Une vie tracée par la société

vendredi 25 novembre 2011 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments


Lorsque je dis que je ne veux pas d'enfant, on me répond "Ca viendra, tu changeras peut-être d'avis dans quelques années". Mais je n'ai jamais entendu répondre ce genre de phrase à quelqu'un qui exprimait son désir d'être mère/père.

Etant actuellement sans emploi, on me propose de me trouver un boulot. Mais lorsque c'était le cas, jamais on m'a dit de quitter mon travail.

Lorsque j'étais célibataire, on me cassait les pieds pour que je fasse des rencontres. Cela fait un an que je suis en couple et je n'ai toujours pas entendu quelqu'un me suggérer de redevenir célibataire.

Quand une fille est mince, on ne lui propose jamais de grossir. Mais lorsque c'est le contraire, comme moi, on te conseille en régime et sport alors que t'as rien demandé.

Quand je répond que je ne veux pas me marier, je dois me justifier. Mais quand une personne est pour le mariage, on ne lui demande pas pourquoi (parce que de nos jours, un mariage d'amour, ça se fait rare).

Tout ça pour dire qu'après réflexions, ça montre bien que la vie est toute tracée : naissance, école, boulot, couple, mariage, enfants, boulot. Et si on a le malheur de ne pas remplir ces fonctions, on nous fait comprendre, avec une certaine délicatesse, que la vie est destinée ainsi, que l'on doit rentrer dans ce moule.

Et si pour une fois, on pouvait casser ces habitudes ? Cette tradition qui veut qu'on fasse comme les générations précédentes ?

Si je ne veux pas d'enfants, tant mieux pour ces derniers qui ne sont pas nés. Si je ne travaille pas, pourquoi n'accepte-t-on pas mon choix ? Si durant 4 années, j'ai prôné le célibat, pourquoi m'a-t-on tant fait comprendre que ce n'était pas une solution ?

Je ne suis pas comme tout le monde. Ca ne me rend pas plus heureuse ni malheureuse. Je suis moi, tout simplement. Avec mes choix, mes fiertés et parfois mes regrets et mes erreurs. Et si je ne rentre pas dans le moule que la société nous a construit y a des dizaines d'années, je dis merde.

10 commentaires :

  1. Vivre la vie comme on veut et comme on le peu. Il y a beaucoup de clichés et de normes. Je comprends qu'on est pas envie d'enfants même si moi j'en veux, j'avoue par simple curiosité je poserai la question. Mais toutes ses normes qui tracent un chemin qui se veut prédéfini et que le moindre écart sur des sentiers inconnus ne sont vus que comme un égarement de l'autre... Faudrait briser tous ses clichés pour les prochaines générations. Vivre comme on le veut, avec ses choix.

    RépondreSupprimer
  2. En ce qui concerne le boulot, oui pourquoi pas ne pas travailler, mais on fait comment? Vivre avec les avantages sociaux? RSA et tout le tintouin? Perso je ne pourrais pas... Et je dois avouer que je peste contre ceux qui s'en gavent allègrement sans jamais bouger leur cul.

    RépondreSupprimer
  3. Maintenant les choses changent, les gens ne te regardent plus de la même manière parce que tu es comme ça et pas autrement.

    Je ne voulais pas d'enfants, pas me marier... Ma grand-mère (qui est d'une génération précédente du coup) me disait que je changerai d'avis, et c'est vrai. Les gens qui sont plutôt "ancienne génération" répondent des phrases types. Je ne suis pas sure que ça soit dirigé contre la personne qui les dit.

    RépondreSupprimer
  4. UNSPOKEN // Très joli commentaire

    YANNICK // Sauf que moi, je ne profite pas du système, ce qui est pire financièrement.

    XELOU // Détrompe-toi, il n'y a pas que l'ancienne génération qui pense ainsi -___-"

    RépondreSupprimer
  5. Je n'insinuais pas que tu profitais du système étant donné que je ne connais pas ta situation... ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Je trouve ton article bien fait, mais détrompe toi, je suis mince, beaucoup de mes amies le sont, et on m'a souvent suggéré de prendre quelques kilos. L'une de mes amies, lorsque l'on était au lycée, s'est même fait convoquée dans les bureaux pour qu'elle admette qu'elle était anorexique. Ils l'ont harcelé, elle est finalement sortit de là en pleurs!

    RépondreSupprimer
  7. Je te rassure, on dit aussi aux filles trop minces qu'il faut qu'elle grossisse... Les gens...

    RépondreSupprimer
  8. ISABELLE & LAVIEREVEEDUNEFEE // Je me suis mal exprimée. Je voulais dire qu'à une femme mince, on ne lui demande pas de devenir grosse (je parle en quinzaine de kilos en trop et non 2/3)

    RépondreSupprimer
  9. On devrait laisser les gens faire ce qu'ils veulent tant qu'ils ne causent de tort à personne. Tu réponds quoi quand on se pose ce genre de questions ? (moi j'enverrais bouler tout le monde à ta place...) C'est tellement désagréable ce type de remarque !

    RépondreSupprimer
  10. la vie est plaine de surprises , tu es en rébellion , ton etre changeras ! les clichés: si tu veux, mais ont dois ce faire as des situations pour ce rendre heureux parce que, ont en as besoins es tu verras !!!

    RépondreSupprimer