Mauvais jugements

mercredi 9 février 2011 Ingrid | Mémorables oublis 7 Comments


Parce que je ne souris pas, on me croit méchante. J'ai le regard qui fait que l'on me perçoit comme quelqu'un de mauvaise, de renfermée, qui ne veut pas parler etc... C'est fou comme on est vite jugée au premier regard. Pourtant, les personnes qui ont cherché à creuser, savent très bien que je suis souriante, sociale et polie. Mais au moindre faux pas, on est là pour me faire rappeler que "Eh dis, tu pourrais répondre quand je t'appelle (dans la rue)" ou "Tu fais la gueule ? Je suis passé à côté de toi, tu ne m'as même pas calculée".

Il m'arrive parfois, lorsque je promène le chien, que je ne dise pas bonjour ou ne souris pas à la personne. Je ne suis pas hautaine. Je ne fais pas partie de ces personnes qui calculent les gens uniquement quand ça les chante. C'est tout simplement que les 3/4 du temps, j'ai de la musique et je regarde le sol. Donc, comprendre par là que je ne fais pas attention aux gens. Alors si je ne souris pas ou ne répond pas aux bonjours, c'est parce que je n'ai pas reconnu/entendu la personne qui me croise/m'appelle. C'est tout bête mais c'est la vraie raison à mon ignorance/silence. Je ne passe pas mon temps à épier qui est dehors à telle heure, qui fait quoi, qui je croise, baisser ma musique pour entendre ce qu'il se dit etc...

J'aurai un peu l'air ridicule si je me fixais un fil de fer pour retenir mon sourire jusqu'aux oreilles. Mes sorties seraient d'un ennui si je me privais de musique. Et si je devais papoter avec toutes les personnes que je croise durant mes deux balades quotidiennes, j'en aurai vite pour 2 heures de temps. Mais je continue à dire que ça ne fait pas de moi une personne mauvaise qui change de fréquentation comme d'humeur. Encore faut-il que les gens le comprennent plutôt que de tirer des conclusions hâtives...

7 commentaires :

  1. Mais en même temps tu leur dis "Flûte" (c'est ma nouvelle resolution de rester polie) a ceux a qui ça plaît pas...

    RépondreSupprimer
  2. ça me fait la même chose quand je roule à moto.

    mais merde on a le droit d'être dans sa bulle, non ? et puis sans aller jusqu'au fil de fer je te vois mal sourire bêtement quand tu marches, tu risquerais un controle de stup' ! XD

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cet article dans lequel je me retrouve totalement...
    Quand je rencontre quelqu'un, je suis plutôt du genre observatrice. Je ne vais donc pas me mettre à jacasser comme une pie dès le début de soirée. J'écoute, je regarde et après je participe. Je prends mon temps car je n'aime pas parler pour ne rien dire et je ne fais pas la promo d'un dentifrice aux agents blanchissants - je souris quand j'en ai envie, pas à tout bout de champs. Malheureusement certains ne comprennent pas et j'ai tout le temps droit à des "ça va?", "tu fais la gueule"...
    Contente de voir que je ne suis pas la seule dans ce cas là :)

    RépondreSupprimer
  4. moi, c'est encore pire... même sans musique, j'arrive à passer à côté des gens sans les voir/reconnaître. Je me demande même parfois si il y a pas des connaissances qui l'ont mal pris sans rien m'en dire... Et le plus fort, c'est que parfois alors que je sais que je dois retrouver qqn à un coin de rue, je peux passer à côté sans me retourner...

    RépondreSupprimer
  5. Moi non plus je ne calcule pas les gens dans la rue, je passe à coté des gens sans les reconnaître ou les entendre (mais moi c'est parce que je m'en fous et que je fonce pour aller ou je veux)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai une copine comme toi. Elle ne voyait même pas sa mère quand elle la croisait en ville, tellement elle se mettait dans sa bulle!

    RépondreSupprimer
  7. pareil, dans la rue je marche vite, tête baissée, alors on me dit que je fais la gueule... mais en fait c'est pour éloigner les dragueurs !

    RépondreSupprimer