[89] Brèves de vacances

jeudi 5 juillet 2012 Ingrid | Mémorables oublis 5 Comments


Dimanche soir, footing. Un plaisir de courir sous 22°. Ca change des 30° des jours précédents. J'ai vraiment bien couru, je me suis moins arrêtée et je rentrais avec le sourire. Sauf, que quelques minutes après, avant de prendre ma douche, je ressens une douleur sur le côté externe de mon genou gauche. J'étais rouge et enflée. Je n'avais aucun souvenir de m'être fait piquer voire même cogner, à cet endroit. J'ai commencé à me dire que c'était suite au footing (il faut dire que pour revenir à la maison, j'emprunte une descente sur goudron). Le soir, la douleur se faisait sentir. Limite j'allais pleurer me disant que je devais stopper le footing, que mes efforts seraient perdus, que je resterai toujours grosse etc... Sauf que lundi matin, j'avais désenflée, j'étais moins rouge et la douleur avait pratiquement disparu. Du coup, je ne sais pas vraiment ce que j'ai eu puisque mardi, en retournant courir, ça ne s'est pas réitéré. Me voilà donc soulagée de savoir que je peux continuer mes séances.


Mercredi matin, je me suis pesée. Avec 3 barbecues, une pizza et une glace au daim le week-end dernier, je suis montée sur la balance sur la pointe des pieds commençant à m'engueuler et me détester. Et oh surprise ! J'avais perdu 1.400kg ! Je pars maintenant dans l'optique d'aller courir aussitôt que j'ingurgite quelque chose de calorique. Donc comme les week-ends sont remplis de barbecues, le dimanche en fin d'aprem, je file courir. Si je mange quelque chose de lourd dans la semaine, le soir-même, je file courir. Je ne sais pas si c'est une bonne technique mais il faut croire que ça fonctionne. Et puis, je me suis rendue compte que je n'avais pas faim lorsque je rentrais de mes séances. Je n'ai aucune envie de manger. Les 600ml que contient ma gourde me remplissent l'estomac. Du coup, il m'est facile de perdre. Attention, je ne dis pas que je ne mange rien le soir après mon footing. Mais ce dernier ne m'ouvre pas plus l'appétit qu'en temps normal. Tout bénéf' donc...


Quant aux centimètres, je me mesurerai la semaine prochaine afin de faire un compte-rendu pour clôturer les 2 premiers mois de mon footing/régime. Je pense avoir un chouilla perdu au niveau de la taille et des fesses. Je ne veux pas trop m'avancer histoire de ne pas être déçue lors des résultats. En tout cas, maintenant que la perte est lancée, je suis moins pressée/focalisée sur la balance. J'ai franchi ce putain de cap de démotivation que l'on connait tous au moment où on se lance dans un régime. Ce qui ne m'empêche pas chaque jour de regarder des photos "before and after" afin de garder ma motivation et de rêver à un beau corps pour l'année prochaine. Je vois large : 15kg à perdre pour l'été prochain. Je reste toujours réaliste quant au fait que je ne serai jamais mince mais quand je vois certaines filles qui ont perdu après tant d'efforts, je me dis "Eh merde, pourquoi pas moi ?!".


Fred a lancé les démarches administratives pour acheter légalement le jardin de Papa (d'ailleurs, il faut que je fasse un article sur "Comment j'ai raté ma vocation de notaire" ou encore "Comment l'état te casse les roubignoles lorsque tu es propriétaire et que t'as pas le droit de vendre ton terrain comme tu veux à qui tu veux"). On a déjà fait les bornes pour la future construction de la cabane. 13m², y a de quoi faire quelque chose de beau et spacieux. J'aurai d'ailleurs carte blanche sur la déco. Déjà l'intérieur sera peint en blanc (plus lumineux et on repère vite les araignées). La construction sera en palettes que l'on habillera de vieilles portes/planches. J'ai hâte qu'on commence et qu'on déniche de chouettes choses dans les brocantes.


Mais ça ne va pas être simple car Fred a repris les 3/8. Cette semaine, il est du matin donc ça peut aller. Ca compromet tout de même un peu mes séances de footing. Faut que je me booste à y aller seule. Mais en forêt, loin des habitations, sans réseau... Je ne veux pas être parano mais il n'y a pas que dans les grandes villes qu'il se passe des choses moches.  Puis bon, c'est quand même bien plus motivant de le faire ensemble. Je vous prépare d'ailleurs un article sur l'application Nike+ pour la semaine prochaine.


Ah puis je me suis renseignée pour un VTT (car bien que le vélo de descente de Fred soit super confortable, il fait quand même 18kg et faut les traîner ceux-là). Fred en avait trouvé un bien chez Decathlon pour 200€ mais les commentaires des clients sont unanimement négatifs. Faut mettre 150€ de plus et là, c'est hors de question que Fred dépense autant (déjà qu'il a payé le kayak). Et même sur le coin qu'est bon, les offres ne sont pas alléchantes. Bref, c'est dommage car j'aurais bien alterné footing et vélo.

Demain, pique-nique au bord de la route pour le passage du Tour de France. Tchuss o/

5 commentaires :

  1. Ah merci ! Tu me donnes envie de rechausser mes baskets avec tes résultats :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais oui, il le faut, il le faut ! J'ai encore eu une belle surprise sur ma balance tout à l'heure ♥

      Supprimer
  2. Tu as de la chance que la course te coupe l’appétit ! Je mange comme un ogre depuis que j'ai repris le sport :(

    RépondreSupprimer
  3. Ca me donnerait presque envie de ressayer de me mettre au footing ^^ En tout cas c'est sur, dès que j'ai le feu vert des docs, je me remets au sport, reste à choisir le(s)quel(s) ;)

    RépondreSupprimer
  4. Ça te coupe l’appétit ? Mais comment tu fais ? Quand je vais faire du vélo je peux être sûre qu'au chemin du retour je vais avoir faim et commencer une hypoglycémie (du coup craquotte dans le sac obligatoire, je les ai oubliées une fois, ça m'a servi de leçon... j'étais franchement pas bien !) Courage pour les kilos, et dis toi que même si tu ne perds pas tous les kilos que tu veux à la date dite tu pourras encore les perdre après, au bout de trois ans j'en ai encore 7 (10 dans le meilleur des mondes) à perdre.
    Courir seule dans les bois je n'oserai pas. Quand je le fais avec le vélo et que je suis amenée à m'arrêter pour une raison x ou y je me dis "c'est pas le tout ma fille mais tu es au milieu de nulle part... tu pourrais hurler tant que tu veux, personne ne t'entendrais..". Et sans le côté "tomber sur un fou" un accident et vite arriver et sans réseau...

    Ça a l'air sympa cette idée de cabane !

    A plus !

    RépondreSupprimer