Je n'en dors plus

vendredi 17 décembre 2010 Ingrid | Mémorables oublis 12 Comments


Depuis que je suis avec Fred, bientôt 3 semaines, c'est le bonheur. Il vient tous les jours boire le café après le travail, il adore mes parents et mon frère et c'est réciproque. Il met beaucoup d'ambiance à la maison, le moral est des plus beaux, j'ai le sourire en continu. Bref, c'est la relation parfaite ! Sauf que, bah je n'en dors plus. Mais pas dormir dans le sens je pense trop à lui. Non non, je ne dors plus car ça me travaille cette perfection justement. Je n'arrive toujours pas à admettre qu'il est complètement fou amoureux de moi (même que c'est réciproque). Impossible de faire rentrer dans ma caboche de butée que je suis (on ne confirme pas sivouplé) qu'on a craqué l'un pour l'autre dès la première rencontre. J'ai conscience que c'est ce qui nous est arrivé mais je n'assume pas d'en pincer direct pour quelqu'un. Ca fait coeur d'artichaut, celle qui craque pour le premier venu. Ca fait surtout la nana de bientôt 30 ans (pfff) qui n'accorde pas de valeur et d'importance à l'amour en craquant d'entrée. Pourtant, son Je t'aime m'a fait pleurer, je suis toute excitée à l'approche de le voir et je suis sur un petit nuage lorsqu'il me prend dans ses bras. Une vraie ado de 14 ans je vous dis... Et ça, j'ai du mal. Mais je ne peux pas aller à l'encontre de mes sentiments.

Il faut toujours que je gâche le bonheur qui s'offre à moi. D'autant plus que c'est la toute première fois que je vis une telle chose. Et ça me fait peur. L'inconnu m'a toujours terrifiée de toute façon... Peur car ça intensifie encore plus ma méfiance sur une éventuelle souffrance. C'est tellement bien ce que l'on vit que je me dis que ça ne va pas durer, qu'il ne peut pas être sincère. Il peut en dire autant pour moi me direz-vous. Et si c'était le cas, je lui répondrais que non, je l'aime vraiment. Alors pourquoi n'en serait-il pas de même avec lui ?! Je n'arrive pas à me persuader qu'il est finalement le bon.

Avec mes ex, c'était tellement différent... Disons qu'en me mettant avec eux, je savais que je ne ferai pas ma vie à leur côté. Mais Fred, c'est l'inverse. Je n'ai toujours pas trouvé une raison qui pourrait faire que ça cloche entre nous. Bien sûr, il a des défauts mais on est bourrés de points communs. On a les mêmes attentes, le même style de vie, les mêmes manies etc... On est compatibles. Peut-être même trop. Et c'est la première fois que je vis ça avec un homme, surtout au bout de quelques jours.

Il faut que j'arrête de me torturer l'esprit. Pourquoi moi et pas une autre ? Pourquoi est-ce si beau ? Et combien de temps est-ce que ça va durer ? Pourquoi ne me ferait-il pas de mal comme les précédents ? Peut-il vraiment avoir eu un coup de foudre pour moi ? Est-ce que ce dernier existe-t-il vraiment ? Est-ce que je mérite ce que je vis et ce qu'il m'apporte ?

Pfff faut vraiment que je dorme (oui là, vous pouvez le dire : tête à claques)

12 commentaires :

  1. allez profite même si je te comprends, quand j'ai rencontre mon homme, je lui ai même dis que c’était pas normal d’être si parfait (pour moi!je précise), et qu'il devait me dire ce qu'il clochait chez d’entrée pour pas que je sois déçu!

    RépondreSupprimer
  2. Tu te poses trop de questions!!! Ce n'est pas parce que l'on arrive à 30 ans que l'on ne peut pas avoir un coup de coeur!!! Ce n'est pas être midinette, c'est juste rencontrer quelqu'un de formidable qui répond à nos attentes, à nos envies... Malgré tes relations passées (et je te comprends je suis comme toi) il faut que tu réussisses à lâcher du lest et à prendre le bonheur pour ce qu'il est...

    RépondreSupprimer
  3. si ça peut te rassurer (ou pas d'ailleurs vu ce qui va suivre) je me pose toujours la question "est-ce que ça va durer, c'est pas possible, un jour il en aura marre) après 4 ans de relation :-). tant que tu gardes tes inquiétudes pour toi (et pour nous), il n'y a pas de soucis! profite quand tu es avec lui et ton cerveau finira par tourner en arrière plan et tu redormiras :-)

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai envie de dire qu'une seule chose : profite :D ! C'est génial ce qu'il t'arrive, et si tu ne vois rien de suspect à l'horizon, c'est que c'est le bon ;)

    RépondreSupprimer
  5. Ingrid....ARRÊTE DE PENSER ! Et profite de ton bonheur :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai vécu le même genre d'angoisse liée au bonheur presque (trop) parfait quand j'ai commencé ma relation amoureuse avec mon...futur mari.Ca m'arrive encore par moments d'ailleurs.

    Pendant une période, je provoquais même des (petites) disputes juste histoire de casser cette plénitude implacable.Génial l'ambiance...

    Je crois que dans ces cas-là on se dit qu'un bonheur comme ça, c'est pas possible pour nous, on ne le mérite pas,on n'a pas l'habitude,on n'est pas à la hauteur tout simplement.

    Alors on casse un peu tout ça, on met des nuages noirs et des éclairs dans ce ciel bleu, mais c'est juste une autre façon de se faire du mal à soi.Et à l'autre aussi.Donc pas la bonne solution.

    C'est con. Mais difficile de s'en empêcher.

    Dis-toi que tu es une fille bien, avec plein de qualités. Dis-toi que l'amour c'est vraiment génial mais que si ça venait à s'arrêter (je ne te le souhaite pas, bien évidemment!), tu sauras te débrouiller, seule comme une grande.

    Quand tu sens l'angoisse venir, prends peut-être un peu plus de temps pour toi,un petit peu d'espace simplement pour te détendre et accomplir des choses, seule, encore une fois.

    Tu verras, à force, que ta vie est belle, que tu es quelqu'un de bien qui mérite de belles choses dans cette vie et que l'amour est alors, disons, la cerise sur le gâteau (et non le gâteau tout entier).

    C'est pas facile, quand on a déjà du mal à s'aimer soi-même, de supporter ce regard amoureux qui nous pare de toutes les qualités.

    Je crois que c'est là qu'il faut commencer : être plus indulgente avec toi-même et le croire quand il croit en votre histoire, quand il croit en toi.

    Faire confiance, petit à petit.


    " Souris à la vie, et la vie te souriras"


    ((Désolée pour la longueur de mon message...:)))

    RépondreSupprimer
  7. il faut profiter au jour le jour, et essayer de ne plus se poser de questions ! dis toi que c'est tellement beau ce qui t'arrive et qu'il faut que tu en profites et que tu lui montres à tel point que tu l'aimes et puis il le fera à son tour :)

    Tout plein de bonheur !

    RépondreSupprimer
  8. Si ça peut te rassurer, j'ai été comme ça, j'ai même été assez stupide pour vouloir le quitter parce que c'était trop simple avec lui et que ça cachait soi disant quelque chose !!!!! Heureusement qu'il a réussi à m'en dissuader, nous vivons ensemble depuis maintenant deux ans et demi ;)

    RépondreSupprimer
  9. Il est avec toi parce qu'il a envie d'être avec toi. Et il a l'air heureux d'être avec toi. Ne passe pas ton temps à te demander combien ca va durer, même si c'est 1 semaine, 1 mois, 1 an, ce que tu vis n'a pas de prix. La seule chose qui compte c'est de le vivre.

    Tu as la chance de vivre une belle chose.

    Tu as peur de souffrir comme avec les précédents, c'est normal. et j'ai un scoop pour toi il n'est pas les précédents!! Il est Fred, ton Fred.

    Vis ta vie, arrête de l'analyser, tête à claques! :) à la place regarde ce que tu pourrais planifier comme weekend pour vous 2 par exemple.

    RépondreSupprimer
  10. Je crois qu'avec les sentiments, il ne faut pas trop réfléchir, sinon on gâche les choses...donc profite!

    RépondreSupprimer
  11. ahhh maiis arrete tes questions. PROFITE! Pourquoi ça devrait toujours faire mal d'abord? :) Il m'a l'air très bien ce garçon.

    RépondreSupprimer
  12. Tete à claques va! Tu vas arrêter de te torturer le neurone pour rien? Pense à ce pauvre Isidore, laisse le se reposer un peu, et profite de ton bonheur! :)
    Des bisous!

    RépondreSupprimer