Compte tes calories !

lundi 24 mars 2014 Ingrid | Mémorables oublis 1 Comments

Force est de constater qu'au bout d'un an de convalescence, ma hanche n'est toujours pas entièrement guérie. Je le ressens après une longue sortie de marche. Sur la fin, je finis par sentir une gêne qui me pousse à très légèrement boité. Bref, le footing, ce n'est toujours pas demain que je vais pouvoir le reprendre.

Durant un an, j'ai donc arrêté le sport. Pensant naïvement que c'était une question de quelques jours, tout au plus un mois, je n'ai pas changé mes habitudes alimentaires. Il faut dire que durant ma période de footing, je ne me privais pas (pizza, raclette, barbecue). Mon corps a vite assimilé que ce que j'ingurgitais, je le perdais le lendemain en courant. C'est ainsi que j'ai perdu du poids tout en gagnant du muscles, du cardio etc...

Mais voilà que cette convalescence a pris de la longueur, encore aujourd'hui. Et les kilos ont repris place. J'ai mis quelques mois pour me rendre compte de la connerie que je faisais : manger sans me dépenser. Attention, quand je dis que je mangeais, ce n'était pas des cochonneries. Je mangeais beaucoup mais varié. Malheureusement, si je ne bouge pas mon derrière, c'est la catastrophe assurée sur la balance.

En un an, j'ai donc repris 10 bons kilos. Ca fait très mal. C'est simple, je suis obligée de ressortir mes fringues d'avant-sport. Dire adieu pour je ne sais pas combien de temps à ce petit short, ces jolis hauts et ces belles robes que je m'étais offerte en guise de cadeaux de félicitations à moi-même.

Depuis quelques mois donc, je suis négligée sur le plan vestimentaire. Et ça se ressent énormément dans mon moral et parfois, dans ma vie de couple.

A défaut de pouvoir reprendre le sport comme je le voudrais tant, j'ai décidé de revoir mon alimentation. Chose pas facile car je pars du principe qu'un régime sans sport, c'est le flop assuré. De plus, quelqu'un qui a pour habitude de grignoter, aura facile à perdre. Sauf que moi, je ne grignote pas. Donc comment vais-je bien pouvoir revoir mon alimentation sans me priver et avoir des carences ? Sans oublier Fred dans l'histoire car lui, il se plait bien ainsi (malgré les 10kg pris depuis qu'il a arrêté de fumer) et ne sera pas super d'accord de faire un régime alimentaire... Me voilà donc à cuisiner deux plats différents chaque soir. Ô joie !

J'ai récupéré mon cuit-vapeur. Et depuis un mois, j'ai pris l'habitude de me faire des légumes à la vapeur : courgette, aubergine, poivron, navet, poireau etc... Pas de matière grasse ajoutée. Sur la balance, toujours pas de différence puisque à la base, je ne cuisine pas gras (dû à un papa qui est soigné contre le cholestérol depuis 20 ans). Par contre, je suis moins ballonnée après le dîner.

Mais moi qui ait tendance à très vite baisser les bras si la balance ne me récompense pas rapidement, j'ai téléchargé une application qui compte mes calories. Voilà, c'est fait. Jamais je n'aurais pensé m'y mettre un jour. J'ai un peu un problème avec ça à vrai dire. Compter mes calories. Je ne me sens plus libre dans ce que je fais et ce que je mange. Attention, si je mange ça, je dépasse mon seuil autorisé. Alors faut que je le réduise ou que je le remplace avec ça. Arf mais attends, le soir est trop riche que le matin ou le midi. Ca va pas. Etc...

Bref, depuis deux semaines, chaque soir, j'entre les aliments que j'ai ingurgité. Et je constate que depuis que j'ai mon cuit-vapeur, je mange juste ce qu'il faut. Je varie entre 1600 et 1800 calories quotidiennes. Cela est donc très bien. Je me permets même chaque soir une barre de Kinder Bueno (mon unique plaisir/grignotage).

Mais là encore, et comme toujours, mon poids n'est pas un problème d'alimentation mais de manque d'activité physique.

1 commentaire :

  1. Si tu garde cette motivation ça ira, tu y arriveras ... puis sinon tente quelques petits exercices à la maison sans forcer sur ta hanche/poignet ;-)

    RépondreSupprimer