Je suis anonyme et je vous écris

mercredi 13 juin 2012 Ingrid | Mémorables oublis 6 Comments


Cette idée m'est venue à l'esprit hier soir. Et j'ai décidé de vous en parler afin de connaitre votre avis sur le sujet.

J'aimerais vous parler d'un sujet qui me tient à coeur mais je ne peux pas. Ce n'est pas le besoin qui manque car d'en parler et recevoir des témoignages me ferait beaucoup de bien. Mais je ne peux pas car mon blog n'est pas anonyme. Ma famille me lit et ça ne la regarde pas (rien ne la regarde d'ailleurs mais c'est plus fort qu'elle).

Bref.

Je me suis dit qu'il m'était bien dommage de ne pas pouvoir écrire ce que j'avais sur le coeur. Que pour une fois que je blogue, j'aurai été heureuse d'être sous anonymat pour me confier.

Et c'est là que je me suis dit qu'il y en avait peut-être quelques unes parmi vous qui étaient dans le même cas que moi. Alors, à défaut de pouvoir le faire, je vous offre l'occasion de déballer ce que vous avez sur le coeur, sur mon blog. Tout en restant anonyme. Cela vous ferait peut-être le plus grand bien d'autant plus qu'il y a aura des réactions, des témoignages et du soutien suite à votre histoire.

Pour ce faire, je vous propose de m'envoyer anonymement vos histoires par e-mail (icône à droite). Elles seront publiées chaque mercredi. Ainsi, si vous êtes prisonnière du manque d'anonymat sur votre blog, je fais de Mémorables Oublis, votre lieu de confession.

Tous les thèmes sont acceptés, bien entendu. Libre à vous de parler de ce dont vous avez envie. Bon, pas de la pluie ni du beau temps. Ce n'est pas vraiment le but hein...

J'attends vos histoires. Votre histoire.

6 commentaires :

  1. exactement dans ce cas là, et nombre de textes que j'ai pas publié pour ça ... j'suis partante mais faut que j'écrive. ta proposition j'peux te la retourner aussi ;)

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil, merci. Mais je pense que je mélangerai mon histoire avec celles des autres (si j'en reçois) comme ça, ni vu ni connu

      Supprimer
  2. Ma famille aussi lise mes articles, c'est vrai que c'est un réel frein pour déballer ce qu'on a réellement sur le coeur. Tu connais mon histoire, mais je ne manquerais pas de penser à toi quand j'en aurais gros sur la patate ! Bisous

    RépondreSupprimer
  3. En voilà une bonne idée !
    J'ai justement arrêté mon blog pour cette raison, ne pas oser écrire des choses plus personnelles...
    Dis-donc c'est sélect pour pouvoir te laisser un commentaire, j'ai créé un compte google du coup, ça me manquait de ne plus pouvoir commenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut la revenante ! J'ai dpu désactiver les commentaires anonaymes donc obligé de passer par une inscription. Et si l'envie d'écrire est forte, tu as mon mail ;)

      Supprimer