Je ne peux pas trouver mieux

mardi 22 février 2011 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments


A chaque fois qu'un week-end se termine, je me dis que je ne peux pas en vivre de meilleur. Et celui que je viens de passer ne déroge pas à la règle. Ce week-end, Fred et son frère fêtaient leur anniversaire. J'avais organisé un resto surprise dont seul le premier n'avait eu vent de rien. Occasion également de présenter nos parents. Certes, ça ne fait pas 3 mois que nous sommes ensemble mais j'avais une certaine impatience de mettre fin à ma crainte : vont-ils s'entendre ? Car mes anciennes belles familles m'ont pourri la vie et je n'étais pas prête à le revivre. Eh bien figurez-vous que je ne pouvais pas imaginer mieux. A tel point que dimanche après-midi, lorsque je me suis retrouvée quelques minutes seule, j'ai craqué. Des émotions trop fortes, trop vite. Un trop plein de bonheur, tout simplement.

Tout a commencé lorsque j'ai vu le visage de Fred s'illuminer quand il a découvert les invités au resto. Nos parents, nos frères, sa belle-soeur et un ami. Je craignais qu'il m'en veuille de ne pas avoir respecté son choix de ne pas présenter nos familles pour le moment. Mais rien de tout ça...

Papa était de la partie. Au départ, il ne voulait pas venir. La maladie le rend encore plus silencieux. Il ne participe pas et se met à l'écart. Mais, je savais que les personnes présentes ne l'ignoreraient pas. Et surtout, qu'elles feraient le nécessaire pour mettre Papa à l'aise et le faire participer aux conversations. J'ai été surprise qu'il prenne lui-même l'initiative de faire connaissance avec le père de Fred en le questionnant sur ses loisirs, son travail. En temps normal, il aurait attendu qu'on soit à la maison pour nous poser ces questions. Mais j'ai surtout été heureuse de l'avoir vu rire. Merci à ma belle-soeur d'avoir immortalisé ce moment de quelques photos...

Le lendemain, compte-rendu avec les beaux-parents. Ils ont apprécié la soirée. On a forcément parlé de Papa (à noter qu'ils étaient au courant de sa maladie depuis le départ). Et c'est là que je me suis retenue de pleurer. C'est là que j'ai pris conscience de pas mal de choses. Ils ont vu Papa comme un homme et non un malade. Ils ont compris et accepté sa maladie. Ils... Des personnes que je connais depuis moins de 3 mois. Des personnes qui, et j'en ai eu la preuve ce week-end avec des signes, des mots qui ne trompent pas, qu'ils ne nous tourneront pas le dos, même lorsque l'état de Papa s'aggravera...

Lorsque j'ai pu me retrouver en tête à tête avec Fred, ce n'est pas un merci ni un je t'aime auquel j'ai eu droit en premier. A la place, il m'a dit "Ton père a passé une pure soirée. Il a bien rigolé. Ça m'a fait plaisir de le voir ainsi et j'ai pensé à toi qui a dû être heureuse". Comment voulez-vous que je ne pleure pas après ça ?

De son côté, Papa a dit qu'il avait apprécié et on sait qu'il ne sera pas contre de réitérer l'invitation, lui qui avait tendance à trop s'exclure ces dernières semaines malgré un moral au beau fixe...

Bégonia a dit dans son commentaire de mes brèves qu'on peut choisir sa famille. Je pense que je l'ai fait en quelques minutes. Jusqu'à présent, jamais personne n'avait accordé autant d'attention, de soutien et de compréhension. Surtout, ce ne sont pas des personnes qui se comportent ainsi pour faire bien ou pour être curieuses. Non, rien de tout ça. Ils ont été naturels. Humains tout simplement. Faut croire qu'il existe encore des personnes bien dans ce monde. Des personnes au grand coeur. Ces coeurs qui vous explosent en pleine figure sans vous y attendre.

Au départ, c'était la soirée de Fred et Cyril. Au final, ce fut la mienne et je ne l'oublierai jamais.

10 commentaires :

  1. Vraiment heureuse pour toi que cette journée ait été aussi belle et riche d'émotions.

    N'hésitez pas à renouveler ce genre de petite réunion. C'est si précieux, et certainement très bon pour ton papa, aussi. :-)
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. perso, ça fait 4 ans et demi qu'on est ensemble avec le géant et nos parents ne sont jamais rencontrés.

    contente que tout se soit bien passé et que ça ait fait du bien à ton papa.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis vraiment contente pour toi (/pour vous). J'ai vu les quelques photos sur facebook, j'étais sure que tu en ferais un article, vous aviez tous l'air heureux :)

    RépondreSupprimer
  4. Comme d'hab, ma belle.

    Heureuse que tu sois heureuse.

    Des bisous

    RépondreSupprimer
  5. Content pour toi! C'est vrai que c'est déjà beaucoup quand tout se passe bien avec la belle famille! :-)

    RépondreSupprimer
  6. Si je me réjouis pour toi, je suis surtout heureuse pour ton papa !

    RépondreSupprimer
  7. C'est super touchant je suis vraiment heureuse pour toi. :-)

    RépondreSupprimer
  8. Très contente pour toi ... que de bonheur depuis ces 3 mois et que d'émotions :)

    RépondreSupprimer
  9. Super! Cest un bon point en plus si les familles respectives s'entendent bien,mais fait quand meme attention Ingrid: bientôt tu nauras plus aucune raison de fuir le bonheur... :)

    RépondreSupprimer
  10. Je comprends ton émotion. Tu es tombée sur des gens bien, ils t'apporteront beaucoup de bonheur c'est certain.

    RépondreSupprimer