365 jours

lundi 28 novembre 2011 Ingrid | Mémorables oublis 2 Comments


Je ne trouve pas mes mots. Peut-être n'y en a-t-il pas pour définir ce qu'au bout d'un an, je cherche à raconter. Peut-être aussi est-ce du fait que j'ai peur de passer pour une ado de 15 ans qui dédie un poème à son premier béguin...

Cette année est passée vite. Très vite. J'ai l'impression que ça ne fait que 3 mois tellement je n'ai pas vu les semaines passées. On dit que le temps passe quand tout va bien, que le bonheur ne dure jamais. Pourtant, ce ne fut pas toujours rose. Et ces quelques moments de doutes, de pleurs, même si je sais qu'il y en aura encore d'autres, ceux que j'ai vécu ces 365 derniers jours, font partie du passé et donc, oubliés.

On ne peut pas dire que je sois heureuse dans ma vie de couple. Mais je mentirais si je disais que je serai mieux seule. Disons simplement que je ne suis pas heureuse avec moi-même ce qui, du coup, entraîne une certaine souffrance dans une vie à deux qui pourrait être tellement plus belle.

Elle l'est déjà. Je n'ai pas à m'en plaindre. Fred est une bouffée de bonheur quotidienne. Même si ça ne fait qu'un an, nous arrivons encore, sans le vouloir, à être fusionnels dans nos pensées, dans les paroles que l'on va sortir. C'est toujours un plaisir de se réveiller avec l'autre à ses côtés. Et même si on se voit tous les jours, on ne se lasse pas de notre présence.

Mais je n'arrive pas à être heureuse complètement. Avant de le rencontrer, on me saoulait avec mon célibat. C'est fou comme les gens peuvent vous faire chier avec ça. Comme si être seule était une maladie, une honte, une erreur.

Si je voulais rester seule, c'est parce que j'avais mes raisons. Je savais qu'en me mettant en couple, j'allais rencontrer des soucis, parfois difficiles à assumer. Le fait que je ne travaille pas en fait partie. Puis mes 2 années de régime se sont envolées en reprenant pas loin de 15 kilos. Sans oublier les mauvaises langues, ceux qui vous jugent sur vos sorties, votre apparence, vos choix etc...

Mais j'ai dépassé tout ça (sauf les kilos). Cette première année, ça fait bien longtemps que j'en avais pas vécu comme telle. Je ne suis peut-être pas heureuse avec moi-même mais je le suis avec lui. Je me sens en sécurité, en confiance. Deux sentiments que je ne connaissais pas jusqu'à aujourd'hui. Et ça fait du bien. Beaucoup de bien.

2 commentaires :

  1. chère Ingrid, je voulais t'envoyer un message privé mais ça n'a pas l'air réellement possible sur blogspot.Je suis ton blog depuis pas mal de temps et viens moi-même d'atterir dans la blogosphère et j'ai quelques petits trucs à te demander, comment fait tu pour insérer "Blogroll", "Flirck" et "à propos" sur ta barre de blog, j'ai cherché partout mais n'y arrive pas, si tu pouvais me donner l'astuce ce serait hyper chouette :) Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  2. Aha moi aussi jai 15kg en étant avec mon copain ^^

    RépondreSupprimer