Dans le mirroir

mercredi 9 janvier 2013 Ingrid | Mémorables oublis 3 Comments

Vous savez tous que je me suis mise au sport au début de l'été. Que mon Noël se compose d'une nouvelle paire de baskets, d'un cardio-fréquencemètre et d'une tenue de running spécial hiver. Le footing se transforme de plus en plus en un mode de vie. Une habitude mélangée à un plaisir qui s'accroît au fil des séances et des performances, que j'accomplis 3/4 fois par semaine.

Bien entendu, je n'aurai pas eu de problème de poids, jamais je me serai lancée là-dedans. Mais la vie serait trop simple. Et question poids, ce n'est pas facile justement.

J'ai très souvent entendu qu'il ne faut pas se fier à la balance et à ses chiffres. Je le sais. Mais c'est plus fort que moi. Je reste nostalgique à ces 60/62kg que je côtoyais il y a une dizaine d'années. Alors oui, je pourrais les atteindre. J'aurai même pu déjà les atteindre si je m'étais sacrifiée sur un point nutritionnel. Mais je ne l'ai pas souhaité.

Me mettre au sport était déjà un exploit. Mais si en plus il fallait tenir un carnet de bord sur mon alimentation, c'était mort 5 jours après.

Alors oui, j'aurai pu perdre 15 kg en 4 mois. Mais adieu aux repas d'été (barbecues, glaces). Et bonjour à la mauvaise humeur et aux crises boulimiques. J'ai 30 ans, j'ai raté beaucoup trop d'années à cause de mon mal-être. Il faut que ça cesse.

Et pour ça, seul le temps paye. Même si j'ai beaucoup de mal à l'accepter.

Je n'ai perdu que 6 kg depuis mai. C'est très peu. Il faut l'admettre. Mais c'est grâce à ces malheureux petits 6kg que je n'ai pas craqué. J'dis pas que je ne me suis pas remise en question, que je n'ai pas voulu tout arrêter mais au moins, je n'ai pas craqué. Le plus important.

A côté de la balance, j'ai gagné en footing. Cardio, distance, plaisir. Depuis novembre, j'ai augmenté mes séances de 2 km. J'en suis fière. Mais le mètre ruban peine à copiner avec moi. Je vois que je maigris car ça se ressent légèrement dans les vêtements.

Mais dans le miroir...

Ah le miroir... Ce fameux miroir...

J'ai toujours l'image de la nana de 82kg de janvier 2012. La nana avec son gros ventre, ses seins qui tombent et ses cuisses siamoises. Pourtant, j'en ai entendu des exclamations "Ouah t'as maigri !" ou bien "Tu as perdu des joues".

Peut-être. Merci, c'est gentil.

Mais en attendant, je ne sais pas où se logeaient ces fichus 10kg. Ce n'est pas de la mauvaise volonté. Je cherche, je palpe mais je ne vois pas où ils se cachaient. J'ai simplement l'impression qu'ils sont toujours là.

Depuis quelques jours, je fais face à un dysfonctionnement physique/psychique. Je sais que j'ai maigris mais je ne le vois pas. Mes vêtements sont la preuve que j'ai un peu perdu mais mes yeux se focalisent sur ma graisse toujours présente.

Un nouveau combat s'ajoute donc à mon quotidien. Celui d'accepter la transformation, très lente mais réelle, de mon corps. Le fait de ne pas m'aimer, de n'avoir aucune confiance en moi et mon impatience n'aident pas.

Mais je tiens bon. Je me fixe cet été pour y apporter du changement. Ca va être encore très long et difficile. Car j'aimerais bien perdre encore 10 kilos. Mais j'aimerais surtout le voir, autre que sur la balance.

J'aimerais le voir, et pas seulement les autres, dans mon miroir...

3 commentaires :

  1. On a toutes une image fausse de soi. Si on te fait remarquer ton amaigrissement, c'est qu'il est flagrant (dans le cas contraire, les gens préfèrent se taire tu sais).

    Mais dès qu'il y a une perte de poids importante comme objectif, il est difficile de s'enthousiasmer pour quelques "petits kilos". C'est en surfant là dessus d'ailleurs que le célèbre Dr D. engrange des tonnes de fric en promettant une perte rapide ! Ah... l'impatience...

    Pour ma part, j'admire ton courage, ton obstination et tes efforts !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis entièrement d'accord avec Lydie D.!

    Mais je comprends également très bien ce que tu ressens, étant presqu'exactement dans le même cas que toi...

    C'est très dur de réussir à se voir telle que l'on est vraiment dans le miroir, mais tu finiras par y parvenir tu verras. ça peut te sembler difficile à croire aujourdh'ui mais ton courage et tes efforts paieront, j'en suis certaine!

    (C'est drôle parce que je termine justement un billet concernant ce gros problème de poids dans ma vie.. et je tombe sur le tien aujourdhui même!)

    RépondreSupprimer
  3. Je voulais justement écrire un article sur cette nostalgie du corps d'avant. Je ressens la même chose, mais je n'ai pas ton courage : j'ai abandonné le sport au bout de 3 mois. Donc bravo, ta perte de poids est peut-être plus lente que ce que tu espérais mais elle est très certainement plus pérenne !

    RépondreSupprimer