Un bond en arrière

mardi 4 janvier 2011 Ingrid | Mémorables oublis 8 Comments


Un commentaire sur un article. Une réponse par mail pour donner plus de précisions. Des échanges qui s'accumulent. Des souvenirs qui resurgissent. Des instants de nostalgie, de bons moments mais aussi les mauvais. Puis cette question qui me poursuit depuis quelques semaines "Devrais-je la contacter ?". J'ai parfois commencé mon mail sans jamais le finir. Puis, comme avec cette habitude avec laquelle j'excelle : j'ai foncé sans réfléchir. Un mail écrit avec maladresse. Pourtant, je m'étais souvent fait les phrases dans ma tête mais lorsqu'il s'agit de vraiment les écrire, c'est une autre histoire. Et ce bouton "Envoyer" qui parait tout aussi important que notre vie. J'ai cliqué dessus. Ca y est. C'est fait. Et maintenant cette attente quasi insoutenable de me demander si oui ou non, j'ai bien fait. De toute façon, je ne peux pas revenir en arrière. Alors autant patienter d'une éventuelle réponse. Celle que j'espère recevoir mais qui ne m'étonnerait pas si elle ne venait jamais. Alors, je quitte l'ordinateur pour me changer les idées. C'est alors que 3 heures après, je vois cette notification m'annonçant que Ju a répondu. Ju de son prénom Juliette. Ou bien Choops. Cette ancienne amie que j'ai connu en 2009. Cette fille qui m'a apportée beaucoup. Vraiment beaucoup. A cause d'un homme, entre autre, on avait finit par s'éloigner. J'avais pris la décision de mettre un terme à une amitié qui ne portait plus ce nom depuis quelques temps. Elle m'en a voulue. Je le sais. Je l'ai fait pleuré. Moi aussi. Mais c'était peut-être une bonne chose. Je n'ai pas regretté mon choix. Mais pourtant... Pourtant, elle venait parfois dans mes pensées. Je me demandais ce qu'elle devenait. Si elle était toujours avec lui, si elle travaillait toujours dans cet hôtel qui m'a hébergée gracieusement durant 2 chouettes séjours parisiens, si elle se souvenait de moi, si elle pensait à moi, si elle ne m'en voulait pas de trop... Je n'ai pas réfléchi. J'ai sauté sur ma souris pour cliquer sur "Lire le mail". Premier paragraphe qui te fait comprendre avec finesse que oui, t'as merdé. La politesse suit ensuite en répondant à mes quelques questions sur ce qu'elle devient. Mail cordial sans amertume ni colère. La pression redescend mais voilà que je me demande si elle veut vraiment se lancer dans un échange mails. Je prends le risque de lui répondre. Je lui donne moi aussi des nouvelles sur Papa, ma situation professionnelle, ma toute récente vie de couple. Il faudra que j'attende le soir pour que là encore, elle me réponde... Je sais qu'elle me lit car elle m'a demandée ce qu'est devenu mon blog. Et elle apprend en même temps que vous ces quelques lignes. Je suis contente qu'elle ait été réceptive à mon mail. Car même si je suis celle qui a mis un terme à notre amitié, elle a été quelqu'un d'important durant cette année 2009 et les raisons de la supprimer de ma vie ne sont pas assez fortes pour l'oublier. Je ne sais pas ce que l'on va devenir. Je n'ai pas envie de me torturer l'esprit. Juste profiter de ces échanges. Et, telle que je me connais, je ne le sais pas encore mais au fond de moi, j'espère déjà que l'on puisse recréer quelque chose. Peut-être pas la même amitié que l'on a vécu il y a 2 ans mais en créer une nouvelle, différente de la précédente. Car on a beau supprimé des gens pour telle raison, d'un GSM, d'une boîte mails, d'un réseau social, d'un carnet d'adresses, ces personnes ne se suppriment pas de nos pensées et parfois même, de nos coeurs.

8 commentaires :

  1. Ohlala qu'est-ce que c'est beau et bien écrit !!
    Je prends de plus en plus de plaisir à venir lire tes mots :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est difficile de supprimer quelqu'un totalement surtout quand de beaux moments subsistent. Laisses le temps au temps;.. ;)

    RépondreSupprimer
  3. Très beau billet ! Tu veux que je te dises ? En ce qui me concerne, je suis arrivée à littéralement "supprimer" des gens de ma vie, en coeur, de tout !

    RépondreSupprimer
  4. malgré tout ce qui peut arriver, les gens qui ont compté restent longtemps dans nos pensées ..

    RépondreSupprimer
  5. C'est dur d'oublier quelqu'un... il faut juste ne pas y penser..

    RépondreSupprimer
  6. C'est malheureusement possible d'effacer des gens comme s'ils n'avaient jamais existé et comme si c'était quelqu'un d'autre que nous qui avait vécu des choses avec eux. Sauf si cette personne se rappelle tout le temps à nous !
    En tout cas, j'espère que vous pourrez recréer une chouette amitié :-)

    RépondreSupprimer
  7. Les gens changent nos relations aussi. Pourquoi ne pas tenter ? En tout cas, je trouve ça chouette que tu aies pris cette initiative !

    RépondreSupprimer