Non haute couture

vendredi 4 février 2011 Ingrid | Mémorables oublis 9 Comments


L'avantage lorsqu'on a une Maman qui a travaillé plus de 20 ans dans la couture, c'est qu'on fait de sacrées affaires. Par exemple, lorsque je commande un pantalon qui n'est plus disponible à ma taille, je prends celle au-dessus et en quelques minutes, il me va. Idem s'il est trop long ou que l'ourlet peut être rétréci. Dernièrement, j'ai renouvelé ma lingerie. Certains soutiens-gorge étaient disponibles en bonnet mais la taille était soit trop petite soit trop grande. Là encore, un peu de rafistolages qui ne laissent aucune trace. Puis, il y a la jupe dont on adore la coupe mais qui n'existe qu'en une seule couleur. Pas de problème. On démonte, on prend le patron et on va acheter différents tissus. J'ai pu avoir 3 jupes pour 8€ ! Sachant que celle de base m'avait coûtée 19.90€.

Durant ces dernières soldes, je me suis achetée 3 hauts. Le tout pour 45€ (oui, aucun de soldés). L'un deux avait des petites épaulettes. Sans Maman, je ne l'aurai pas acheté. Le second n'était plus à ma taille alors j'ai pris celle au-dessus et Maman l'a repris. Sans oublier le dernier que j'adore qui va être refait en plusieurs couleurs ou dans une différente matière.

Je me souviens une fois au lycée, d'une remarque qu'une nana m'avait faite comme quoi, je ne portais aucun habit de marque. Je n'ai jamais été attirée par les habits qui coûtent chers uniquement pour leur nom. Un pantalon, peu importe d'où il vient, s'il me va, le reste je m'en fiche. Grâce à Maman, je fais de sacrées économies et j'ai parfois des habits en plusieurs fois. Seules la couleur et la matière changent. D'ailleurs, c'est ainsi que Maman s'habille. Toutes ses jupes sont faites maison depuis des années. 18 jupes pour 50€ de tissus. Sans oublier les kilos qu'on perd ou reprend. Pas besoin de devoir refaire les magasins. Suffit de ne pas couper le petit surplus de tissu au cas où on regrossirait.

Ma Maman n'a peut-être pas eu un métier valorisant aux yeux de certains mais en attendant, il nous est très utile.

9 commentaires :

  1. Pas valorisant ?! Tu rigoles, moi qui suis d'une maladresse et d'une impatience accablantes, j'ai ÉNORMÉMENT d'admiration pour les femmes qui sont douées de leurs petites mains...

    RépondreSupprimer
  2. C'était une pique envers la famille paternelle. Je suis émerveillée devant les gens qui sont manuels (ma mère est une touche-à-tout et Fred, n'en parlons pas, il sait tout faire ! (sauf la cuisine :p!))

    RépondreSupprimer
  3. Je sais à peine coudre un bouton, je suis toujours admirative de celles qui savent faire tout ce travail! Et au moins, tu portes des choses que les autres n'ont pas et ça, ça n'a pas de prix!

    RépondreSupprimer
  4. J'adorerais que ma mère sache faire ça, et qu'en plus elle m'apprenne :D

    mais malheureusement c'est pas le cas ^^

    RépondreSupprimer
  5. J'aurais adoré avoir une maman couturière, tu en as de la chance!! (et les filles qui te critiquaient, étaient juste jalouses ;-)). Si un jour tu te maries, tu penses lui demander de te confectionner ta robe ?

    RépondreSupprimer
  6. Ma mère est couturière, donc je me retrouve beaucoup dans ton article ! Par contre, elle me fait nettement moins de vêtements que la tienne ! Je suis presque jalouse !

    RépondreSupprimer
  7. Juste pour dire que j'aurais écrit la même chose que Lalydo et Maxine :)

    RépondreSupprimer
  8. Je trouve ça génial. J'ai bossé dans un organisme qui forme à ce métier et franchement certaines font des fringues de folies !

    RépondreSupprimer