Alors, ça gazouille ?

vendredi 15 avril 2011 Ingrid | Mémorables oublis 9 Comments


Je vais vous parler d'un sujet sérieux, voire même intime. Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas-là et même si je suis lue par des personnes que je côtoie dans la vraie vie, je prends mon courage pour en parler. Car bon, Mémorables Oublis est fait pour parler de moi principalement. Et c'est le cas aujourd'hui. C'est un peu honteux ce que j'ai à dire mais me sachant pas la seule, je me dis que certain(e)s qui me lisent se sentiront peut-être concerné(e)s par ce problème.

Car oui, il s'agit d'un problème. Pas sexuel, je vous arrête de suite. Mais comment mettre ça sur le tapis sans tourner autour de 50 000 pots ? Allez, je me lance : j'ai des gaz incontrôlables.

Voilà, c'est dit. Maintenant, j'explique (quand vous aurez terminé de rire et si vous êtes toujours devant votre écran).

Quand je dis que j'ai des gaz, ce n'est pas que je sois du genre à aimer péter à tout bout de champ pour amuser la galerie. Non, non. Et même si c'est un fait naturel, c'est une chose (comme roter) que je ne fais pas en public. Par respect pour les autres. Alors oui, je pète. Comme tout le monde. Sauf que moi, c'est suite à des douleurs gastriques. Depuis des années que je possède ce "mal". J'ai fait divers tests qui n'ont rien donné d'anormal. Mon corps se porte bien à ce niveau-là. J'ai même supprimé le laitage pensant que c'en était la cause mais que dalle. Alors, je n'ai pas cherché loin : le stress me rend ainsi. Je m'en suis rendue compte sur le tard. Lorsque je suis dans des périodes de grand stress, en fin de journée, je me retrouve avec des maux d'estomac qui se finissent par des pets (la plupart du temps, indolores). Et même si je le vis bien lorsque je suis seule, en couple, c'est une autre histoire.

Vous imaginez-vous devoir annoncer à votre moitié qu'au lit, je me mets parfois à me lâcher ? Attention, je ne fais pas des concours de pets nocturnes. Non non. Je pète sans m'en rendre compte, durant mon sommeil. Car c'est le seul moment où, en dormant, je ne suis pas stressée et mes muscles ainsi que tout mon corps se relâchent. Je vous assure que, préférant jouer la carte de la franchise plutôt que de la surprise, ce n'est pas facile de devoir en faire part à sa moitié (d'ailleurs, à cause de ces problèmes, j'évite toute occasion de dormir à plusieurs dans la même pièce (bon bah voilà, Pucca et Titia, vous connaissez enfin la vraie raison de mon refus de dormir dans la même chambre d'hôtel que vous)).

J'ai essayé quelques traitements légers, sans succès. Ainsi que des remèdes de grand-mère, boire des infusions, revoir mon alimentation etc... Mais rien a vraiment changé. En tout cas, pas assez pour y voir une amélioration.

Il y a un peu moins d'un mois, je suis rentrée dans une parapharmacie et j'ai demandé à la vendeuse qu'elle me conseille sur mes soucis. Elle m'a proposée "Carbogaz" et "Adoucid" de chez Herbesan (ici). Vu le prix (8€ la boîte de 30 gélules), ça avait intérêt à marcher. Et c'est le cas ! L'effet est quasi immédiat. Pas totalement résolu mais mes problèmes de pets sont presque terminés. Dans mon sommeil, je ne le sais pas (et même si Fred est au courant de l'histoire, je le vois mal me dire au réveil si j'ai pété ou non). Bref. Le fait est que les soirs, après le dîner, je n'ai plus ces maux d'estomac que je connaissais depuis toujours si je peux dire. Et je m'en rends compte de cette absence. Non pas que ça me manque mais c'est tellement plus agréable de finir la journée sans ces maux et ne plus avoir cette crainte de s'endormir et réveiller l'autre par ces bruits si familiers mais intimes à la fois...

Voilà, j'ai déballé ce que j'avais à dire. J'espère que certain(e)s se seront reconnu(e)s dans mon récit et si c'est le cas, vous savez quoi faire maintenant ^^

9 commentaires :

  1. Je ne suis pas concernée, mais sacré courage que de reconnaître ça! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Même pas ri! Ben, non c'est pas drôle surtout si tu as des douleurs...

    RépondreSupprimer
  3. Ah bah, je te trouve aussi super courage de raconter cette histoire. Et tant mieux que cela soit réglé ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Sinon y'a ça: http://cgi.ebay.fr/PILULE-PARFUME-PETS-SENTEUR-ROSE-VIOLETTE-/130420272290#ht_2715wt_1139
    J'avais vu ça à la télé, apparemment ça marche bien... ^^

    RépondreSupprimer
  5. quel coming out! j'avais une collègue dans ce cas, elle allait voir un 'stomato", comme elle disait... la pauvre elle le vivait mal!

    RépondreSupprimer
  6. Je me suis retrouvé avec des coliques spasmodiques à cause de crises de stress et d'angoisse : douleurs, ventre gonflé et les même soucis gênants que toi. J'ai même développé une hyper sensibilité à certains aliments. Il faut juste apprendre à se détendre, à relativiser et l'osthéopathie marche pas mal aussi.

    RépondreSupprimer
  7. Chacun à des soucis quand il est stressé, personnellement, je ne suis pas concernée par ce genre de soucis, et je te trouve bien courageuse d'en parler, après tout, ça ne doit pas être drôle du tout, j'espère que ça ira encore mieux par la suite. :)

    RépondreSupprimer
  8. Celles qui sont concernées, Ont toutes un petit remède pour pallier le problème... l'osthéo, la chiro, le yoga pour déstresser et dénouer les zones concernées, les remèdes de grand-mère, les plantes, l'homéo...ect je suis 100% pour mais par dessus tout, il ne faut pas oublier que les "pets" viennent de la fermentation dans nos intestins... un ami médecin m'avait dit de limiter tout ce qui est à base de graines... moi qui ne mangeait que du pain au céréales entre autre... ça a été radicale ! A tenter aussi ?
    Tu as bien raison d'ouvrir le débat sur des sujets aussi perso, et de nous faire part de ce qui a fonctionner pour toi... Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors moi, c'est bien dû au stress car j'ai fais divers examens qui se sont révélés négatifs. Du coup, j'ai fait plus attention à mon humeur et je me suis rendue compte qu'en période de stress, ces petits désagréments revenaient. Cela fait un peu plus d'un an que je suis fidèle à Carbogaz et je me porte bien mieux.

      Supprimer