Thérapie bloguesque

jeudi 18 novembre 2010 Ingrid | Mémorables oublis 7 Comments


Au départ, lorsque j'ai créé ce blog, c'était dans le but de me remettre de mon échec sentimental et professionnel et surtout, de parler de la maladie de mon père qui venait d'être officialisée. Puis, cette thérapie a évolué au fil des mois. Aujourd'hui, j'ai ce besoin de parler de moi, de mon mal-être, de ce combat que je mène depuis un bon moment avec moi-même. Non pas que les raisons de départ de tenir ce blog soient terminées. La maladie de Papa et son quotidien resteront un sujet récurrent pendant un bon moment, que j'ai besoin, encore et toujours de partager. Mais aujourd'hui, j'ai également besoin de mettre par écrit ce travail acharné que j'effectue sur ma personne. Il n'y a qu'à voir le régime qui me préoccupe, les kilos que je perds ou reprends etc... Ce n'est pas obsessionnel. J'y pense souvent mais pas 24h/24.

La semaine dernière, j'ai franchi un énorme cap. Les personnes qui me connaissent personnellement, savent très bien que ça n'a pas été facile pour moi avant de me lancer. Il y a une semaine, j'ai posté sur Facebook, une photo avant/après. Une perte de 26kg en 2 ans. Même si j'ai beaucoup changé, je n'assume toujours pas mon ancien moi. Mais j'ai osé me montrer à mes amis et surtout, à des hommes qui me désirent actuellement mais qui ne m'avaient jamais vu avant. J'avais ce besoin d'être complimentée mais surtout encouragée. Et je n'ai pas été déçue. On m'a félicitée, quelques amis masculins m'ont confirmée me trouver jolie et bien plus maintenant qu'ils ont vu la métamorphose. Mais surtout, j'ai eu droit à des commentaires des plus touchants comme un de Pucca disant qu'elle était fière de moi, que mon mal-être se dissipe un peu plus chaque jour, que je respire petit à petit au bonheur, à l'estime que je me porte, au sourire que j'affiche plus souvent, à cette volonté de m'aimer et d'être heureuse avec moi-même.

J'ai eu ce que je voulais en publiant cette photo avant/après. J'ai pleuré. En me voyant côte à côte, tellement je ne me reconnais pas il y a deux ans. Et je peux même dire que je suis fière d'être ce que je suis (re)devenue. Et je le pense sincèrement...

7 commentaires :

  1. c'est super! en plus c'est une évolution qui est visible par tous parce qu'elle est physique en plus d'être psychologique. du coup, les gens se rendent mieux compte de ce qui se passe. bravo en tout cas et continue!

    RépondreSupprimer
  2. Dans tes derniers billets, on sent que tu fais un grand travail sur toi, que tu prends confiance et cela fait très plaisir à lire!
    Continues dans cette voie, je suis vraiment très contente pour toi!
    Bisous!

    RépondreSupprimer
  3. Bon je n'ai pas vu la photo mais félicitations tout de même! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis vraiment contente pour toi ! Et je suis sure que tu peux arriver jusqu'au bout, tu en as la force d'esprit et la motivation.
    En tout cas, c'est une bonne chose que tu prennes confiance en toi.
    Bonne journée :-)

    RépondreSupprimer
  5. TOUT LE MONDE // Merci beaucoup, ça me fait bien plaisir ! Et peut-être que j'aurai le courage de poster cette photo sur ce blog un jour pour fêter la fin (réussie) de mon régime ;)

    RépondreSupprimer
  6. J'avais pas mal de retard dans ma lecture de ton blog, voilà seulement que je lis celui ci...
    Tu sais, tout ce que j'ai dit, je le pense sincèrement :) Tu accomplis petit à petit un très gros boulot toi même, que ça soit physique ou mental... tu tiens le bon bout, crois moi.. :]
    Rome ne s'est pas construite en un jour, mais elle a fini par devenir une ville magnifique, qui a été confrontée à mille combats, mais qui s'est toujours relevée... et est devenue plus forte grâce à tout ça :)

    Bisous ma soeurette !

    RépondreSupprimer
  7. C'est formidable d'avoir eu la persévérance de le faire. Cela a du t'apporter énormément mentalement de franchir ce cap. Quant à accepter ce que tu étais, je pense que parfois on a besoin de recul. Mon frère était un garçon en surpoids et maintenant il a l'air d'un véritable athlète, après quelques années (oui, oui) il s'est vu confirmé qu'il pouvait rester ce type carré et il est parfaitement à l'aise pour parler de ça. Juste pour dire que ça passe, et que cet accomplissement devient une preuve de ta volonté.

    RépondreSupprimer