On est bizarres

mercredi 4 septembre 2013 Ingrid | Mémorables oublis 0 Comments


C'est la parole que Fred m'a dit dernièrement suite à quelques événements qui se sont déroulés il y a une semaine. C'est alors que je lui ai répondu :

"Oui, nous sommes bizarres :
- parce que nous nous aimons toujours comme au premier jour et ça en fait chier certains
- parce qu'on ne s'occupe pas du cul des autres
- parce que les histoires de famille, d'argent, d'hypocrisie, on en a que faire
- parce qu'on ferme nos gueules pour éviter des séismes
- parce qu'on ne va pas se plaindre dans le but de repartir avec de l'argent
- parce que ceux qui gueulent sur nous n'ont rien de mieux à faire
- etc..."

Alors oui, on nous gueule dessus. Oui, nous avons perdus des "amis" mais au final, nous sommes bien plus heureux qu'avant. Nous avons d'autres choses bien plus utiles à faire que de s'occuper du voisin, de ce qu'il fait, de ce qu'il dit etc...

L'inconvénient à être j'm'en foutiste et se taire, c'est qu'on s'acharne. Sur le coup, c'est chiant. On a envie que ça pète. Mais on nous a toujours appris à être plus intelligent que les autres et surtout, que la roue finit par tourner. Faut beaucoup de patience et de l'huile pour éviter qu'elle ne rouille de trop mais ce n'est pas grave. L'important, c'est que l'on soit heureux malgré les cons et qu'un jour, sans rien dire, sans rien faire, ils aient la monnaie de leur pièce. Et ils l'auront.

Traduction : "Vous vous moquez de moi parce que je suis différent. Je me moque de vous parce que vous êtes tous les mêmes"

0 mémorables oublis :