T'es nulle

mardi 21 août 2012 Ingrid | Mémorables oublis 7 Comments


Voilà ce que l'on me répond lorsque je dis que je suis incapable de me mettre en maillot de bain.

Pourtant, j'adore l'eau. Ca me manque même ! La dernière fois que je me suis retrouvée en maillot de bain, je devais avoir 14/15 ans. Et encore, j'avais un t-shirt par au-dessus. Depuis, je ne me suis plus jamais retrouvée dans l'eau.

Ca me fend le coeur à chaque fois que je passe à côté de la piscine ou au bord du lac et que je vois toutes ces personnes en maillot de bain. Mais voilà, je suis nulle. Nulle car je n'aime pas mon corps et je me prive de choses que j'adore. Nulle car il y a pire que moi. Nulle car ces personnes-là en ont absolument rien à foutre de leur gras apparent et encore moins des regards sur elles. Nulle car ça m'attriste pendant que d'autres profitent.

J'ai bien conscience que je ne suis pas une grosse grosse. Mais ce n'est pas une question de poids ou de taille de vêtements. C'est dans la tête. Je me sens grosse. En tout cas, c'est l'image que reflète mon miroir, contredite par mes proches. Non, tu n'es pas grosse. Quelques kilos au niveau du ventre mais y a pire Ingrid. Tu gâches ta vie pour vraiment très peu.

Oui, je le sais. Vous ne me l'apprenez pas. Mais je n'arrive pas à faire face. Je n'arrive surtout pas à vivre pour moi, à dire merde aux remarques et aux regards des autres. Je n'arrive pas à m'amuser sans penser aux autres. Car lorsqu'on ne s'aime pas, on devient parano. On pense que vous êtes le seul centre d'attentions sur une plage bondée. Vous pensez que tous les regards sont braqués sur vous et que les réflexions fusent. Que vous êtes la seule nana de toute la plage à ne pas être bien foutue etc...

C'est pathétique mais c'est ainsi. Et je sais qu'il y en a beaucoup qui sont dans mon cas. On aura beau nous rassurer, il est difficile de nous faire croire qu'on est comme tout le monde en fin de compte. Que ce qui gâche nos vies, c'est dans nos têtes.

Les gens viennent à la plage pour s'amuser et se détendre. Ils en ont rien à faire de la personne d'à côté qui est grosse, pleine de cellulite, le dos poilu, etc... Non, ils viennent pour passer un agréable moment, profiter du soleil et surtout, se rafraîchir comme ces derniers jours...

C'est tellement facile de l'écrire. Mais lorsque vous vous retrouvez sur la plage, vous oubliez tout et vos démons reviennent, plus fort que les compliments ou les réconforts.

Pensées pour celles qui sont dans le même cas que moi. Ainsi que celles qui ont maigri mais qui gardent l'image d'avant...

7 commentaires :

  1. Et ton homme dans tout ça il en pense quoi ? il n'est pas frustré de ne pas pouvoir aller se baigner avec toi/ à cause de toi ? Ca pourrait être l'occasion d'un effort... ;)

    RépondreSupprimer
  2. Tu es loin d'être nulle ! Ça arrive à tout le monde de bloquer par rapport à qqch. Perso je me mets très rarement en robe (lorsqu'il fait chaud et que je n'ai pas à sortir de chez moi généralement) parce que j'ai horreur de mes jambes pourtant comme toi, je ne suis pas grosse grosse. Si c'est qqch qui te tient à coeur, essaie progressivement de te surpasser. Te baigner seule, puis avec ton chéri, puis avec les copains et une fois que tu sera prête tente la plage même si ce n'est que 5min :). Le but étant d'arriver à prendre conscience que ce n'est pas si terrible que ça ! Et puis si quelqu'un se moque de toi préviens moi j'irai lui foutre une patate pour avoir oser rigoler ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'étais comme toi adolescente, et pis j'ai fait un travail sur moi meme je me suis rendue compte que j'avais des copains, et même parfois des plans Q qui n'étaient attiré que par mon physique (va comprendre), ca m'a decoincée et maintenant ma nudité n'est plus un probleme :)

    RépondreSupprimer
  4. Tout ca pour te dire bon courage, tu vas y arriver

    RépondreSupprimer
  5. Moi, c'est pareil et le pire a été en vacances il y a deux ans, où je me suis baignée en sarouel carrément... Mais cette année, victoire, j'ai réussi à sortir en combishort et en short de la maison (pas en région parisienne hein, faut pas déconner non plus ^^)

    RépondreSupprimer
  6. Je n'aime pas du tout mon corps, pourtant je n'ai aucun soucis pour me désapper à la plage, dans les vestiaires, avec mon mec... Je dirais donc qu'il faut faire comme si il n'y avait personne (facile à dire). Personne n'est parfait ;)

    RépondreSupprimer
  7. En te lisant, j'ai cru que c'était de moi dont tu parlais. Je suis la même, je garde ma robe sur la plage, je cours pour aller dans l'eau...Bref au début de l'été c'est l'angoisse. Ensuite ça change. Je viens de me faire le tour des plages de Marseille et si, il y a quelque chose que j'ai remarqué c'est que passé 18 ans toutes les femmes et vraiment toutes ont de la cellulite. C'est dingue! Je crois que j'ai du voir 2 filles parfaites (de plus de 16 ans). Vraiment. Les corps de top model ça n'existe pas à part dans les magazines...Observer m'a détendu !

    RépondreSupprimer