Ce n'est pas parce que je ne travaille pas...

lundi 30 juillet 2012 Ingrid | Mémorables oublis 1 Comments


- Que je n'ai pas le droit d'être fatiguée
- Que je n'ai pas le droit de faire une sieste
- Que je n'ai pas le droit d'être déprimée
- Que je n'ai pas le droit d'envie de vacances
- Que je n'ai pas le droit de me faire parfois des petits plaisirs
- Que je n'ai pas le droit de sortir et voir du monde
- Que je n'ai pas le droit de me plaindre
- Que je n'ai pas le droit d'être heureuse
- etc...

Des remarques que j'ai entendu par-ci par-là, qui me sont parfois destinées, avec subtilité. Toujours. Parce que je ne travaille pas, on cherche à me faire comprendre que je n'ai droit à rien. Je ne savais pas qu'il fallait bosser pour pouvoir se plaindre, être déprimée, fatiguée, prendre soin de soi et partir en vacances. A défaut de travailler et ramener de l'argent, il faut apparemment que je sois parfaite, sans faille... Désolée, travail ou pas, je reste humaine, avec mes défauts, mes faiblesses.

1 commentaire :

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi !! je me retrouve avec ses réflexions parfois.

    RépondreSupprimer