Pourquoi tu lis ?

mardi 9 novembre 2010 Ingrid | Mémorables oublis 7 Comments


Après vous avoir raconté comment je m'y prenais pour bloguer, aujourd'hui je vais vous raconter pourquoi je lis et comment. Deux quizz en un que j'ai trouvé sur le blog de Lizly.

Durant mon enfance, je n'ai pas le souvenir d'avoir si lu que ça. C'est en arrivant au collège que je m'y suis mise lorsque le prof de français nous donnait une pièce de théâtre à lire durant les vacances. J'avais cette crainte d'être interrogée à la rentrée alors je lisais tout. Puis, il y a eu "Le journal d'Anne Frank" qui m'a beaucoup marquée. Je crois que c'est depuis ce jour que je me suis intéressée à la Seconde Guerre Mondiale et plus particulièrement sur les camps de concentration.  C'est en arrivant à Paris que je me suis intéressée encore plus à la lecture mais là, rien d'historique ou autre. J'ai commencé une collection de romans policiers car il y avait des offres à Carrefour. Gros format, 400 pages, 7 nouveautés tous les deux mois. Je les dévorais. J'en prenais un avec moi durant ma pause au boulot ou durant le trajet. Non pas que je sois fan de ce genre mais c'était de bons livres. Quelques années plus tard, j'ai fini par me lasser de tout ça. J'ai carrément fait une pause lecture pendant 2/3 ans. Et j'ai repris en 2008 avec des histoires sur les Juifs. C'est la premier rayon vers lequel je vais lorsqu'on a le malheur de m'entrainer dans une FNAC. Ça n'a pas loupé : la dernière fois, je suis repartie avec 5 livres, tous traitant le même sujet... Je peux mettre des mois à lire deux romans comme je peux mettre 3 jours à en lire 5. J'aime lire car ça me repose. J'oublie mes soucis et je m'évade dans la lecture. Les histoires me passionnent, je me retrouve dans un personnage. Je vis l'histoire. Je ne vois pas l'heure passée. Je peux être affalée sur mon lit à lire et me rendre compte, sans aucune fatigue ni lassitude qu'il est déjà 01h du matin et que je n'ai pas envie de refermer le livre. J'en emporte parfois un avec moi et m'assied à une table de pique-nique, au soleil, en forêt avec pour seul bruit, la nature, les oiseaux, le vent, les branches. Lorsque je lis, je suis déconnectée de tout. Je ne m'occupe pas des pages que je tourne ni du temps qui passe. Je suis plongée dans l'histoire avec cette hâte de connaitre la fin et en même temps, j'ai envie de prendre mon temps et savourer ce moment... Je choisis d'abord les livres pour leur couverture et ensuite suivant le résumé. Je n'y connais absolument rien sur les auteurs. C'est comme les films : il faut que l'histoire m'intéresse, peut importe qui a produit le film, qui fait partie du casting etc... J'ai parfois eu de mauvaises surprises en lisant un roman où c'est très long. Là par contre, j'ai du mal à y prendre plaisir. Certaines histoires ont de l'action qu'à partir de la seconde moitié du livre. Je peine alors à continuer. Pourtant, je suis bornée. Je me force en espérant qu'un événement intéressant va arriver au cours de ma lecture mais si je vois que ça ne vient pas, je referme le livre et passe à un autre. Lire pour moi ne doit pas être une corvée. C'est une passion, un plaisir. Au point que j'ai du mal à m'en défaire lorsque j'ai fini de les lire. Ça m'embête de les garder car j'ai une bonne mémoire. Au bout de quelques années, il me suffit de 2/3 pages pour me souvenir de l'histoire dans son intégralité. Là encore, le plaisir est moins dense. Mais ces livres m'ont apporté un petit quelque chose, d'une manière différente. Suivant l'histoire, le moment où je les ai lu etc... On se reconnait tous à un moment dans un roman. Par un personnage, un lieu. Un livre peut devenir intime à nos yeux que nous seuls pouvons comprendre. Les larmes que l'on déversent parfois au fil d'une lecture montrent bien que lire, c'est une manière de vivre l'histoire. D'être l'histoire.

7 commentaires :

  1. Coucou alros le journal d'anne franck j'ai adoré j'ai du le lire 2 ou 3 fois et depuis que j'ai vécu a Paris (5ans) ben j'ai lu dans le métro et depuis je ne peux plus m'en passer je bouquine meme si je ne vit plus a paris et je viens de m'abonner à france loisirs comme ça plus la peine de courir acheter des livres je commande et les recois alors si ca te dit que je te parraine ben dit le moi sur mon blog bise

    RépondreSupprimer
  2. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu racontes! Et moi aussi j'ai une passion pour les livres sur les camps... ça se soigne?

    RépondreSupprimer
  3. moi aussi j'adore les histoires et les films sur la seconde guerre mondiale... j'en ai lu jeune, du coup je fais encore parfois des cauchemars qui se déroule pendant 39-45... j'adore lire depuis que j'ai su faire, je lisais tout le temps, à table aussi, et je lis encore tous les soirs avant de me coucher, passage obligé !

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi j'aime beaucoup lire pourtant dans ma jeunesse j'aimais pas vraiment çà. Et je lis principalement que des livres sur la guerre mondiale, j'adore çà depuis que je suis toute petite entre les musées que j'ai fait à partir de 8 ans et mes recherches sur le militaria je ne peux que aimer cela. J'ai lu des livres très intéressent sur ce sujet, d'ailleurs je suis entrain de lire le journal d'anne franck en ce moment. Je trouve que la lecture apporte beaucoup.
    Mais c'est surtout le message qu'il y a dans le livre qui m'intéresse, j'ai lu des livres sur la seconde guerre mondiale particulièrement un livre qui m'a retourné je crois que j'ai jamais autant pleuré.

    En tout cas jolie article.

    RépondreSupprimer
  5. Je vais t'envoyer des bouquins si tu veux :D

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cet article très plaisant,je le twitt de suite pour le partager avec mes amies

    RépondreSupprimer
  7. TOUT LE MONDE // Je ne pensais pas qu'il y aurait autant de personnes avoir la même passion pour cette période de l'histoire en guise de lecture, qui plus est...

    XELOU // Oh ça serait bien sympa ♥

    RépondreSupprimer