T'es pas assez vieux, ça te concerne pas

lundi 21 mai 2012 Ingrid | Mémorables oublis 8 Comments


Un après-midi, j'étais chez Belle-Maman et on papotait jusqu'à ce qu'on écoute un sujet à la radio qui traitait Alzheimer. Et une fois de plus, ça m'a bien fait sourire. Car à son habitude, les médias et le gouvernement en parlent, je ne dis pas le contraire, mais avec des personnes qui ont dépassé les 60 voire 70 ans. Les 2 personnes interrogées sur cette radio, avaient 78 et 81 ans.

Je ne dis pas que mon père est un cas unique avec la révélation de sa maladie à 52 ans. Mais on sait qu'Alzheimer attaque des personnes de plus en plus jeunes. Pourquoi donc n'en parle-t-on pas ?!

Heureusement que mon père n'est pas encore en état d'être placé. Il est encore en âge de faire des balades, du vélo, du sport ! Et non pas jouer aux échecs face à un homme de l'âge de son père, à boire le thé à 16h avec des femmes de l'âge de sa mère, à regarder Derrick et Des chiffres et des lettres.

J'ai vu, il n'y a pas longtemps sur un blog, la nouvelle campagne publicitaire sur la maladie. Très jolie, elle reflète bien la maladie. Mais une fois n'est pas coutume : des vieux étaient représentés.

Quand va-t-on parler des plus jeunes ? C'est bien beau d'ouvrir des centres mais faudrait qu'ils soient adaptés à des personnes autre que le 3ème âge. OK, mon père fait partie des minorités mais je ne vois pas pourquoi ce petit bout de la population devrait être oublié dans les projets, les constructions, les paroles, les médias etc...

Bon après, je me doute bien qu'il est difficile de faire des structures adaptées à tous les âges mais je souhaiterais au moins qu'on en parle. A chaque fois qu'il y a un reportage, une émission, ce sont sur des personnes de 70/80 ans. J'aimerais donc pour une fois qu'on ne se voile pas la face, qu'on en parle mais surtout qu'on le montre. Ce sont des non-dits que l'on a découvert lors de certains RDV médicaux de mon père. Les médecins savent qu'Alzheimer attaque de plus en plus jeune mais sont toujours choqués de découvrir que oui, ça existe vraiment. Ce n'est pas une rumeur...

8 commentaires :

  1. Comme tu dis vrai, et si seulement... Mon père lui est dans la tranche d'âge des statistiques... 79 ans et déjà près de 4 ans avec la maladie et encore... au début on lui parlait de consulter "gérontologue" ou un "neurologue" à croire que de poser le diagnostic est tabou ! Bref... Je te comprends, et même pour les plus vieux, les structures adaptées sont peu nombreuses quant à l'accompagnement des "aidants" je n'ose même pas aborder le sujet ! Tu as bien raison d'en parler, la plupart des gens se voile la face.

    RépondreSupprimer
  2. Chez nous ça a été le contraire, quand vers ses 80 ans ma grand mère a eu troubles de mémoires, impossibilité de penser à s'occuper d'elle, le médecin a dit "Alzheimer" tout en spécifiant bien à ma mère que cette maladie représente une population plus jeune, et qu'à l'âge de ma grand mère on dit Alzheimer pour parler de "sénilité".

    RépondreSupprimer
  3. Hélas, de nombreuses minorités de malades souffrent de cette invisibilité générale des médias: mon frère est hasperger léger et je ne cesse d'être surprise par cette société qui condamne et exile les personnes souffrant d'un handicap au lieu d'adapter des services, et de leur donner une chance d'évoluer.
    Bon courage !

    RépondreSupprimer
  4. C'est, hélas, tellement vrai. Et quand la personne est inapte à rester chez elle et qu'elle se retrouve en ...ehpad! alors qu'il s'agit bien d'Etablissement Hospitalier pour Personnes AGEES Dependantes... Bah, généralement, la personne s'isole encore plus, et pour le pire pour la maladie...
    Donc je te rejoins à fond sur cette question!

    Merci pour ce coup de gueule, et à bientôt

    RépondreSupprimer
  5. Je me suis aussi pas mal documentée sur Alzeimer, avec la campagne photo de Tom Hussey et il existe une association de malades jeunes Ama Diem, dont la fondatrice est Blandine Prevost diagnostiquée à 35 ans, elle est formidable. Peut-être peux-tu prendre contact avec eux. Il y a aussi Carpe Diem au Canada. Voilà, voilà, très bel article.

    RépondreSupprimer
  6. Excuse moi j'ai oublié de préciser que le but d'Ama Diem était justement de créer une structure d'hébergement pour malade jeune. Si tu es intéressée j'ai leur coordonnées.
    Bises et courage pour ton père.

    RépondreSupprimer
  7. Et je crois qu'en fait, chaque maladie a sa stigmatisation. Genre, l'anorexie, on dit plus que les jeunes nanas, Alzheimer plus les personnes agées, le cancer du sein plus les femmes de 40 ans, etc... C'est triste, quand même ! Ils protègent une majorité, les autres moins. Tu as évoqué un point intéressant, par ton article, en tout cas. ;)

    RépondreSupprimer
  8. je te comprend totalement, en plus la maladie touche encore plus jeune que ton papa! yen a qui ont à peine 30 ans qui sont touchés :/
    J'espere que ton article sera lu par les assos... car les autres maladies ils commencent d'arreter de stigmatiser!

    RépondreSupprimer