Ce n'est qu'un chat

dimanche 26 janvier 2014 Ingrid | Mémorables oublis 14 Comments


Ce n'est qu'un chat

Ça me fait légèrement sourire lorsque l'on me dit ça.

Ce n'est qu'un chat.

Et alors ? Qui peut juger à ma place la grandeur de mes sentiments envers Iago et mes autres animaux ?

Comment réagiriez-vous si je vous disais "ce n'est qu'un gosse" lorsque ce dernier s'est écorché le genou ? Mal. Très mal je pense.

Sous prétexte que je suis un humain, je dois avoir uniquement de l'amour pour un autre de mon espèce ?

Je ne dis pas que je suis amoureuse de mes animaux, que je fais ma vie avec. Mais je les adore énormément. Ils en font bien plus que les humains alors que ce ne sont que des animaux.

Que des animaux.

Et pourtant ils apportent beaucoup. Et puis, ils sont fidèles et ne demandent rien en retour. Jusqu'à ce jour, jamais un animal ne m'a fait souffrir (en dehors de leur disparition). Que ce soit m'attaquer, me tromper, me mentir, me voler etc... Un animal reste un animal qui demande peu mais qui donne en retour, sans qu'on ait à réclamer.

Iago, mardi dernier, est revenu en boitant. C'est idiot mais j'avais mal au cœur de le voir diminué. D'autant plus qu'il n'a pas la parole pour me dire ce qu'il a et son degré de douleur. Oui, je sais, les chats, comme tout autre animal, n'ont pas besoin des humains pour vivre leur vie... Mais à partir du moment où on prend un animal, autant lui faire profiter des avantages qui peuvent embellir leur vie (vaccins, soins, nourriture, lit douillet et câlins).

Ce n'est qu'un chat.

Et pourtant, je m'inquiète lorsqu'il ne rentre pas à ses heures habituelles. Je vais parfois voir derrière si son corps n'est pas sans vie sur le bord de la route. Je m'inquiète également lorsqu'il a les oreilles chaudes (signe de fièvre), qu'il n'a pas d'appétit, a le poil terne etc...

Ce n'est qu'un chat.

A défaut d'aimer l'enfant que je ne veux pas avoir, j'aime Iago, Bout'chou, Craquotte et tous les autres qui m'ont quitté. Chacun ayant son propre caractère, jamais l'un d'eux ne m'a déçue.

Ce n'est qu'un chat.

Mais ce n'est pas con un chat. Certains ressentent notre mal-être. Minouche est venue se blottir contre moi une fois où j'allais vraiment pas bien. Berlioz s'est laissé mourir lorsque j'ai quitté la Belgique. Guguss s'est endormi pour la toute première fois sur les genoux de ma mère la veille de sa mort (oui, j'y vois un signe).

Ce n'est qu'un chat.

Vegas aussi l'est. Je ne l'ai jamais rencontré. Ni même ses maîtres. Ils vivent à plus de 400km de moi. Et pourtant, ça m'a fait chier, disons les choses clairement, lorsque j'ai appris qu'il avait de graves soucis de santé. Car peu importe le ou les chats que nous avons, ils sont importants dans nos vies et j'imagine bien la douleur que Juliette et Gaëtan vivent dans ces moments-là.

Ce ne sont que des chats.

C'est ridicule pour beaucoup de personnes. Mais j'ai envie de dire qu'elles jugent sans savoir. Un comportement que les animaux n'ont pas d'ailleurs. Juger, critiquer...

Ce ne sont que des chats.

Mais ils embellissent nos quotidiens. Et par les temps qui courent, ce n'est pas négligeable.

Ce ne sont que des chats.

Je les aime, les adore, les chouchoute, ils me rendent gagatte, n'ont pas de Sécu. Et alors ?

Ce ne sont que des chats.

Et on vous dit "Merde".

14 commentaires :

  1. Ha ça m'agace que l'on dise ça aussi. exemple on me propose un logement mais interdit au chat et donc je refuse et on me répond "ce n'est qu'un chat tu peux le donner" trop drole!
    plutot dormir dans ma voiture que d'abandonner le seul truc à poil qui me contredit jamais ^^ et me donne plein d'amour plein de sérénité et encore milles autres choses.

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est qu'un chat ou un chien, pourtant on s'attache à eux et si on a décidé de les prendre il faut savoir s'en occuper sinon à quoi bon... Ce ne sont que des animaux mais ils ne sont pas cons... Alors même si parfois je te taquine avec les chats, ce n'est pas pour autant que je ne te comprends pas ou ne respecte pas :-)

    RépondreSupprimer
  3. "Ça n'est qu'un chat" (ou qu'un chien) : cette expression explique pourquoi certains sont traités avec tant de mépris, pourquoi les refuges débordent... Des "choses", sans amour et sans conscience.

    Les gens qui l'emploient ne devraient pas avoir le privilège de partager leur vie !

    RépondreSupprimer
  4. T'as bien raison et je suis entièrement d'accord avec toi bien sur ;)

    RépondreSupprimer
  5. Ce n'est qu'un chat...ou plutôt deux chats dans mon cas. C'est ce qu'on m'a dit quand je les ai emmenées chez le véto, alors que je comptais au centime près pour mes budgets repas. C'est aussi ce qu'on m'a dit quand j'ai du payer une fortune pour les ramener en France. Ce ne sont que des chats...et même pas de race, en plus!
    Je suis comme toi, j'ai pris la responsabilités de ces deux chats, j'assume. Et c'est un bonheur pour moi. J'aime à dire que ça me fait plaisir de leur rendre la vie belle...Au moins ces deux mimines n'auront jamais eu faim, peur, mal, dans la mesure du possible. Ca me fait plaisir de les voir heureuses et épanouies.
    Les gens disent "ce n'est qu'un chat" comme s'ils s'agissaient d'objets, à abandonner quand ils coûtent cher ou ont des problèmes. Non. Ce sont des êtres vivants. Et dans mon cas, des êtres vivants dont j'ai accepté la charge depuis leurs naissances, et qui m'apportent affection et rires à profusion.
    Merci pour ce billet!

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai rien à ajouter, tu as tout dit.
    Et je dis toujours que ma Luna est ma meilleure amie. C'est comme si elle avait toujours été là, et je n'imagine pas la vie sans elle (et pourtant je sais qu'un jour elle partira, et dieu sait combien je serai malheureuse).

    RépondreSupprimer
  7. @Jessi : J'ai manger des pâtes durant quelques semaines (même une très courte période où j'avais à peine de quoi me payer une baguette) mais mes animaux avaient leurs croquettes tous les jours (sans changer la marque ou la ration). J'assume mes animaux jusqu'au bout, je me priverai pour eux mais JAMAIS je ne leur ferai subir les problèmes humains...

    @Ginie : Oh je n'ai jamais pensé ça de toi ^^ Et je pense même que tu n'en serais pas allergique, un chat t'apporterait beaucoup. C'est bien dommage :(

    @Lydie : Que rajouter de plus ? (j'ai même eu un pincement au coeur lorsque j'ai appris le décès d'un des poissons des beaux-parents).

    @Laure : Je n'en doute pas (rhâ mais comment fais-tu pour vivre sans ?!)

    @Loli Lola : Je fais également tout pour les rendre heureux. J'veux qu'ils se sentent comme des pachas (sans pour autant pardonner toutes leurs conneries). En Belgique, ma véto m'a fait la morale car ce sont des personnes comme moi qui font marcher les magasins de vente de chats/chiens. Oui, j'ai acheté ces chats (la plupart de race) mais au moins, je les ai sauvé d'une mort certaine (maladie ou euthanasie).

    @Anne : Ma pauvre, je sais d'avance ce que tu vas vivre... Lorsque j'ai dû faire piquer ma Minouche, une partie de mon enfance s'est envolée avec elle. Ce fut une sensation assez bizarre de se sentir amputée de l'intérieur...

    RépondreSupprimer
  8. Très jolie post ! J'ai le même ressenti que toi. Mes chats font partie de mon quotidien, ils m'apportent beaucoup d'amour et de joie ! Je n'imagine pas qu'un jour ils puissent me quitter... On s'attache à ces "petites" boules de poils. Ces gens qui ne respectent pas, sont souvent ceux qui n'ont jamais eu d'animaux, où qui ne leurs porte pas plus d'attention que ça ! Bonne et longue vie à nos petits bonheurs quotidien ;)

    RépondreSupprimer
  9. Je ne suis pas d'accord quand tu dis "ils nous volent pas"!
    Mon chien nous a déjà volé un saumon entier qui venait de finir de cuire et qu'on faisait égoutter sur l'évier! Et mon chat nous vole très régulièrement de la salade quand on en prépare dans la cuisine! ^^
    Sinon à part ça on les adore nos boules de poils! ;)
    Mais j'ai bien peur que notre chat soit jaloux du bébé qui arrive bientôt...

    RépondreSupprimer
  10. @LittleMarl Ça me rappelle une ancienne collègue de ma mère qui la critiquait souvent sur son amour des chats et l'argent qu'elle claquait dans la nourriture et surtout, le véto. Puis, elle a pris un petit chien et a avoué par la suite qu'elle comprenait maintenant ce que l'amour des animaux voulait dire.

    @Yannick : J'énumérais ce que j'ai subi avec les humains et non les animaux (les vols, la tromperie, les mensonges etc...). Mais je confirme, j'ai connu des vols dans les assiettes (Iago, par contre, n'est absolument pas voleur/quémandeur. C'est du bonheur lorsque je cuisine/mange).
    Quant à l'arrivée de bébé, j'ai appris qu'il ne fallait pas interdire l'accès au chat dans la pièce (avant comme après la naissance). Ne surtout pas lui faire sentir qu'il est mis de côté et que bébé est privilégié. Le faire dormir avec un doudou/habit. Et lorsque Bébé sera là (mes félicitations par avance d'ailleurs), il faudra exagérer vos attentions/câlins/gagateries/bonbons et lui présenter souvent Bébé. Faut qu'il pense qu'il est plus important que bébé et que ce dernier n'est pas un ennemi/incrusteur ;)

    RépondreSupprimer
  11. J'ai adoré ton article. Je suis totalement d'accord avec toi et je te comprends. On s'est déjà moqué de moi, car mes animaux sont mes bébés, ils partagent ma vie et je les chouchoutes; et ils me le rendent tellement bien. Qu'est-ce que ça peut bien leur faire aux autres? Au moins chez moi tout le monde est heureux!

    RépondreSupprimer
  12. Je suis tellement d'accord avec toi! très joli billet et j'adore ta photo de Une, elle est trop choupi :) bisous!

    RépondreSupprimer
  13. De toute façon, les chats c'est les plus beaux et les plus gentils. Et les autres animaux aussi mais encore plus les chats. Voilà.

    RépondreSupprimer
  14. 100% d'accord ! Mon chat c'est mon bébé et puis c'est tout <3

    RépondreSupprimer