Game over

mardi 18 septembre 2012 Ingrid | Mémorables oublis 6 Comments


Lorsqu'on se met en couple, au début, on a tendance à mettre un peu les amis de côté et profiter de sa moitié. Pour Fred et moi, ce fut l'inverse. Il avait un peu de mal de se détacher d'eux. De mauvaises habitudes durant son célibat, ce que j'ai fini par comprendre et que lui, a finit par changer...

J'ai mis quelques mois avant de rencontrer sa bande. Quelques appréhensions. Faut dire qu'ils sont tous célibataires depuis de nombreuses années (choix ou paresse de chercher). Mais heureusement, les présentations tardives se sont très bien passées. Des gars super sympa, sans prise de tête, qui ont le sens de l'amitié, de la fête, qui m'ont de suite adorée mais surtout, acceptée. C'était chaque week-end, une hâte de les rejoindre à la pêche ou au barbecue pour passer d'agréables moments.

Malheureusement, j'ai tapé dans l'oeil de l'un d'eux. Je ne le savais pas. Je ne le voyais pas. Quand Fred m'en a fait part, je n'y ai pas cru. Je l'ai soupçonné d'être un peu jaloux de nos taquineries. Mais il s'est avéré que Fred avait raison. Faut dire qu'en 15 ans d'amitié, il ne peut que très bien le connaitre comparés à mes quelques mois... Depuis lors, j'ai tenté de calmer cet ami. Lui faire comprendre, avec tact, qu'il perdait son temps. Mais force est d'admettre que j'ai utilisé la mauvaise technique. Car depuis juin, nous ne le fréquentons plus, Fred et moi. Il est allé trop loin dans ses propos. J'étais devenue un morceau de viande bon à sauter. Oui, dit ainsi, c'est cru et vulgaire mais ça reflète bien l'ambiance qui commençait à régner dans le groupe.

Ce ne fut pas une mince affaire de couper les ponts avec ce très bon ami de longues dates pour Fred. M'enfin, pas si bon que ça en fin de compte. Et surtout, je me suis sentie coupable de casser une amitié, une fois de plus.

Des tensions se sont installées dans notre couple. Fred ayant le sang chaud, voulait lui casser la gueule. Mais moi, me sentant fautive, je voulais éviter un tel conflit. Du coup, Fred s'était mis en tête que je défendais son ami. Ce qui n'était pas le cas...

Depuis juin donc, nous ne fréquentons plus cet homme. Et ça a un peu cassé le groupe qui était si soudé jusqu'à présent. J'ai mis quelques jours pour me dire que je n'étais absolument pas responsable de tout ça. Je n'ai jamais aguiché cet homme et je lui ai encore moins donné d'espoirs. Mais voilà, hormis toutes les choses négatives que je peux penser et dire à mon sujet, preuve en est (Fred en premier) que je peux plaire.

Cet ancien ami n'a plus donné aucune nouvelle depuis qu'il a refusé par 3 fois à ce qu'on se voit tous les trois pour qu'on en parle. Oui, car j'étais encore bien bonne poire de le pardonner alors que depuis des semaines, je lui ai envoyé de nombreux mails et sms pour qu'il cesse tout ça.

Je fus contente de savoir que bien qu'ils n'ont pas à prendre de position, les autres ont compris notre démarche de mettre un terme à toute relation avec lui. Ils ont même félicité Fred d'être resté aussi stoïque alors que parfois, il y avait franchement de quoi lui rentrer dedans. Mais ils ne savent pas que moi, je voulais éviter la bagarre et donc, je saoulais Fred de laisser couler. Car entre nous, ce qu'il a pu me dire, ça ne m'a jamais atteint. Ce sont ses propos envers Fred qui est censé être son meilleur pote que je ne tolérais plus.

Et cet ancien ami, on l'a croisé en début de mois. La première fois depuis qu'on a coupé les ponts avec, mi-juin. M'enfin, depuis qu'il a refusé qu'on se voit pour régler le problème. Il s'est approché de moi et m'a dit bonjour avec le grand sourire. Comme si de rien était. Déconcertant ! Je lui ai répondu "Euh... non" en lui faisant comprenre d'un léger recul qu'il n'avait pas intérêt à me faire la bise. Quant à Fred, il l'a laissé lui serrer la main (j'vais pas m'plaindre, il aurait pu lui mettre son poing dans la figure).

Vexé comme un cul, il est parti au bout de 5 minutes. Il n'a pas apprécié d'être humilié de la sorte. Sa virilité en a pris un coup. Sachant que nous étions avec les autres qui ont donc assisté à la scène.

Je ne sais pas si je dois rire ou être choquée de son comportement. Lui que je trouvais juste, au final, est un bien beau connard. Qui n'a pas su se remettre en question, calmer ses ardeurs et respecter son ami mais également mon couple.

Et en parlant de couple, il va bien mieux depuis ce jour. Nous nous sommes retrouvés. Finies les tensions au sujet de cet homme. Bien que le groupe se soit fissuré (car certains avaient quelques soucis aussi avec lui), Fred et moi arrivons à voir du monde (ce qui était notre plus grande crainte). Et c'est bien plus agréable de savoir que je n'aurai pas des avances déplacées, que Fred n'aura pas le sang qui bouillonne et qu'on ne s'engueulera pas ensuite.

Et puis, on sort. Tous les deux. Choses qu'on ne faisait pas vraiment avant puisqu'on se contentait de rejoindre le groupe à la pêche ou au barbecue. En même temps, j'adorais ces moments et Fred et moi ne sommes pas ce genre de couple à être ensemble 24/24 et se couper du reste du monde. Et encore moins passer nos journées au lit.

En conclusion, un ami en moins. Le second en bientôt deux ans. Ma culpabilité s'est envolée à chaque fois. J'ai été rassurée par les autres que je n'étais aucunement fautive (sauf du fait que je n'étais pas assez méchante pour remettre l'autre en place).

Un parasite en moins qui, à ce jour, vit apparemment très bien sans nous. Ca tombe bien, c'est réciproque. A moins que ce soit une question de fierté ? Le fait est qu'il ne nous manque absolument pas (c'est moche ?). Et que prochainement, c'est raclette avec les autres et je sais d'avance qu'on va passer une très chouette soirée pendant que lui sera sûrement seul comme un con chez lui, dans sa chambre.

C'est l'jeu ma pov' Lucette

6 commentaires :

  1. Tu n'as pas à culpabiliser, tu es restée naturelle, tu ne lui as pas donné d'espoirs, etc.

    Cette histoire me fait penser un peu à ce qu'il aurait pu se passer quand j’étais avec mon ex. J'ai su après notre séparation qu'un de ses meilleurs potes, que l'on voyait tous les weekend, avait un penchant pour moi. Lui contrairement à cet homme dont tu parles, n'a rien fait savoir bien qu'il était plus souvent pres de moi que de son pote... Mon ex l'a su après mais a trouvé ça normal :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal dans le sens qu'il n'y avait rien...
      Cet ex-ami, il faisait tout pour que ça casse. Il faisait des allusions sans cesse et sur la fin, il insultait Fred (le rabaissait ou disait des conneries à son sujet) dans le but que je le quitte et que je me fasse consoler dans ses bras...

      Supprimer
  2. C'est triste qu'une relation amicale prenne fin mais il avait aussi dépassé les bornes. Tu as tentée de tout faire pour ne pas que ça dégénère ou que ça s'arrange mais au final c'est comme ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout fait, oui et non parce que j'ai mal évolué l'ampleur de son comportement envers moi et Fred. C'est la seule chose dont je peux me vouloir. Après oui, ça fait quelque chose de le rayer de nos vies mais on ne s'en porte pas plus mal aujourd'hui

      Supprimer
  3. Vraiment il a eu un comportement quand même déplacé envers ton amoureux et toi, tu n'as rien à te reprocher vraiment. Il faudrait toujours que nous les filles nous soyons les premières causes de problèmes, mais il faudrait que ses messieurs se remette en question par rapport à leurs actes quoi ...
    Tu as bien réagis lorsque tu l'as revu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai appris lundi qu'il avait dit à une connaissance commune que je lui avais mis mes 4 vérités. Or, il ne m'en a jamais donné l'occasion. Je me dis qu'il a peut-être compris la chose (ça ne l'excuse pas pour autant)

      Supprimer