18 juin 2013

mardi 18 juin 2013 Ingrid | Mémorables oublis 10 Comments

Non pas que je cherche à le crier sur tous les toits (presque) mais je voulais simplement l'écrire. Y garder une trace même si elle est déjà gravée dans ma tête et dans mon coeur.

Cela faisait un peu plus d'un an que je ne l'avais pas entendu. Et plusieurs mois où j'avais abandonné tout espoir. J'avais finalement fini par m'y habituer.

Et puis là, aujourd'hui, alors que je ne m'y attendais plus, voilà que je l'entends. De sa voix. De sa bouche. Avec le sourire. Sincère et aimant.

Papa a prononcé mon prénom.

"Bonjour Ingrid".

Merde ! Il a dit mon prénom !

Il n'aura jamais sonné aussi chaudement dans mes oreilles. Les 34 degrés sont froids à côté de ça...

Demain, peut-être que ça reviendra comme avant. Qu'aujourd'hui, ce fut un sacré coup de chance. Je ne cherche pas à comprendre. Seulement savourer. Même si ce ne fût qu'une fois. C'est toujours mieux que rien...

Et que c'est bon de pleurer pour de si belles raisons... Mais il faut vite me ressaisir. Ravaler mes larmes car il ne les aurait pas comprise et je ne veux pas que ça ternisse ces quelques secondes de bonheur indescriptible, qu'il m'a offert sans le savoir...

10 commentaires :

  1. Tu vas me faire pleurer... Je suis vraiment heureuse pour toi ! C'est son appel du 18 juin ;)

    RépondreSupprimer
  2. Oh quelle joli billet, je suis heureuse pour toi, même si ce ne fut qu'un court instant, je suis sûre qu'il y aura d'autres surprises...

    RépondreSupprimer
  3. c'est chouette, je suis contente pour toi!

    RépondreSupprimer
  4. C'est beau. Quelque chose qui me semble si simple, et pourtant, quelle joie pour toi! J'espère que d'autres joies similaires suivront :)

    RépondreSupprimer