Les emmerdeurs ne sont pas forcément ceux qu'on croit

mardi 20 novembre 2012 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments


(désolée mais je n'étais pas inspirée sur le titre)

En général, j'évite de parler de sujets épineux. Car tenir un blog, c'est avant tout un plaisir et même si je suis contre la censure dans les commentaires, je ne le cache pas, je préfère de gentils mots plutôt que de lancer des débats.

La photo de cet article du jour vous donne déjà une bonne idée du sujet : le mariage pour tous (et l'adoption).

Je ne vais pas aller par 4 chemins : je suis pour. Et pour plein de raisons.

Pour commencer, les gens font ce qu'ils veulent. Si tout le monde pouvait s'occuper de son propre cul avant celui des autres, la vie serait moins moche. Mais beaucoup trop, hélas, à défaut d'avoir une sexualité épanouie, se permette de juger celles des autres. Personnellement, deux pénis ou deux vagins dans un lit (voire plus ou autre), ça ne change absolument rien à ma vie (qu'elle soit sexuelle, privée, professionnelle, amoureuse, familiale etc. etc.).

Ensuite, si j'avais eu à devenir lesbienne, ma mère m'a toujours dit : "Je l'aurai accepté car avant tout, c'est le bonheur de mes enfants qui prime". De même qu'elle m'a déjà dit "L'âge ne fait pas tout. Tu peux très bien être heureuse avec un homme de 60 ans et être malheureuse avec un de ton âge".

Ma mère n'est pas chiante à ce niveau-là. Elle pense comme moi en fait : chacun sa vie. On a déjà assez de la nôtre.

Et je me souviens d'un père, lors d'une émission sur M6 la semaine dernière sur le changement de sexe, qui disait à sa fille (futur-homme) : J'ai été pompier et souvent, j'ai été amené sur des affaires ou des jeunes se sont foutus en l'air car leur famille n'acceptait pas leur homosexualité. Alors je préfère respecter ton choix et te voir heureuse plutôt que de te perdre définitivement". Putain mais si tout le monde pouvait en dire autant ! (Monsieur ♥)

Bref, revenons au mariage POUR TOUS.

Pour le très peu que j'ai retenu de mes années de catéchisme, je me souviens que Dieu nous demande d'être tolérant. Que tout le monde est égaux. Qu'il faut s'aimer entre nous et blablabla... Aujourd'hui, c'est un peu raté. Et j'en suis quelque peu dégoûtée.

Je suis contre le mariage. Enfin, non, je refuse de me marier. Alors oui, en lot de consolation pour les gays, y a le PACS. Une sorte de truc administratif qui enlève un peu de romantisme. Je demande qu'une seule chose depuis des années : que les gays et lesbiennes puissent se marier, et à l'église. Comme tout le monde. Mais en 2012, je trouve ça tellement dommage et surtout injuste, qu'il y ait autant de disparités.

Quant aux enfants, qui peut prouver qu'ils seront malheureux ou auront des soucis psychologiques par la suite en étant élever par deux papas ou deux mamans ? Où a-t-il été démontré qu'un enfant était mieux éduqué et heureux avec des parents hétéro ? N'y a-t-il pas, malheureusement, des faits divers où des enfants en très bas âge se font tabasser, parfois à mort, par l'un de ses parents, hétéro ? (la liste des exemples serait bien longue).

Le risque zéro n'existe pas. Pas plus chez les hétéro que chez les homos. Et des cons, y en a partout. Et de trop.

Deux mecs qui se marient à l'église et deux femmes qui élèvent un enfant, personnellement, ça ne changera rien à ma vie. Ils ne font pas plus de mal que d'autres. L'orientation sexuelle appartient à chacun mais ce n'est surtout pas elle qui va juger bon ou non d'aimer et d'éduquer.

Je me souviens d'un ex-ami/collègue gay. Il est mon meilleur souvenir parisien. J'ai jamais vu un mec aussi libre et heureux. Aucune prise de tête. Il profitait chaque jour que la vie lui offrait. Mais avant de devenir heureux, il a été rejeté par sa famille (il était une honte/erreur de la nature) et il a fait plusieurs tentatives de suicide. Alors il est venu à Paris, sans un rond. Et il s'est construit, sans faux semblants. Et à chaque fois qu'il y a une conversation sur l'homosexualité, je repense à lui. Fabrice. Il était mon modèle de la joie de vivre (que je peine parfois à appliquer, certes). La seule tâche à son tableau : ne pas pouvoir vivre comme tout le monde, officialiser son amour comme tout le monde (lui qui est croyant qui plus est) et connaitre la paternité. Je ne sais pas ce qu'il est devenu ces 10 dernières années mais je pense à lui. Il doit être dégoûté par tout ça, pour ne pas dire écoeuré. Mais j'espère qu'il est heureux. Qu'il est pacsé, faute de mieux, et qu'il est un super papa. Un homme. Un humain. Un monsieur tout-le-monde, en somme...

Les mentalités ne sont pas prête d'évoluer. Et j'en suis bien triste. Pourtant, il suffit de tellement peu pour faire un meilleur monde.

PS : Mon article fait tâche à côté de celui-ci et celui-là.

10 commentaires :

  1. Je ne veux pas ouvrir un quelconque débat parce que tu as tes idées et points de vue ( que je respecte complètement ) et moi j'ai les miennes. Et je crois bien que ni l'une ni l'autre n'arriveront à " convaincre " l'autre. Bien que le but ne soit pas là non plus. ( Oulà ça fait beaucoup de mots :p )

    Juste pour dire une chose : en effet chacun fait ce qu'il veut et choisit qui il veut. J'ai un ami gay qui vit avec son compagnon et je les adore :)
    Par contre, il y a une chose sur laquelle je ne suis pas d'accord ... Le mariage à l'église. Je ne dirais rien sur le mariage en général ( parce qu'encore une fois, ouvrir un débat etc... n'est pas mon objectif ). Mais, je suis croyante ( protestante évangélique ), je vais régulièrement à l'église etc ... Je vis quotidienne ma foi. Et s'il y a une chose qui est claire dans l'église c'est que le mariage est pour une homme et une femme. Dieu béni le mariage de deux être hétérosexuels.
    Que la loi change et autorise le mariage civil pour deux être humains de même sexe, très bien c'est leur choix, leur décision etc ... Mais, on ne peut prendre la Parole de Dieu et l'adapter, la changer pour qu'elle corresponde à ce que l'on désire, à ce que l'on veut. Ce serait trop facile.
    Le mariage religieux a pour but d'apporter la bénédiction spirituelle au couple, hors Dieu ne peut bénir ce qu'il n'approuve pas donc un mariage religieux n'aurait aucun sens et aucune place pour deux personnes homosexuelles.

    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je respecte tout à fait ta croyance et tes avis sur ce sujet. Moi, qui suis inculte dans ce domaine de la religion, ce qui me choque, c'est cette intolérance qu'il y a autour de ce débat alors que dès le catéchisme, on nous parle d'égalité, d'aimer son prochain, de tolérance etc... Ceux qui passent à l'église ne sont-ils pas censés promettre fidélité devant Dieu ? Et pour la vie ? Pourquoi ceux qui défilent aujourd'hui contre le mariage pour tous, ne défilent-ils pas, dans ce cas-là, contre le divorce ? Car c'est mentir à Dieu, ne pas respecter son engagement fait devant lui. C'est aussi manquer de respect face à la religion, aux croyances etc...

      J'y vois un peu d'hypocrisie dans ces manifestations...

      Supprimer
    2. Le mariage est pour un homme et une femme et que dieu n'autorise que les mariages hétéro n'ai qu'une fausse excuse. A l'origine l'institution du mariage lui même a été rejeter par l'Eglise car il s'agissait d'une pratique païenne. Les hommes on tendance à changer les lois de dieu comme cela leur convient le mieux au fil de l'histoire. Bien que je me suis éloigné un peu du sujet, je suis entièrement d'accord avec ton article. Je préfère savoir un enfant heureux et choyer avec des parents homosexuel que battue et maltraiter par des parents hétérosexuel.

      Supprimer
    3. @Claire F. Je pense surtout que tout ça ( niveau religion ) est dirigé par des hommes, or si on s'appuie que sur ce que dit Dieu et donc la Bible : le mariage religieux ou spirituel est pour deux être de même sexe.
      @Ingrid. Bien que je sois contre le mariage religieux ( je ne donnerais pas mon avis pour le reste - non pas que j'ai peur des représailles haha ! juste que je ne pense qu'ouvrir un débat servirait à grand chose ;) ) pour les homosexuels, je reste tolérante et je suis complètement d'accord avec toi sur le fait qu'on doit aimer son prochain peut importe son origine, son orientation sexuelle etc... Rejeter les gens sur ce simple fait n'est pas correct. Aimer et respecter ne veut pas dire tout accepter cependant ;) Et encore une fois je suis bien d'accord avec toi, aujourd'hui trop de gens " religieux " sont hypocrites et font des compromis. Malheureusement ... Je ne m'estime pas meilleure mais j'ai du moins le courage de me remettre constamment en question et de faire en sorte que ma vie soit en cohérence avec mes croyances et mes valeurs. :)

      Supprimer
  2. Moi aussi, je suis pour. Moins pour le mariage entre homosexuels à l'Eglise malgré que je ne suis absolument pas croyante (la question de la religion est un sujet qui ne m'intéresse pas du tout, mais alors vraiment pas du tout).

    Quand je vois tous ces supers-cathos défiler dans la rue pour protester contre le mariage pour tous, ça me fait juste super pitié. Ceux-là même qui ne bougeraient pas leur cul pour aller défiler contre des sujets...bcp plus grave en temps de crise. Bref. No comment quoi.

    RépondreSupprimer
  3. Le souci autour de ce mariage pour tous c'est qu'on autorise l'amalgame entre mariage civil et mariage religieux (dont il n'est pas du tout question). Du coup, les hommes d'Eglise viennent faire leur propagande alors qu'on leur demande rien en fait.
    Bref, en tout cas, la majorité des enfants homo ont pour l'instant été élevés par des parents hétéros, alors qu'on nous casse pas les noisettes avec les préjugés.
    (PS : j'ai vu le reportage et le papa, très touchant qui ne savais pas comment prendre la nouvelle mais qui a réagit comme il le fallait)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je peux préciser quelques chose... Il y a juste une chose : dans la loi étudiée, il serait également question du mariage religieux et si une église vient à refuser deux personnes de même sexe, elle pourrait avoir des poursuites judiciaires. Or je trouve ça vraiment abusé. D'une certaine façon, on force les gens et je trouve pas ça normal. L'église et la le pouvoir politique sont deux choses complètement indépendante donc que le mariage civil soit autorisé c'est une chose mais qu'on force en quelques sortes les églises pour le mariage religieux, ce n'est pas correct.

      Supprimer
    2. Je suis entièrement d'accord sur ce point ;)

      Supprimer
  4. Je suis tout à fait d'accord avec toi au sujet du mariage, en revanche pour ce qui est de l'adoption je suis partagée (et plus du coté contre) : certes deux gays peuvent elever mieux un gamin qu'un couple hetero parfois, mais tu l'as dit la mentalité des gens aujourd'hui est telle que je pense que le gamin se fera moquer par les enfants et les parents et c'est ca qui me chagrine! je ne suis en aucun cas sur l'adoption en fait, j'en deviens "contre" à cause des gens (dingue!). J'espere que tu comprendra mon opinion, il est 10h du mat et j'ai encore la tete dans le paté :)

    PS. J'ignore si tu as lu la petition de personnes du clergé qui s'adressait a leurs collegues en citant l'evangile et en disant qu'eux etaient pour. du baume au coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton opinion est respectée ;)
      Quant aux moqueries, tu sais, je viens de parents hétéro et je n'ai pas été épargnée par les moqueries pour autant (physique, nom de famille). On sait que les enfants sont cruels à cet âge et avoir des parents homo ou hétéro n'y changeront rien...

      Supprimer