Il me manque

vendredi 27 mai 2011 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments


On le savait que ça ne durerait pas. Que c'était temporaire. On était donc préparés à cette fin. Mais même, ce fut difficile lorsque ce jour est arrivé. Après 5 semaines de vacances, Fred a repris le travail. En 3/8 qui plus est. Alors oui, il est content car la paie va augmenter. Mais ces nouveaux horaires nous empêchent de nous voir. Si on y arrive, c'est en coup de vent. Il faut attendre impatiemment le week-end pour vraiment profiter l'un de l'autre. Cinq semaines de vacances où l'on a été inséparables. On a profité. Nous sommes sortis, vu un peu de monde. Mais voilà que le boulot le rappelle. Et chacun doit vivre sa vie de son côté. Je me retrouve seule à la maison, avec mes anciennes habitudes. Je retombe dans la morosité de ma vie familiale. Et lui, au travail, à difficilement supporter ces horaires en 3/8. Mais merci, il adore son équipe, son boulot, l'ambiance. Ca n'empêche que, malgré qu'on nage en plein bonheur, on se manque. De se voir tous les jours, on ne s'en rend pas forcément compte. Sauf que là, d'être éloignés, on prend conscience qu'on s'aime. Toujours aussi fort qu'au premier jour. C'était il y a 6 mois. Jour pour jour. J'ai longtemps cru que ça ne durerait pas. Qu'on redescendrait vite de notre petit nuage. Mais non. Nous sommes toujours perchés là-haut. Avec nos coeurs qui font boum boum (comme dirait l'autre ^^). On ne va donc pas se plaindre. Le principal est là : les sentiments. Suffit juste de savoir vivre parfois avec l'absence et se dire que les retrouvailles ne peuvent être que meilleures. Putain, on habite à 1,500km l'un de l'autre. C'est ça qui est rageant : ne pas pouvoir se voir alors que nous sommes si près. Cette chance qui n'est pas donnée à beaucoup de monde. Mais combien vivent des moments aussi beaux que nous ? Combien s'aiment encore aussi fort après 6 mois ? Combien continuent à avoir des papillons dans le ventre ? A avoir le coeur s'accélérer lorsqu'on reçoit un SMS de l'autre ? Qu'on rougit devant son sourire ? Au son de sa voix ? Ouais, je sais. Je fais dans la guimauve pure. Le fait est qu'on se manque, qu'il me manque et je n'avais pas encore vécu ce mauvais côté de notre amour.

10 commentaires :

  1. hééééé... ce n'est pas un mauvais coté ! c'est ce qui rend vos retrouvailles plus intenses. C'est bon d'être ensemble mais à la longue ça créé des habitudes alors que de petites séparations entretiennent la passion !
    Cet automne, ça fera 20 que nous nous sommes rencontrés, et moi j'ai fini par y croire que ça pouvait durer comme ça l'amour ;)

    RépondreSupprimer
  2. Hé bien nous après bientôt 5 ans, c'est toujours comme ça.
    Et c'est tout le mal que je vous souhaite ! :D

    RépondreSupprimer
  3. Roo c'est trop mimi! VOUS êtes trop mimi!

    ....

    Moi aussi jveux de la guimauve bouhouhouuu

    RépondreSupprimer
  4. Il ne ta pas proposé de vivre chez lui? Ce serait peu être + simple... Enfin je sais pas, je dis ça comme ça, et tu dois peu être t'occuper de ton papa...
    Dans tous les cas, profitez bien les amoureux! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Félicitations pour vos 6 mois! Bon, la route est encore longue avant d'en arriver à 10, 15, 20 ans (et plus) d'amour, hein! ;o)

    Sinon, moi, je suis très guimauve aussi en ce moment ;o)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai envie de dire heureusement qu'au bout de 6 mois c'est toujours bien! Je pense que ce sont les 3 premières années les plus "guimauve", ensuite c'est peut être un peu différent, mais si l'amour est tjs la alors tu verras, ce sera tellement beau!!

    Sinon je suis d'accord avec Yannick, peut être devriez vous songer a vous installer ensemble, chez lui ou chez vous? Ça faciliterait les choses, et ça donnerait plus de sens a votre relation. Vous avez passé l'âge de vous voir comme de jeunes ado! Mais faut de lancer, je sais pas si ça te fait peur, ou si tu veux rester chez tes parents, ou les deux! Mais il faudra bien partir un jour donc pourquoi pas avec Fred, si vous vous aimez si fort?

    RépondreSupprimer
  7. Et sauter le pas de la cohabitation? Ca ne vous tente pas?

    RépondreSupprimer
  8. ELIABEL // Tu n'as pas tort !
    MADEMOISELLE COQUELICOT // Moi aussi, merci !
    PRISCI // A mon tour de jouer les midinettes :p
    YANNICK // Nous habitons chacun chez nos parents et il est au courant que durant les 3 prochaines années, je ne bougerai pas de chez moi.
    CARO // Les hormones :p
    STOUF // Je n'ai jamais connu de relations guimauve jusqu'à présent. Je profite car je sais que ça finira par se stagner. Quant à vivre ensemble, il économise pour une maison et même s'il prenait un apart', je ne me vois pas vivre lui imposer une paie pour deux.
    LALYDO // Il serait le seul à financer et je m'y refuse. Même s'il avait son propre toit, je resterai chez mes parents pour m'occuper de mon père

    RépondreSupprimer
  9. j'adore, je te souhaite bcp de bonheur, profites en !

    RépondreSupprimer
  10. Le manque à ses avantages. Sisi! Contente que tu sois toujours aussi accroc

    RépondreSupprimer