En perte de vitesse

lundi 24 octobre 2011 Ingrid | Mémorables oublis 2 Comments


En juin, lorsque j'ai repris sérieusement le tapis de course, j'avais perdu pas loin de 3kg en 5 semaines. Prise au dépourvue par un résultat que je n'attendais pas aussi positif. Puis, les vacances débarquèrent. Les barbecues se faisaient quotidiens, les steaks dans du pain avec 2 tranches de fromage sans oublier les chips et les sodas. Ce ne fut pas si catastrophique lorsque je suis montée sur la balance fin août. J'avais repris les 3 kilos perdus.

Début septembre, c'est plus que motivée que je suis remontée sur le tapis. J'ai bannis barbecues, chips et soda. J'ai réduis le fromage et le pain (un tout p'tit peu, je le reconnais). J'ai décidé de courir et non plus marcher. Mon cardio n'étant pas mauvais suite à mon passé de "randonneuse". Je voulais me prouver que je pouvais courir, moi qui étais du style à marcher lorsque le prof' d'EPS avait le dos tourné, à multiplier les mots des médecins ou à oublier mes affaires.

De 5 minutes la première semaine, je suis passée à 10. A la fin de la 3ème semaine, je savais courir 3x10 minutes. J'étais contente de moi. Épatée de ce que j'ai réussi à faire sans gros efforts. Début octobre, je me mettais à courir 30 minutes, sans pause.

Bref, 2 à 3 fois par semaine, je cours. Et depuis deux semaines, j'alterne avec le vélo en extérieur. Montée, descente, chemin forestier, route goudronnée etc... J'essaie d'en faire au moins une fois par semaine, pour une distance de 20km.

Mon alimentation ne me frustre pas depuis la rentrée. Je n'ai jamais vraiment eu de soucis avec la nourriture, en période de régime. Les barbecues et les chips ne me manquent pas. Mon seul vrai plaisir sans culpabilité, c'est les croissants du dimanche que mon homme m'apporte au lit (oui, je suis une chanceuse). Et je n'ai pas refusé une soirée raclette (je ne mange jamais les accompagnements) avec la bande de potes pour l'anniversaire de l'un d'eux.

Ce matin, je me suis pesée. Ca fait un mois que je ne l'avais pas fait. Et je suis tombée de haut. Je n'ai pas perdu un gramme. J'ai même pris 3kg. Quant aux centimètres des cuisses, des mollets et de la taille, j'en ai pris au moins un à chaque.

Dégoûtée. Mon moral était bon puisque j'étais plus que fière des efforts sportifs que je faisais, moi qui suis une quiche en footing et que je n'étais pas remontée sur un vélo depuis presque 15 ans. On me parle de muscle pris. Mais la graisse dans tout ça ? Encore combien de temps vais-je devoir gonfler, grossir pour qu'enfin je perde, m'affine ?

J'ai donc fait une prise de sang mais elle s'est révélée superbe. Mon médecin m'a même félicitée pour mon très bon cholestérol. Je suis à la limite de rien, ni même en excès.

J'essaie donc de me mettre en tête que mon corps réclame du temps pour s'habituer à ce changement. Mais encore combien de temps lui faudra-t-il avant de percuter que je ne lui veux aucun mal ? Car sincèrement, je lutte pour ne pas tout foutre en l'air. Deux mois d'efforts pour un résultat aussi négatif, il y a de quoi enfermer à double tours, le moral dans les chaussettes...

Car aujourd'hui, je me demande après quoi je cours...

2 commentaires :

  1. Je connais!! faire des efforts, courir, transpirer et... ils sont où les kilos perdus??? Peut être les muscles se font petit à petit ; et après les kilos fondent..
    En tout cas, pour ma part, le sport me fait du bien à la tête.
    Glacha

    RépondreSupprimer
  2. Vérifie aussi que tu ne fais pas de la rétention d'eau, ça a tendance à faire gonfler, ça n'est pas de la graisse mais ça parait tout comme.

    RépondreSupprimer