L'acceptation de soi

mercredi 3 novembre 2010 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments


Je ne sais pas ce qu'il m'arrive en ce moment mais je fais une fixette sur mon image. Marre de jouer les yoyo avec "Je suis jolie/Je suis moche" et "Je suis grosse/Je suis bien". Oui je suis jolie mais c'est si facile de le dire et d'y penser les 2 premières minutes. J'ai envie d'être jolie tout le temps. Ou tout du moins les 3/4. Ne pas y voir que mes défauts dans le miroir. J'ai envie de croire aux compliments que l'on me fait sans automatiquement penser après "Oui c'est ça, cause toujours, je te crois". Quant à mon corps, non, je ne suis pas grosse. Une dizaine de kilos en trop mais là encore, je me trouve bien un jour sur cinq. Il y a quelques semaines, j'en déprimais encore. Je commençais à me faire une raison. "T'es moche et grosse, bah fais avec". Mais un ras-le-bol a effacé cette pensée. Maintenant, je me force à me dire que je suis jolie et pas si grosse que ça. Car oui, y a pire. C'est ce qu'il faut se dire. Que je me dise. Et surtout, il y a des personnes bien plus grosses que moi, non gâtées par la nature mais elles au moins, elles s'aiment et s'assument. Et c'est de ça dont j'ai envie et surtout besoin. M'aimer et m'assumer. Il n'est jamais trop tard. Je travaille plus ou moins dur depuis plus d'un an pour réparer au mieux les dégâts. Mais si j'ai une telle obsession de mon apparence, c'est parce qu'à mon adolescence, ma famille m'a bien fait comprendre que je salissais leur image. Moche, grassouillette, tenue vestimentaire douteuse. D'être rabaissée constamment, on finit par se considérer comme une merde, une erreur de la nature. Alors durant des années, j'ai cru à leurs paroles. Voilà, je suis moche et grosse, dépourvue de bons goûts. Bien fait pour toi. Ajoutez à cela que je n'ai aucune confiance en moi, incapable de savoir ce que je vaux. J'ai tendance à me sous-estimer un peu trop rapidement et pour tout. Je déclare forfait sans même avoir tenté. Et j'en ai marre. Marre de me voir comme quelqu'un que je ne suis pas. Marre d'y voir une masse de graisse hideuse alors que je suis loin d'être ça. Il est enfin temps pour moi d'ouvrir les yeux sur ce que je suis et reflète dans un miroir ou dans les yeux des autres. D'accepter les compliments et les capacités que j'ai longtemps ignoré. Je ne suis pas canon ni même intello et je le deviendrai jamais. Je suis tout simplement moi. Avec mes lacunes et mes petits bourrelets. Et n'en déplaisent à certains, d'autres m'aiment telle que je suis. Avec mes lacunes et mes petits bourrelets. Et c'est en tirant un trait sur les méchancetés du passé que je pourrais enfin dire, un jour : Je m'aime, telle que je suis. Et lorsque je pourrais le dire et surtout le penser, ce sera au tour d'un homme de me dire : Tu es belle et je t'aime telle que tu es.

10 commentaires :

  1. j'ai également fait un long travail sur moi-même pour gagner en confiance, en estime de moi et pour me trouver jolie et digne d'intérêt. j'étais la première de classe à l'école, célibataire jusque 25 ans. je n'ai pas de kilos en trop mais ça ne change pas grand-chose à la question. petit à petit on finit par y arriver.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que c'est un sacré travail à faire sur soi. Ce n'est pas facile, on n'y arrive peut être jamais à 100% mais on peut y arriver! Et parfois quand on ne s'y attend pas!

    RépondreSupprimer
  3. c'est sûr que ce n'est pas évident d'avoir confiance en soi, ça l'est encore plus si la famille ne nous soutient pas et nous rabaissent !
    Je me reconnais bien dans quelques une de tes paroles. Je te souhaite du courage en tout les cas.

    RépondreSupprimer
  4. C'est pas facile mais tu vas finir par y arriver ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je me retrouve un peu dans ton parcours, si ce n'est que mes parents ont justement toujours été adorables avec moi. C'est moi qui ai eu du mal avec les gens, et surtout les gens que je croisais à l'école quand j'étais ado. Après avoir perdu 40 kilos, j'arrivais encore à me trouver moche et grosse ! Et pourtant j'étais devenue très fine. J'ai réussi à lâcher la pression, je me suis stabilisée et j'ai pris 10 kilos en changeant de mode de vie et de façon de voir les choses. J'ai moi aussi quelques kilos de trop, mais je me dis qu'on est toutes comme ça. Le tout c'est de voir le côté positif... Perso je me dis que même si j'ai 8-9 kilos de trop, je suis proportionnée; donc vois ce qui te plais chez toi je te promets ça aide beaucoup ! :)

    Courage mademoiselle.

    RépondreSupprimer
  6. Si la photo qui illustrait le billet "comme tu es belle" est une photo de toi, je me demande ce que ton entourage pouvait bien avoir à dénigrer !!

    RépondreSupprimer
  7. Alors moi j'ai appris l'estime de moi (physique) par une règle simpliste mais super efficace... Faire un effort pour être la plus jolie possible tous les jours, au début ça demande un peu d'energie et après tu prends des automatismes et même si tu ne trouves pas jolie tous les jours, tu ne te trouves plus "moche" ou "grosse", tu te trouves à la rigueur fatiguée, palichonne mais tu te regardes avec un oeil bienveillant... enfin !
    Caresse toi dans le sens du poil, je t'assure ça fait du bien.

    RépondreSupprimer
  8. Je suis du mm avis que Maxine.... Le premier pas vers la confiance en soi c'est de se rendre jolie un maximum.... :)

    RépondreSupprimer
  9. C'est dur d'y arriver, mais je pense qu'une fois qu'on "s'aime" les choses deviennent plus simples...

    RépondreSupprimer
  10. Je ressens souvent la même chose. C'est difficile de s'assumer mais il le faut pour avancer.

    RépondreSupprimer