[35] Le mystère du lundi

lundi 21 février 2011 Ingrid | Mémorables oublis 7 Comments


Nous ne pouvons pas nous supporter et pourtant, nous sommes inséparables. Tu fais ta rebelle et je passe mon temps à te crier dessus. J'ai souvent eu l'envie de t'abandonner mais je me suis vite ravisée car l'inconnu me faisant peur, je préfère encore te supporter que de me retrouver sans je ne sais quoi... Chaque jour, tu mets mes nerfs à rude épreuve, bien que j'ai réussi plus ou moins à te dompter au fil des semaines, des mois. Il y a quelques jours, tu étais tellement lourde que je t'ai remise en place. J'y suis allée avec un peu de maladresse, certes. Mais n'étant pas rancunière, tu reviendras vers moi, comme avant, comme toujours. Droite ou asymétrique, lisseur ou brushing, rien à faire, ma frange est une vraie tête de mule qui refuse de tenir comme je le souhaite. Mais malgré tout, sans elle, rien d'autre ne me va.

7 commentaires :

  1. Cela fait longtemps que je l'ai abandonnée, elle frisait trop, c'était une horreur!!!

    RépondreSupprimer
  2. les cheveux coiffés façon anarchie, c'est pas mal aussi ^^

    bonne semaine, bises !

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ton article, il m'a quand même fallu un certain temps avant de voir ou t'allais en venir

    RépondreSupprimer
  4. Comme je te comprends ! Ma mèche est pareille, y'a des jours ça va et des jours où je suis obligée de mettre une superbe petite barrette car y'a rien à faire... c'est dur d'être une femme moi je te le dis !

    Audrey S.

    RépondreSupprimer
  5. je ne sais pas si tu savais:
    http://violence.morale.over-blog.com/article-je-suis-venue-vous-dire-par-raphaelle-ricci-mardi-29-juin-2010-55789714.html

    je parle du contenu, pas de la personne.

    A+

    RépondreSupprimer
  6. Je me suis laissée porter sans rien soupçonner cette fois, très fin...

    RépondreSupprimer
  7. Des années de crise conjuguale !

    RépondreSupprimer