Il y a des jours où...

mercredi 15 décembre 2010 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments


Lorsque Papa est dans ses mauvais jours, je râle intérieurement qu'on ne puisse pas le coller dans un centre tellement il sait être invivable et exécrable. Les 3/4 du temps, il ne se souvient même pas de la raison de son comportement. Papa n'a jamais été bavard donc s'enfermer dans son mutisme, c'est encore pire depuis qu'il est malade. Dans un sens, c'est un avantage. On a pas à supporter ses crises verbales. Mais, ça nous énerve toujours, à Maman, mon frère et moi d'être rendus coupables de quelque chose qui nous échappe totalement. Puis, un matin, il viendra dire bonjour, demandera si c'est l'heure d'aller chez l'orthophoniste etc... Au début, c'était difficile de gérer ses changements d'humeur. Depuis, nous arrivons à gérer. Si on voit qu'il n'est pas de bonne humeur, on use de stratagèmes. On va le questionner sur le jardin ou le vélo. Des sujets qu'il aime afin de lui enlever toutes envies de faire la tête. D'autant plus que lui-même, autant que nous, ne sait pas pourquoi il boude. C'est un peu comme s'occuper d'un enfant avec un handicap. Il faut de la patience, être malin et trouver par quel moyen contourner ses défauts pour les effacer ou en faire une force. Mais ce n'est pas si facile que ça. Nous ne gagnons pas à tous les coups... Et en dehors de ces mauvaises périodes (qui durent en général entre 3 et 10 jours), il est toujours le Papa que je connais depuis que je suis née. Un Papa souriant, avec sa petite dose d'humour. Ses yeux bleus pétillants, son beau sourire, sa voix joviale et son goût à la vie. Car oui, même s'il se sait malade, il ne se laisse pas abattre. Je n'attends pas de lui qu'il soit reconnaissant de la patience et du travail que l'on fournit pour le rendre heureux et faire de sa vie, un moment des plus simples et agréables mais j'espère, au fond de moi, qu'il a conscience de l'amour qu'on lui apporte...

10 commentaires :

  1. Tes écrits sont très touchants.

    RépondreSupprimer
  2. Il doit savoir la chance qu'il a, bien sur. Même nous on le sait!! Bises

    RépondreSupprimer
  3. Il s'en rend forcément compte... il doit le sentir que vous le soutenez ;)

    RépondreSupprimer
  4. Quel beau message d'amour ... il a de la chance ton papa d'être si bien entouré ...

    RépondreSupprimer
  5. Depuis le temps que j'y pense, il faudra que je t'adresse un petit mail, en privé.
    Je cours après le temps, mais à chaque fois que je te lis, pffff...que d'émotion!!

    RépondreSupprimer
  6. Je suis sur qu'il sait que tu l'aimes. :)
    Passe une bonne soirée.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  7. C'est simple, c'est beau... On sait de qui tu tiens tes yeux bleus qui tuent donc...

    RépondreSupprimer