L'envie est toujours là mais plus l'inspiration

mardi 15 mars 2011 Ingrid | Mémorables oublis 11 Comments


L'angoisse de la page blanche est présente depuis quelques jours. Je me rends compte au fil du temps que je n'ai plus grand chose à raconter. Et c'est pire depuis que je suis en couple. Ca devrait être le contraire, vu que je sors, m'amuse etc... Eh bien non. Je ne trouve rien à dire. Du coup, les articles que j'avais largement en avance, sont en voie de disparition. Et disons les choses clairement : ça me fait bien chier ! Car bon, l'envie d'écrire est toujours aussi forte mais c'est cruel quand on n'a rien à dire. J'aime le rythme de publication que j'ai donné à ce blog, depuis maintenant presque 2 ans. Je ne veux pas changer ça. C'est comme accorder un break à un couple où dans 90% des cas, c'est la rupture. Si je commence à réduire mes publications, je me connais : je vais arrêter le blog peu de temps après. J'ai pris le risque de ne pas faire de MO, un blog qui ne parlerait que de ma vie amoureuse. Du coup, ça enlève pas mal de choix pour le tenir en vie... Il me reste 12 articles planifiés. C'est énorme pour certains, surtout ceux et celles qui publient au jour le jour ou quand ça les chante. Moi, ça m'angoisse de savoir que je n'aurai bientôt plus cette avance en cas de "page blanche". Je remets en question l'avenir de Mémorables oublis. Je sais que vous allez m'enguirlander si je faisais la bêtise de tout stopper. Mais c'est une conséquence qui peut être inévitable si je ne trouve plus rien à vous dire. Et je le redis : ça me fait bien chier ! Alors oui, un blog, ce n'est pas une vie mais on y attache pas mal d'importances, ça fait partie de nous même si c'est futile face à plein d'autres choses. Mais arrêter un blog dans lequel on s'est autant investit, c'est un moment que je retarde le plus possible, croyez-moi.

11 commentaires :

  1. La douleur est bien souvent plus créative, si tu n'es pas inspirée c'est que bien la preuve que le bonheur t'a envahie. Si tu as besoin de faire une pause, accorde toi là. Conserve ton mystère du lundi, tes brèves, histoire de garder le lien mais ne te force pas. Rien de pire. Personne ne t'en voudra. En tout cas pas moi. Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Je connais le problème étant passée par là il n'y a pas si longtemps. Par chance, un déclic et ça repart ... Je ne peux que te souhaiter ce déclic et te dire, je l'espère, à bientôt =)

    RépondreSupprimer
  3. Ce sont des choses qui arrivent ne t'en fais pas, il suffit seulement de ne plus toucher à ton blog (mais pas de le fermer). Un jour arrivera où l'inspiration reprendra le dessus. Que croit-tu qu'il m'arrive en ce moment? Eh oui, la même chose que toi. Allez, on s'en reparlera un de ces jours. À la prochaine!

    RépondreSupprimer
  4. Faut écrire quand on en a envie, faut surtout pas que ça devienne une contrainte!

    RépondreSupprimer
  5. Va falloir que tu te mettes à raconter des trucs un peu plus persos ^^

    ou alors à nous montrer les photos que tu fais avec ton superbe appareil ^^

    RépondreSupprimer
  6. Si tu ne publies plus quotidiennement, tu pourrais continuer tranquillement à faire ton blog, non?

    RépondreSupprimer
  7. je suis tout à fait d'accord avec ce que Maxine a marqué.
    j'espère que tu retrouveras cette inspiration qui te manque !

    RépondreSupprimer
  8. Douze billets d'avance ?!! Je fais partie de celles qui écrivent quand elles ont envie uniquement. Et là, je n'ai pas envie... ou plutôt pas le courage... Puis je finirai par pondre un billet en dix minutes ! J'évite juste de regarder mes stats !!!

    RépondreSupprimer
  9. Trouve d'autres personnes pour écrire à plusieurs mains, ça te permettra de continuer le blog mais de chercher l'inspiration pour des articles sans te mettre de pression.

    RépondreSupprimer
  10. Et si tu écrivais un jour sur deux ?!! N'arrête pas !

    RépondreSupprimer
  11. Je suis comme Bégo.. j'écris quand j'ai le temps et l'envie. Ne te mets pas la pression..avoir une baisse de régime ne veut pas dire faire couler ton blog.

    RépondreSupprimer