C'est une honte (suite et fin)

mardi 14 juin 2011 Ingrid | Mémorables oublis 7 Comments


Merci pour vos réactions à ce sujet, dans mon article de lundi dernier. D'ailleurs, j'ai répondu à vos commentaires. Alors pourquoi refaire un article ? Tout simplement pour vous raconter les mésaventures que traverse le chien de Fred depuis bientôt un mois.

Hercule est un chien de 9 ans avec une pêche incroyable. Lorsque vous le promenez, vous avez intérêt à mettre des chaussures à crampon et nul doute qu'il va muscler vos jambes et vos bras à vouloir tant le retenir. Bref, il a une santé d'enfer ! Jusqu'à mi-mai où son oeil gauche a commencé à se voiler. On a mis ça sur le compte d'une allergie au pollen. On ne s'est pas trop inquiétés vu qu'il continuait à manger, n'avait pas de fièvre et faisait toujours autant le fou. Mais une semaine plus tard, c'est l'autre oeil qui en a pris un coup.

Voulant tester et surtout donner la chance au nouveau venu, mon beau-père a décidé d'emmener Hercule chez ce fameux vétérinaire. Il n'a pas su trouver ce qu'il avait. Il lui a quand même fait une injection (!!!). La seconde a été donnée à beau-papa afin qu'il la fasse 10 jours plus tard, chez lui. Sauf que, aucune amélioration. Ca s'est même empiré. Le chien voyait flou. Son oeil gauche avait stagné mais le droit devenait plus blanc. Il est donc retourné chez le véto qui a pris des photos et lui a dit "Je les envois à des confrères et je vous rappelle dans la journée voire demain".

Dix jours. Dix jours se sont écoulés jusqu'à ce qu'il téléphone mardi dernier dans l'après-midi pour avoir le culot de dire "Je vous avais oublié. Le papier traînait sur mon bureau. Hercule souffre d'une maladie immunitaire très grave qui peut être soignée si c'est pris à temps".

Ok... Maladie très grave mais il se permet de nous oublier plus d'une semaine. Comme c'est étonnant, venant de sa part...

Le soir-même, je suis allée dormir chez Fred. Lorsque je suis arrivée, il me dit qu'Hercule s'est pris deux fois le mur avant de sortir me rejoindre. J'ai regardé ses yeux et ce n'était vraiment pas beau à voir. En clair, Hercule est ou devient aveugle. Ni une ni deux, j'ai pris l'initiative d'appeler notre ancien véto pour lui emmener Hercule en urgence mercredi matin. Je suis tombée sur son assistante qui m'a posée plein de questions sur l'état du chien. Mais expliquer un problème occulaire par téléphone, ce n'est vraiment pas simple. Elle a donc préféré qu'on vienne jeudi matin en premier rendez-vous de journée afin qu'il y ait deux avis. Faut dire aussi que notre véto est à quelques années de la retraite donc on aura bien plus confiance en lui qu'en l'autre merdeux qui sort tout juste de l'école, se voyant remplir son compte bancaire à coup de bistouri et ça s'arrête là.

L'assistante vétérinaire fut étonnée, au téléphone, que ce charlatan n'ait rien inscrit sur le carnet de santé d'Hercule. Du coup, impossible de savoir le nom de l'injection. Je lui ai même dit qu'il ne l'avait pas ausculté, pesé, écouté son coeur, son souffle. C'est tout de même la première chose à faire, surtout lors d'une première visite, non ?

Jeudi à 8h45, nous arrivons au cabinet. Le vétérinaire s'est rappelé d'Hercule. Il s'est agenouillé et en deux secondes, sans aucune hésitation, il nous annonce qu'il a un glaucome à un stade avancé. Son oeil droit est irrécupérable. Il faut tenter de sauver le gauche maintenant.

Pour faire simple : Si l'autre avait pris les choses à temps (comme rappeler le jour-même voire le lendemain, Hercule n'aurait pas eu de problèmes de vue). Sauf que le glaucome, chez le chien, est fulgurant. En deux jours, les yeux en ont pris un coup. Conclusion : Hercule est quasi aveugle à cause de l'incompétence et du manque de professionnalisme de cet homme.

Hercule se retrouve avec des soins à vie, dans l'espoir qu'il vivra bien son nouvel handicap. Fred le vit moyennement car c'est son chien et s'en veut un peu de ne pas l'avoir emmené directement chez notre ancien véto. Le glaucome aurait été traité et Hercule aurait gardé sa vue.

J'en ai profité pour expliquer le cas de Craquotte. Le vétérinaire a pincé des lèvres lorsque je lui ai dit qu'il lui avait mit un bandage. Une telle cicatrice doit respirer et être désinfectée durant une dizaine de jours. Je lui ai dit que l’opération s'est déroulée il y a 20 jours maintenant et que ce n'est toujours pas refermé. Il m'a répondue que ce n'était pas normal. Alors le lendemain, j'ai décidé de l'emmener. Et j'ai bien fait ! J'aurai pu continuer longtemps à la désinfecter 50 fois par jour, ça n'aurait absolument rien changé. Sa plaie était infectée  par le fil qui retenait le muscle. Il a fallu le retirer, nettoyer la plaie en profondeur et recommencer à zéro. De tout le week-end, ce fut soins, 3 fois par jour. Et miracle, la plaie s'est enfin refermée. Il était temps !

PS : Vendredi dernier, j'ai appris qu'un jeune, vivant près de chez moi, s'est fait arrêter pour trafic de drogue. Et durant la perquisition, ils ont découvert son chien (un berger allemand) dans un état tellement critique qu'il a dû être piqué. Une honte j'vous dis...

7 commentaires :

  1. Quelle horreur...
    Comment est-ce possible de laisser un monstre pareil pratiquer ce métier ? Personne ne le dénonce ? :-(

    RépondreSupprimer
  2. On ne peut pas le dénoncer? Il n'existe pas quelque chose comme l'ordre des médecins? Il ne faut pas le laisser continuer, il est censé les aider, pas l'inverse!

    RépondreSupprimer
  3. Ya forcement un moyen de signaler ce mec! Je sais pas si on peut pas même porter plainte si le chien perd la vue et qu'on peut prouver la responsabilité du vétérinaire... Renseigne toi!

    RépondreSupprimer
  4. Tu sais que sur pagesjaunes.fr, tu peux parfois donner un avis sur le professionel... A modérer dans le propos pour ne pas risquer de plainte pour diffamation mais tu peux affirmer par exemple être très mécontente de sa prestation (je sais, le mot est faible...)

    RépondreSupprimer
  5. TOUT LE MONDE // Si on écrivait, on nous répondrait (ou pas, comme ce fut mon cas il y a 3 ans pour un autre ancien véto) qu'il lui faut du temps pour s'installer, que nous sommes peu nombreux (2) à nous plaindre ou je ne sais quoi d'autre. On habite une très petite ville où tout se sait. Les gens sont libres de faire leur propre opinion (ce qu'on a fait et on le regrette). Au moins, on est fixés et les prochaines personnes également. Je ne souhaite plus entendre parler de cet homme. Craquotte est tirée d'affaire et Hercule a été pris en main (un peu tard mais c'est toujours mieux que de se retrouver 100% aveugle)

    RépondreSupprimer
  6. Y'a pas un truc qui permet de porter plainte, comme lorsqu'un médecin fait une erreur médicale ? Car c'est bien de ça qu'il s'agit.

    RépondreSupprimer
  7. Si mais comme je l'ai dit dans mon com', on a pas envie de le faire et ça ne servirait à rien...

    RépondreSupprimer