Vis ma vie de spectatrice du Tour de France

jeudi 12 juillet 2012 Ingrid | Mémorables oublis 2 Comments

Ou comment péter un câble alors que t'es censé passer un super moment.

Fred étant un passionné de vélo et moi, une ancienne grande fan du Tour de France, il était plus que logique que samedi dernier, nous profitions du passage du Tour par chez nous, pour aller le voir.

Fred et moi avions envisagé d'aller à La Bresse, près de Gérardmer, là où y avait les cols mais nous avons vite changé d'avis. Nous ne voulions finalement pas nous coltiner une heure de route, galérer pour trouver où se garer, se taper des kilomètres de marche et trouver une pauvre place à squatter durant 3/4h, pressés les uns contre les autres.

Nous nous sommes donc retrouvés à Roselieures. Petit village en pleine campagne (avec la maison de la Mirabelle, le seul lieu trouvé par Instagram, bah voyons). Avec de jolis paysages, de très légères côtes et une grande vue. Nous étions deux voitures, placées en haut d'une montée. Le pied. Les photos seraient faciles à prendre.

Mais, c'était sans compter les gens qui finissaient par se poster autour de nous. Bon, personnellement, je m'en fiche. Je ne suis pas exclusive. Mais je veux surtout parler d'une famille. Les parents et leurs 2 ados (je leur donne tout de même 18 et 22 ans). La famille Rapace. Ah ça, elle a été l'attraction durant de bonnes heures. Surtout lors du passage de la caravane (mais si, les 50 000 sponsors qui te lancent des cadeaux tout pourris dont tout le monde se fout SAUF la famille Rapace).

A se demander s'ils n'ont pas réfléchi à une stratégie la veille, tellement ils étaient organisés. La mère et la fille devant nous. Le père et le fils, derrière. Environ 10 mètres de distance. Derniers conseils et hop, let's go ! Fred et moi, et certains spectateurs, rigolaient. La mère engueulait son mari de ne pas être assez loin, montrait à sa fille comment bien coucouter du bras etc... Moi, je tentais tant bien que mal de prendre des photos, en restant bien dans l'herbe mais ces grognasses femmes se plantaient tout juste devant moi.

Personnellement, les cadeaux, je m'en fichais comme de l'an 40 mais alors la famille Rapace... J'aurai dû la filmer tellement son comportement était pathétique. Ils se ruaient sur les cadeaux. Limite ils auraient provoqué un combat de sang si un autre spectateur osait les défier. J'ai reçu une pochette au ventre et m'est donc tombée aux pieds. La fille, limite elle n'a pas fait un plongeon pour l'avoir. Franchement, qu'est-ce que j'en ai à foutre d'un sac en toile orange avec des pièces dessus ?

On était quelques uns à rigoler mais on a finit par s'énerver intérieurement quand on a remarqué que leur comportement devenait de plus en plus débile. Ils ont récolté plusieurs paquets de bonbons alors qu'une gosse de 8/10 ans n'avait rien eu, la tête boudeuse, limite en larmes, juste à côté d'eux. Pas un a eu l'idée de lui en filer un (Fred avait récolté 2 journaux, après en avoir feuilleté un, il les a donné à d'autres qui n'en avaient pas eu). Bah la famille Rapace, c'était tout mais surtout n'importe quoi, que pour elle.

A la fin de la caravane, ils se sont regroupés pour faire l'inventaire : 4 casquettes (moches mais fièrement portées), des porte-clés Skoda, deux sacs en toile, 6 journaux, quelques paquets de Dragibus et Crackers Belin, 2 échantillons de lessive, un paquet de Cochonou et je suis certaine d'en oublier). Le père a finalement dit "Bon, bah maintenant, on peut partir" et la fille de rétorqué "bah non, la route est barrée". Ca veut dire ce que ça veut dire n'est-ce pas ?

Et quand ce n'est pas la famille Rapace, c'est Monsieur Jétouvujessétou. Alors Monsieur Jétouvujessétou doit avoir une très grande famille car on a croisé le frère ou cousin lors du Rallye auto de l'année dernière. C'est le gars de la cinquantaine, gros appareil photo autour du cou (mais avec un pauvre objo Tamron dessus) qui ne cesse de parler. Ou plutôt, instruire ceux qui veulent bien l'écouter. Et v'la ti pas que je te parle de récepteur, d'hélicoptère, de comment fonctionne le passage du Tour de France etc. Et bien entendu, il parlait bien fort, la tête haute et fière. Sauf que personne ne l'écoutait, sauf lui-même. A chaque fois qu'un avion ou hélico passait, il nous sortait tout une attirail de conneries. Qu'est-ce qu'un pauvre avion de tourisme a avoir avec le Tour et les retransmissions télé alors que le peloton est à 50km de nous ? En fait, le mec n'y connaissait absolument rien. Tout comme lorsqu'une voiture jaune fluo passe (pour lui, elle était orange et était tout content de la surnommer DDE) et dit à l'assemblée que les coureurs arrivent. Pov' con, la caravane est passée y a même pas 10 minutes !

Quant à son appareil photo, je n'ai toujours pas trop compris à quoi il servait car il a pris 50 000 photos des voitures Skoda (elles se sont garées à côté de nous pour prendre l'apéro (ah le champagne coulait à flot dans les flûtes en plastique)). La famille Rapace s'est empressée de faire toutes les voitures. Au cas où. Et elle est revenue avec des babioles (rho trop d'la chance). Nous avons été photographiés par des asiatiques (Fred biche un peu car y en a un qui a pris sa voiture).

Bref.

Nous avons eu la chance de voir se poser dans le champ juste derrière nous, les hélico (c'était leur pause déjeuner). Bon, perso, j'ai déjà fait de l'hélico (même que j'ai adoré ça) et je me suis retrouvée toute seule sur le bord de la route (mais j'avais la paix).

Et l'échappée arriva enfin. J'avais envie de tabasser les grognasses. Mais Fred s'en est chargé pour moi quand elles l'ont poussé (oui oui) car la fille manquait de recul. Elles ont fermé leur tronche et sont allées plus loin. Je les imagine bien avec leur "On s'en fiche, on a eu des cadeaux, même qu'on leur a piqué un sac en toile".

Lors du passage du peloton, je revenais du champ (ça faisait de belles photos tous ces hélico posés) donc les photos ont été faites à l'arrache. En même temps, je m'en fiche un peu vu que je me suis désintéressée du Tour de France (j'étais fan de Virenque, même après son histoire de dopage) et aujourd'hui, je ne connais plus les coureurs et encore moins les leaders. Ce qui ne nous a pas empêché de passer une bonne journée. Et lorsqu'on voit la fin d'étape à la télé, on a vraiment bien fait de ne pas y aller. C'était blindé de monde et de connards qui s'obstinent à courir près des coureurs, de gens qui gueulent, se piétinent dessus, squattent la route etc...

Une bonne journée. Enfin journée, attente de 3h pour 20 secondes de passage. Mais Fred et moi, on se rappellera de la famille Rapace et de Monsieur Jétouvujessétou. Ils nous ont quand même fait passer le temps. Je les ai même pris en photo juste pour le souvenir (sauf Monsieur Jétouvujessétou).

Tiens, en parlant de photos, en voici quelques unes (je t'ai piqué l'idée du Dymo Deedee, j'espère que tu m'en veux pas) :














2 commentaires :

  1. Ahahah mais les gens quoi ! Laisse tomber, ils sont tous comme ça maintenant !

    RépondreSupprimer
  2. LOL la famille rapace on dirait mon oncle et ma tante, ils doivent avoir chez eux 20 casquettes du TDF ! Pitoyables xD

    RépondreSupprimer