir tout seul. C'est avec un gros pincement au coeur que dans la semaine, j'ai remplacé mes vêtements d'été par ceux d'hiver. Bonjour pulls, collants en laine, écharpes, cabans. Sans oublier labello et crèmes pour les mains.


Je suis rassurée de savoir que je ne suis pas la seule à mal vivre ce changement de saison. Le moral n'est pas au rendez-vous. C'est la période "déprime" depuis quelques jours. Pour rien de spécial en plus. Envie d'un chéri alors que je ne supporterais pas la vie de couple, ras-le-bol d'être sans emploi, je saute sur le pain et fromages alors que j'ai des pommes qui se ramollissent sous mes yeux et j'ai tendance à me plaindre pour un rien. J'ai failli me remettre en question jusqu'à ce que je découvre sur la blogo et FB que non, ce n'est pas moi qui cloche. C'est simplement une sensation que beaucoup d'entre nous ressent...


Je mens lorsque je dis quelques lignes plus haut que je veux un chéri. Non, ce n'est pas exactement ça. J'ai besoin d'une présence masculine. Je m'en suis rendue compte lors de ma soirée avec Séb'. Pas envie de sexe ni de me caser. Juste un homme, un ami. Cette présence masculine, sans ambiguïté, une voix grave, une vision d'homme sur divers sujets, un effleurement qu'une amie ne ferait pas etc... Je ne m'explique pas cette envie d'avoir des amis masculins. Je trouve peut-être en eux quelque chose qu'un amant ne me procure pas ainsi qu'une amie. Ils me rassurent peut-être d'une quelconque manière qu'une femme ne sait pas faire. Aucune idée. Le fait est que Séb' m'a proposée qu'on se revoit à l'apéro de demain. En tout bien tout honneur, soyons clairs. Voilà, c'est ça que j'aime. Des petits moments complices avec un homme sans que des sentiments ou du sexe rentrent en jeu... Je vous raconte tout ça alors que j'en ai fait justement un article hier. Ça prouve combien ça me manque...


C'est comme l'idée qui a été lancée que tous mes amis débarquent à Nancy en avril prochain pour mon anniversaire. J'ai hâte ! Enfin fêter mon anniversaire autre que par tel/sms/carte. Ça se fera même si ce n'est que pour mes 29 ans. Après tout, rien ne nous empêchera de réitérer la soirée en 2012. Être entourée d'amis de longue date, certains jamais vu mais que j'apprécie tout autant... La solitude. Voilà, c'est ça qui me pèse actuellement. Être seule physiquement/géographiquement alors que je suis entourée de chouettes amis.


Je me suis enfin décidée à prendre RDV chez le dentiste. Ça fait un mois que je retardais le moment. Dieu merci, quelqu'un s'était désisté pour hier matin. Et verdict : pas de nouvelles caries. Juste mes dents qui sont devenues sensibles alors j'ai eu droit à du fluor en pâte. Un peu dégueulasse mais c'est mieux que de me coltiner la fraise...

Sans m'en rendre compte, j'ai choisi quasi que des photos en noir et blanc. Ça reflète bien mon état d'esprit actuel. Non non, je ne fais pas une dépression ! Promis, la semaine prochaine sera plus gaie même si l'article mystère attendu concerne un sujet que beaucoup d'entre nous se passerait volontiers !

10 commentaires :

  1. Oui ne t'inquiète pas on connait tous ce changement de saison, et si en plus ça peut te rassurer, je suis au même stade que toi concernant la présence masculine. Pas envie de sentiments ni de sexe, je crois qu'on a trop joué avec moi ou trop fait de mal par ce biais là. Alors pour le moment j'ai besoin de reconstruire ma confiance en l'homme :-)
    Et le temps pourri n'arrange rien!

    RépondreSupprimer
  2. Rassure toi, le changement de temps nous rend tous maussade. Et cette petite pluie fine et froide qui tombe sans cesse est désagréable à souhait. Moi qui adore marcher dehors quand il fait beau, sentir la caresse du soleil. La beurk. Je n'ai aucune envie de sortir.

    RépondreSupprimer
  3. Comme toi, cette seamine j'ai rangé mes affaires d'été... par contre je n'ai pas l'humeur trop tristounette... normal vu l'évènement qui m'attend dans 4 semaines!
    Courage, c'est une mauvaise passe!
    Bon weekend, bisous!

    RépondreSupprimer
  4. faut que j'y vais aussi chez le dentiste, et va yavoir un paquet de rdv je crois... on va attendre 2011 ^^
    et je te confirme que ce temps grisatre et pluvioteux mine le moral ça sera pire quand on aura changé les heures
    pfff

    RépondreSupprimer
  5. tiens je mange là et puis je réponds à ton mail après ;)

    mais ouais le temps est horrible, tout à l'heure j'ai vu un peu de ciel bleu dans paris j'ai cru que je renaissait quoi... allez courage :) c'est qu'un mauvais moment à passer

    RépondreSupprimer
  6. le temps gris me déprime aussi... j'ai remis mes jeans et pulls d'hiver.. et je devrais aussi aller chez le dentiste, rah !

    RépondreSupprimer
  7. Ohh t'inquiète pas ma belle on est tous maussade! Si ça peut te rassurer, je suis dans le nord, j'avais pas le chauffage jusqu'à aujourd'hui et il faisait un temps dégeulasse. Bref j'étais en écharpe dans mon appart!Bien sur.. maintenant que tout rentre dans l'ordre il y a aujourd'hui une éclaircie.. m'enfin je vais pas m'en plaindre! Pour le besoin d'un homme (juste d'un homme) je le partage. Pas envie de relation compliquée, juste une présence masculine. Donc oui c'est le temps et le mal ambiant, tu n'es pas anormale, ni raleuse rassures toi! (et je suis contente d'avoir trouvé une connexion en carton pour te lire hihi)

    RépondreSupprimer
  8. Ah je me reconnais beaucoup dans les réponses négatives qui te disent "vos compétences ne sont pas remises en cause bla bla bla"... c'est un peu comme le mec qui rompt avec toi mais qui te dit "tu me plais t'es une nana géniale bla bla"... ben pourquoi tu me plaques abruti?
    Et moi aussi, le changement de saison me déprime, du coup je m'achète des fringues d'hiver, comme ça ça me motive d'avoir envie qu'il fasse froid pour les mettre!

    RépondreSupprimer
  9. TOUT LE MONDE // Vous me rassurez : je ne suis pas la seule à déprimer. D'autant plus qu'aujourd'hui : grand soleil, 23° au compteur et je vais boire l'apéro chez Séb' tantôt \o/

    RépondreSupprimer
  10. L'arrivée de l'automne et la pluie est rarement gaie, j'essaye de me consoler avec du thé bien chaud, enroulée dans ma couverture toute douce sur le canapé...Mémère, c'est vrai, mais tellement bon :)

    RépondreSupprimer